Les nouvelles sélections olympiques auront lieu à Pau en octobre

Londres, ANGLETERRE - 14 juin 2019 : Le kayakiste Boris Neveu lors de la Coupe du monde de slalom de Londres.
Londres, ANGLETERRE - 14 juin 2019 : Le kayakiste Boris Neveu lors de la Coupe du monde de slalom de Londres.

Un seul athlète français par catégorie sera sélectionné pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. La compétition qualificative aura lieu en octobre à Pau. Le point sur les détails, les règles et les favoris. 

Ce sera donc à Pau, du 7 au 11 octobre. Après de longues semaines d’attente pour les kayakistes et céistes français, l’événement qualificatif pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 aura finalement lieu à l’automne prochain dans le stade d’eaux vives de Pau.

Les sélections devaient initialement avoir lieu lors des Championnats d’Europe prévus à Londres en mai dernier, mais annulés en raison de la pandémie de COVID-19.

Une annulation qui avait engendré la sélection automatique de Denis-Gargaud Chanut (canoë) et Boris Neveu (kayak) en raison de leur statut de premier français au classement mondial. Mais avec le report des Jeux, la Fédération nationale de canoë-kayak (FNCK) annonçait qu’un nouveau processus de sélection allait être défini.

C’est donc chose faite et cette annonce réjouira le champion olympique 2016 de canoë slalom Denis Gargaud-Chanut, qui déclarait à Tokyo 2020 car cette sélection « ne lui plaisait pas » car il désirait qu’elle se fasse « dans les règles du sport ».

Les règles sont connues

Le format de compétition n’est pas encore intégralement connu mais la FNCK a communiqué les règles de sélection, qui devront être validées par le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) le 16 juin. En C1 et K1 masculin et féminin, un seul athlète français se rendra à Tokyo.

« Le process interne à la Fédération est terminé et a été adopté à l’unanimité. Pour les quatre collectifs, il y aura trois courses, en sachant que les deux meilleures seront retenues », indique Ludovic Royé, directeur technique national, au journal l’Equipe.

Les favoris pour la sélection

En canoë masculin, Denis Gargaud-Chanut, Cédric Joly (champion du monde 2019) et Thomas Martin seront les favoris pour remporter le billet pour Tokyo.

Chez les femmes, la bataille pourrait se jouer entre Claire Jacquet (double vice-championne d’Europe), Lucie Baudu (médaillée de bronze aux Championnats du monde par équipe 2018) et Lucie Prioux (médaillée de bronze aux Championnats du monde par équipe 2018).

En kayak masculin, Boris Neveu (champion du monde 2015) et Mathieu Biazizzo (champion du monde par équipes 2014) seront les favoris tandis que Camille Prigent (championne du monde par équipes 2018), Lucie Baudu et Marie-Zelia Lafont (championne du monde par équipes 2018) lutteront pour la qualification.

Les bonus conservés

Chez hommes, Gargaud, Joly, Thomas et Neveu partaient avec un bonus pour les sélections initiales, et ils le conserveront lors des prochaines sélections, comme le précise Ludovic Royer :

« Pour ceux qui avaient des bonus lors du précédent processus de sélection, (Gargaud, Joly, Thomas et Neveu), ils les conservent. Dans l'esprit, l'objectif est que chacun reparte avec ses avantages mais d'un autre côté, la sélection sera plus ouverte car des petits jeunes peuvent venir essayer de les chatouiller. En tout cas, on a des athlètes vraiment centrés sur leur performance, qui ont envie d'obtenir leur sélection de la plus belle manière sur l'eau. »

Côté féminin, toutes les athlètes partiront sur un pied d’égalité.