Les athlètes se joignent au combat contre la pandémie

Melbourne, AUSTRALIE - 30 janvier 2020 : Roger Federer pendant la demi-final de l’Open d’Australie qui l’opposait à Novak Djokovic.
Melbourne, AUSTRALIE - 30 janvier 2020 : Roger Federer pendant la demi-final de l’Open d’Australie qui l’opposait à Novak Djokovic.

Leur rêve de participer aux Jeux de Tokyo 2020 est désormais en suspens, mais ces athlètes se sont engagés dans une autre compétition : sauver des vies.

La gardienne de hockey australienne Rachael Lynch devra peut-être attendre une année de plus pour participer aux Jeux Olympiques, mais la joueuse a revêtu sa blouse d'infirmière pour être en première ligne contre le coronavirus. L'athlète olympique travaille comme infirmière un jour par semaine depuis plus de 10 ans, en plus de sa carrière de joueuse pour les Hockeyroos.

Dans une interview accordée au Sydney Morning Herald cette semaine, Lynch a déclaré : « je souhaitais que cela soit reporté ».

« J'étais assez contrariée avant cela, je savais que je voulais être à l'hôpital et travailler et aussi prendre mes distances par rapport aux autres filles de hockey de notre programme », a-t-elle ajouté.

Elle est maintenant en poste au service de neuro-réhabilitation de l'hôpital de Perth un jour par semaine, mais la jeune femme de 33 ans dit qu'elle a plus de temps libre pour consacrer plus d'heures à travailler à l'hôpital. Elle a également demandé à faire partie du centre d'évaluation COVID.

L'athlète paralympique britannique Kim Daybell espérait participer à ses troisièmes Jeux paralympiques cette année, mais avec le report, Daybell a répondu à un autre appel pour se joindre à la lutte contre le COVID-19.

L'athlète, qui travaillait comme médecin junior à temps partiel dans le nord de Londres, a maintenant échangé ses raquettes de tennis de table pour travailler à plein temps pour le NHS britannique pendant cette crise sanitaire.

« Je veux essayer d'aider du mieux que je peux et c'est très valorisant de pouvoir le faire. L'une des choses avec lesquelles les gens semblent se heurter est ce sentiment d'impuissance où ils ne peuvent rien faire ».

« J'ai la chance d'avoir les compétences nécessaires pour aider à combattre ce virus et c'est un aspect positif que je retiens. Bien sûr, le tennis de table est passé au second plan et le sport aussi, mais il sera toujours là, alors je le garde de coté pour quand tout cela se calmera. Pour l'instant, nous devons juste nous assurer que tout le monde soit en bonne santé et prenne soin des autres », a-t-il déclaré à la fédération de para tennis de table britannique.

La championne olympique argentine Paula Pareto, qui a remporté le bronze en judo des moins de 48 kg à Pékin et l'or à Rio, a repris son travail de chirurgien orthopédique après avoir été mise en confinement obligatoire.

Elle a publié sur Instagram : « Même si nous, médecins orthopédistes, ne sommes pas directement sur le front, nous faisons également partie de l'équipe de santé qui affronte cette pandémie avant tout le monde et nous apporterons notre aide là où c'est nécessaire ».

View this post on Instagram

"Somos dueños de nuestro destino, la tarea que se nos ha impuesto no es superior a nuestras fuerzas, sus acometidas no estan por encima de lo que soy capaz de soportar. Mientras tengamos Fé en nuestra causa y una indeclinable voluntad de vencer, la victoria estará a nuestro alcance". Churchill. Me parecio muy adecuada para el momento que estamos viviendo, por eso se los comparto y tambien me lo recuerdo hoy por dos cosas: 🥋 Por un lado es oficial que los Juegos Olimpicos se postergan, decicion muy adecuada tomando la salud de todos como el unico foco a concentrarnos. 😷 Por otro lado, ya cumplida mi cuarentena, vuelvo a trabajar de lo que elegí, y de lo que volveria a elegir siempre 🙂 . Si bien los médicos traumatologos no estamos hoy en el frente de batalla directo, somos igual parte del equipo de salud que enfrenta antes que nadie a esta pandemia y que ayudaremos a donde sea necesario. 🏥🌎 A la batalla una vez mas, algunos desde su casa, nosotros en un hospital, pero siempre unidos en equipo por la misma causa. Nosotros podemos! 🤜🤛🇦🇷 #HayEquipo 💪 #QuedateEnCasa 🏡 #pandemia 🧫

A post shared by Pau Pareto 🇦🇷 (@paupareto) on

De leur côté, les Espagnols Rafael Nadal et Pau Gasol se sont associés pour soutenir une initiative visant à fournir à la Croix-Rouge espagnole des équipements de protection et des infrastructures.

Ils ont également tous deux appelé d'autres athlètes espagnols à contribuer à la collecte de 11 millions d'euros pour aider leur pays natal pendant cette crise de santé publique. L'Espagne est actuellement le deuxième pays d'Europe où l'on recense le plus de cas d'infection, après l'Italie.

« L'objectif est clair, il s'agit de récolter 11 millions d'euros pour aider 1,35 million de personnes. Nous sommes convaincus que tout le sport espagnol y participera... Pau et moi avons déjà fait nos dons et nous avons confiance en vous pour faire en sorte que ce soit notre meilleure victoire », a déclaré Nadal dans une vidéo sur Twitter.

D'autres athlètes espagnols comme David Ferrer, le sprinter Bruno Hortelano et la nageuse Para Teresa Perales ont répondu à l'appel de Nadal et ont également promis leur soutien.

Roger Federer et son épouse ont également fait don d'un million de francs suisses pour aider les familles « vulnérables » de Suisse qui luttent contre la pandémie de coronavirus.

« Ce sont des temps difficiles pour tout le monde et personne ne devrait être laissé pour compte », a déclaré Roger Federer, 38 ans, sur Instagram.

« Nous espérons que d'autres personnes se joindront à nous pour aider davantage de familles dans le besoin. Ensemble, nous pouvons surmonter cette crise ! Restez en bonne santé ! »

Le basketteur olympique Stephen Curry et sa femme ont également donné de l'argent pour aider les enfants défavorisés d'Oakland dans le contexte de la crise du coronavirus. En outre, Curry a participé à une discussion en direct sur Instagram avec le Dr Anthony Fauci, médecin et immunologiste américain, pour aider les gens à accéder aux informations sur COVID-19.

D'autres athlètes mettent aux enchères des biens afin de récolter des fonds pour athletesrelief.org, afin de contribuer aux efforts de lutte contre le coronavirus.

La gymnaste superstar Simone Biles vend aux enchères son justaucorps, tandis que la joueuse de tennis canadienne Bianca Andreescu a signé une raquette. L'ancien athlète olympique Michael Phelps a fait don d'un maillot de bain signé, tandis que l'athlète d'athlétisme britannique Paula Radcliffe a également fait don d'un de ses maillots.