Les Bleues pour se retrouver et se tester au Danemark

Hambourg, ALLEMAGNE : La Française Grace Zaadi sur un tir contre la Suédoise Anna Lagerquist lors de la demi-finale du Mondial 2017, remporté par l’équipe de France.
Hambourg, ALLEMAGNE : La Française Grace Zaadi sur un tir contre la Suédoise Anna Lagerquist lors de la demi-finale du Mondial 2017, remporté par l’équipe de France.

Qualifiée pour les Jeux de Tokyo 2020, l’équipe de France de handball féminin s’envole au Danemark pour disputer la première étape de Golden League. Trois matchs de haut rang au programme, neuf mois après le dernier mondial.

C’est reparti pour les Bleues ! Cet après-midi à 17h45, les handballeuses françaises affronteront le Monténégro dans le cadre de la première étape de la Golden League 2020-2021. Deux mois avant les Championnats d’Europe (3-20 décembre) dont la France est tenante du titre, les joueuses tricolores vont pouvoir se tester avec trois rencontres de haut niveau contre le Monténégro, la Norvège (3 octobre - 13h45) et le Danemark (4 octobre - 17h15), le pays organisateur. 

Après la désillusion japonaise en décembre dernier lors des Championnats du monde 2019, où la France n’est pas parvenue à conserver son titre mondial, échouant à sortir de son groupe D, où figurait notamment le Danemark, les Bleues auront une bonne occasion d’entamer une nouvelle phase et de retrouver du rythme après un printemps et un été perturbé par la pandémie de COVID-19.

« C’est l’enthousiasme qui nous porte »

Privé de leur deux joueuses du club hongrois de Győr Laura Glauser (blessure) et Amandine Leynaud (accord avec le staff), le groupe français sera élargi à 21 joueuses dont Allison Pineau, Alexandra Lacrabère et la gardienne Cléopâtre Darleux.

Déjà qualifiées pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 grâce à leur victoire à l’Euro 2018, qui se déroulait dans l’hexagone, les vice-championnes olympiques de Rio 2016 seront emmenées par leur capitaine Siraba Dembélé-Pavlovic, de retour en équipe de France après la naissance de ses jumeaux et 18 mois d’absence. Un retour attendu par la pensionnaire du CSM Bucarest tout comme ses coéquipières.

« Après cette longue période, les filles sont reposées et maintenant il y a l’excitation avec cette reprise » confie-t-elle sur le site de la Fédération française de handball. C’est l’enthousiasme qui nous porte. »

Retrouver du rythme 

Selon Dembélé-Pavlovic, l’échec du Championnat du monde 2019 est derrière les Bleues, et le but de ces rencontres sera la prise de repères.

« J’ai l’impression que le Mondial 2019, qui était douloureux, est derrière nous. Ce n’est pas tout à fait le même groupe et j’ai la sensation que l’équipe a tourné la page. »

« J’ai conscience de ce que l’on doit faire pour atteindre un bon niveau. Il ne faut pas se fixer sur le résultat car il est déjà important de retrouver le rythme, de mettre des choses en place et de bien s’intégrer dans le jeu. »

Des joueuses déjà en forme

L’entraîneur iconique de l’équipe de France féminine Olivier Krumbholz, double champion du monde en 2003 et 2017, vice-champion olympique en 2016 et champion d’Europe en 2018, est également heureux de retrouver sa sélection et bénéficiera de joueuses bien en jambes dont certaines ont déjà disputé trois matchs de Ligue des Champions.

« Je suis très content de les retrouver. La joie est réciproque même si pour le staff il s’agit d’un retour sur le terrain alors que les joueuses ont repris depuis plusieurs semaines. On sent vraiment qu’elles attendaient ce stage avec impatience, avec de l’envie et du tonus dans l’entraînement qu’il faudra réguler pour arriver à un jeu efficace. Celles qui jouent en Ligue des champions ont des habitudes d’excellence. Cela fait du bien de les voir aussi toniques et dynamiques. »

De nouvelles stratégies

La Golden League, créée en 2012 par la France, le Danemark et la Norvège, est une compétition amicale parfaite pour tester de nouveaux systèmes et stratégies et Krumbholz veut optimiser ces oppositions. Sans dévoiler tous les secrets, il évoque les principaux secteurs à étudier.

« Nous travaillons sur trois axes : le comportement et l’attitude, le fonctionnement de l’équipe avec le staff, et bien sûr le point central, que faire évoluer au niveau du jeu. Dans le jeu, on a supprimé des situations en attaque et travaillé sur 2-3 nouveaux enclenchements. Il y aura aussi une nouvelle défense mais ça, c’est secret. En somme, se remettre en question sans tout remettre en question. »

Le programme complet de la première étape de la Golden League 2020-2021

Jeudi 1er octobre à Horsens

  • 17h45 : France - Monténégro
  • 20h00 : Danemark - Norvège

Samedi 3 octobre à Randers

  • 13h45 : France - Norvège
  • 16h00 : Danemark - Monténégro

Dimanche 4 octobre Viborg

  • 15h00 : Monténégro - Norvège
  • 17h15 : Danemark - France