Le premier skatepark olympique a été dévoilé

03-Skateboarding

Le comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo (Tokyo 2020) a dévoilé aujourd’hui la physionomie du skatepark qui accueillera les première épreuves de skateboard de l'histoire olympique, durant les Jeux de Tokyo 2020. La construction de ce parcours, qui sera situé dans le parc des sports urbains d’Ariake sur le magnifique front de mer, à quelque pas du village olympique, sera terminée début mai.

Il y aura deux compétitions de skateboard aux Jeux de Tokyo 2020 : le street, durant laquelle les sportifs s’affronteront dans un lieu similaire aux rues d’une ville, et le park durant laquelle les athlètes évoluent sur un parcours en creux, également appelé bowl, avec une série de courbes techniques. Les juges attribueront leurs notes selon la difficulté, la hauteur et la vitesse des figures parmi lesquelles des sauts et des rotations que les skateurs réalisent en plein vol.

©California Skateparks

Le skatepark de Tokyo 2020 est le fruit d'une multitude de designs et d’expériences provenants de différents Championnats du monde. Chaque partie sera environ 1,5 à 2 fois plus grands que la taille standard, ce qui permettra aux skateurs d’utiliser tout l’espace entre chaque passage. Les parcours de street et de park ont été conçus pour convenir à tous types de position (regular ou goofy) et à tous les skateurs hommes et femmes.

Le design du skatepark a été supervisé par M. Joe Ciaglia et la construction par M. Bill Minadeo.

M. Ciaglia a déclaré : « Le design des skateparks dépassera de loin tout ce qui été construit jusqu’à présent pour des compétitions de skateboard professionnelle. Chaque zone a été méticuleusement pensée pour permettre aux sportifs de maximiser leur propre créativité, rythme, vitesse, amplitude, technicité et variété. La disposition des modules a également été dictée par les formats de compétition olympique et pour offrir aux skateurs du monde entier le terrain adéquat pour qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes et contribuent a développer le skateboard du futur. »

©California Skateparks

Calendrier des compétitions de skateboard à Tokyo 2020

・ Samedi 25 et lundi 26 juillet 2021 - Street (hommes et femmes)

・ Mercredi 4 et jeudi 5 August 2021 - Park (hommes et femmes)

Voir le calendrier complet ici

Leticia BUFONI (Brésil - Street)

©Kenji Haruta

Le parcours a l’air incroyable. C’est bien de voir que le skateboard sera représenté aux Jeux Olympiques à un niveau de classe mondiale.

Je suis heureuse de voir que les choses avancent.

La quintuple médaillée d’or des X Games et championne du SLS Super Crown Leticia Bufoni représentera le Brésil durant les Jeux de Tokyo 2020.

Ben HATCHELL (États-Unis - Park)

©Lee Leal

Le skatepark a un design unique qui ne favorise pas une seule position. Ils ont rassemblé beaucoup de modules, ce qui devrait encourager la créativité et des utilisations différentes des mêmes obstacles.

La disposition a l’air fluide et je pense que les gens seront vite enthousiastes.

Avec plus de deux décennies de skateboard à son actif, Ben Hatchell est devenu l’un des plus grands ambassadeurs de son sport. Il a terminé huitième des Championnats du monde de 2018 et troisième de l’Oi STU Open en 2019.

NISHIKAWA Takashi - Directeur de l’équipe japonaise de skateboard de Tokyo 2020

Parcours de park : « Il est plus grand et plus complexe que celui de n’importe quelle autre compétition internationale. L'une de ses particularités principales est la hauteur maximale de ses pentes, qui culmine à 2,95 m lorsque l'on se situe dans le creux du bowl. La zone située au milieu du park, qui combine un round et un volcano, augmentera incontestablement la difficulté du parcours et aura un impact significatif sur les notes de difficultés, de hauteurs, de vitesses et de style en fonctions de son utilisation. Et spécifiquement, comment utiliser un volcano aussi gros ? Comme un hip ou sauter par dessus ? C’est une zone qui captivera aussi bien les skateurs que les spectateurs sur sa manière de l’aborder. Il est également possible de réaliser des figures uniques avec des barres de slide arrondies sur les portions plates et angulaires sur les portions en pente. Comme le park est particulièrement vaste, à l’image des zones de hip (sortes de bosses à l'intérieur du bowl), la clé sera d’augmenter la difficulté et d'arriver avec de la vitesse pour slider les spots complexes. »

Parcours de Street : « Comparé aux compétitions nationales et internationales, il faudra trouver comment exploiter les différentes zones symétriques à gauche et à droite avec des barres de slide hautes, d’autres plus longues, et des rebords de différentes longueurs et hauteurs. Il y a beaucoup de portions plates à l’entrée du parcours, conçu pour être facile à aborder en début de run. L’objectif de la premiere moitié du parcours est de voir à quelle vitesse les skateurs réaliseront leurs slides et figures. La partie principale, au centre du parcours, est composée de barres de slide angulaires et courbes, ainsi que de barres dans le prolongement de zones surélevées etc. Et il sera intéressant de voir comment les skateurs feront des figures complexes sur la dernière partie du parcours. »