Les athlètes réagissent au report des Jeux de Tokyo 2020

Rio de Janeiro, BRÉSIL - 09 août 2016 : Denis Gargaud Chanut sur le point de devenir champion olympique de canoë C-1 aux Jeux de Rio 2016, succédant ainsi à son compatriote triple champion olympique Tony Estanguet.
Rio de Janeiro, BRÉSIL - 09 août 2016 : Denis Gargaud Chanut sur le point de devenir champion olympique de canoë C-1 aux Jeux de Rio 2016, succédant ainsi à son compatriote triple champion olympique Tony Estanguet.

Renaud Lavillenie, Teddy Riner, Élodie Clouvel et d'autres athlètes partagent leur sentiment après l'annonce du reports de Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Daniel Jérent, épéiste français médaillé d'or par équipe à Rio 2016, prend ce report comme une opportunité : « une année de plus de travail et de préparation pour revivre le rêve olympique » estime-t-il.

Le champion olympique de canoë C-1 de Rio 2016 Denis Gargaud souhaite à tous de rester en bonne santé et annonce que l'équipe de France « ne va rien lâcher et tout donner pour se sélectionner et ramener des médailles ! »

Champion olympique de saut à la perche à Londres 2012, Renaud Lavillenie remercie Tokyo 2020 et le CIO d'avoir « écouté les athlètes ».

La vice-championne olympique de Rio 2016 en pentathlon moderne Élodie Clouvel reste déterminée et pour elle, « en 2020 les médailles reviendront au personnel soignant et à toutes les personnes qui travaillent chaque jour pour combattre ce virus. »

En pentathlon moderne, toujours, c'est le champion du monde par équipe 2018 Valentin Prades qui n'a aucun problème avec le report, « nous pouvons attendre » écrit-il.

Champion olympique et recordman du monde de marathon, le Kenyan Eliud Kipchoge salue la « sage décision de reporter les Jeux » et souhaite « à tous une bonne santé dans cette période de grands défis ».

Teddy Riner, double champion olympique de judo, se concentre sur le combat que tout le monde mène actuellement.

Le plongeur britannique Tom Daley estime qu'une année d'attente vaut largement le coup pour sauver des vies

Le coureur de 110 m haies met son « rêve olympique » en suspens pour un an.

Le rugbyman français Terry Bouhraoua estime que « l'heure n'est pas à la compétition » et demande à tous d'être « raisonnables pour que cette crise mondiale cesse au plus vite. »

Et bien sûr, le rendez-vous pour 2021 est donné !

Le recordman du monde de décathlon Kévin Mayer a le temps.