Les athlètes repoussent l'heure de la retraite

Pékin, CHINE - 29 août 2015 : L'Australien Jared Tallent, d'Australie, se réjouit d'avoir franchi la ligne d'arrivée pour remporter l'argent dans la finale de la marche masculine de 50 km lors de la huitième journée des 15e Championnats du monde d'athlétisme à Pékin.
Pékin, CHINE - 29 août 2015 : L'Australien Jared Tallent, d'Australie, se réjouit d'avoir franchi la ligne d'arrivée pour remporter l'argent dans la finale de la marche masculine de 50 km lors de la huitième journée des 15e Championnats du monde d'athlétisme à Pékin.

Un certain nombre d'athlètes avaient prévu leur retraite cette année, les Jeux olympiques étant leur dernier objectif. Cependant, le report les a amené à changer leurs plans.

Le report des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 a non seulement affecté les plans d'entraînement des 11 000 athlètes qui devaient participer aux Jeux, mais a également mis en suspens leurs « au revoir ». Personne ne veut manquer l'un des plus grands événements sportifs du monde, alors pour cette fois, les adieux peuvent attendre.

C'est le cas de Jared Tallent, quadruple médaillé olympique de marche, qui a déclaré à 7News Melbourne (an anglais) : « En gros, comme je suis là depuis quatre ans maintenant, je ne peux pas prendre ma retraite maintenant juste pour un report d'un an ».

Pour Tallent, Tokyo représente une ultime rédemption après ce qui s'est passé à Rio. « À Rio, je menais à deux kilomètres de l'arrivée et j'ai malheureusement été dépassé dans le dernier tour. C'était donc assez frustrant de franchir la ligne d'arrivée en deuxième position pour la troisième fois consécutive. Tokyo serait donc un peu une rédemption pour espérer partir sur une victoire ».

Je ne peux pas prendre ma retraite maintenant juste pour un report d'un an

Allyson Felix, 34 ans, qui a donné naissance à son premier enfant il y a un peu plus d'un an, cherchait à ajouter à son palmarès déjà impressionnant des médailles olympiques de Tokyo. Elle a remporté neuf médailles au total dans les épreuves de 100 mètres, 200 mètres et 400 mètres ainsi que dans les relais 4 x 400 mètres et 4 x 100 mètres.

Bien qu'elle admette qu'elle « n'est pas sûre de ce que l'avenir lui réserve », elle espère qu'elle pourra encore participer à ses cinquièmes Jeux olympiques en 2021.

Ce nouveau scénario a également entraîné un changement de plans pour la gymnaste artistique Rebeca « Beckie » Downie. Mais elle a pris cette aventure « prolongée » avec le sourire. « Prête pour le dernier chapitre », a exprimé l'athlète aux deux participations olympiques (Pékin 2008 et Rio 2016) sur Instagram.

Le médaillé de bronze en cyclisme sur piste (vitesse par équipe) des JO de Rio 2016 a pris la décision d'accompagner l'athlète paralympique Raphael Beaugillet, qui souffre de déficience visuelle, lors des Jeux Paralympiques de Tokyo 2020. Il avait prévu d'arrêter cet été, mais le report le motive à continuer, comme il l'explique au journal Ouest-France.

« Dans ma tête, j’étais parti pour faire six mois à fond. J’aurais préféré arrêter cette année. Là je repars pour 18 mois, avec l’obligation de m’impliquer à 200 %, car c’est du haut niveau. Ce qui me motive, c’est d’aller jusqu’aux JO, à Tokyo ».

L'une des plus grandes footballeuses du monde, l'Américaine Carli Lloyd, a déclaré au LA Times (en anglais) qu'elle repousserait sa retraite d'un an. Elle a maintenant décidé de raccrocher les crampons après les Jeux de l'été prochain, avec peut-être une troisième médaille d'or, ajoutée à celles de Pékin en 2008 et Londres en 2012.

« Je ne savais pas quand je prendrais officiellement ma retraite. J'ai maintenant la possibilité de rester dans le coin pendant un an encore et ce serait un rêve devenu réalité de gagner l'or avec mes coéquipières », a-t-elle déclaré.

« Ce qui sera suffisant pour que je prenne officiellement ma retraite. »

Belo Horizonte, BRÉSIL - 6 août 2016 : Carli Lloyd des États-Unis se réjouit d'avoir marqué contre la France lors des Jeux olympiques de Rio 2016 au stade Mineirao,
Belo Horizonte, BRÉSIL - 6 août 2016 : Carli Lloyd des États-Unis se réjouit d'avoir marqué contre la France lors des Jeux olympiques de Rio 2016 au stade Mineirao,
2016 Getty Images / Pedro Vilela

J'ai aujourd'hui la possibilité de rester dans le coin pour une année supplémentaire

Il en va de même pour Jordan Larson, compatriote de la Lloyd. Cette joueuse de volley-ball, qui a remporté deux médailles olympiques (l'argent à Londres en 2012 et le bronze à Rio en 2016), souhaite que la médaille d'or olympique soit la cerise sur le gâteau de sa brillante carrière, même si cela signifie d'attendre une année de plus.

Alistair Brownlee, qui a remporté l'or en triathlon aux Jeux Olympiques de Londres 2012 et de Rio 2016, a confié au journal anglais The Sun ses perspectives d'avenir.

« Une autre année, qui sait ? Il faut voir. Il est important de ne pas prendre de décision trop rapidement ».

« Bien sûr, j'adorerais y être et ce n'est qu'une année de plus. Et ce serait trop facile de simplement attendre un an. Mais le sport est une chose curieuse. Il y a un an, je ne pensais pas que je serais dans cette position où j'ai une nouvelle chance de réussir », a-t-il dit.

Le même doute est présent dans l'esprit de Leander Paes. Le septuple olympien indien a déclaré à ESPN qu'il pourrait jouer encore un an. « C'est une décision à laquelle mon équipe et moi réfléchissons beaucoup. Mon père a voulu me pousser à jouer plus longtemps. Il me connaît bien. Il sait qu'une fois que je serai à la retraite, ce sera fini. Il n'y aura pas de reprise », a déclaré le joueur de tennis qui aura 48 ans l'été prochain.

« Cette fois-ci, je vais peut-être me permettre de jeter un nouveau regard sur la situation. Je ne me suis pas encore posé la question a long terme. Mon équipe est à mes côtés... Nous allons bientôt prendre une décision quant à savoir si nous devons continuer et faire de cette dernière opportunité un coup de théâtre ».

Melbourne, AUSTRALIE - 19 janvier 2019 : Le tennisman indien Leander Paes sert pendant le double mixte qu’il dispute avec l’Australienne Samantha Stosur pendant l’Open d’Australie.
Melbourne, AUSTRALIE - 19 janvier 2019 : Le tennisman indien Leander Paes sert pendant le double mixte qu’il dispute avec l’Australienne Samantha Stosur pendant l’Open d’Australie.
2019 Getty Images / Cameron Spencer

Oksana Chusovitina, une gymnaste de 44 ans qui s'est qualifiée pour ses huitièmes Jeux Olympiques, a déclaré que Tokyo seront ses derniers Jeux, selon l'agence de presse russe TASS.

L'athlète ouzbèke s'est qualifiée pour Tokyo 2020 lors des championnats du monde en octobre 2019, bien qu'elle n'ait pas fait partie des finales. Elle a l'intention de se battre pour une médaille d'or aux Jeux...à 46 ans.

François Pervis (en bleu) parmi ses concurrents lors de l’épreuve de keirin des Jeux Olympiques de Rio 2016.
François Pervis (en bleu) parmi ses concurrents lors de l’épreuve de keirin des Jeux Olympiques de Rio 2016.
2016 Getty Images