Le meilleur de 2020, un année où nous avons été #StrongerTogether 

Stuttgart, ALLEMAGNE - 13 octobre 2019 : Mélanie De Jesus Dos Santos lors de la finale de l’épreuve de sol des Championnats du monde de gymnastique artistique de Stuttgart 2019.
Stuttgart, ALLEMAGNE - 13 octobre 2019 : Mélanie De Jesus Dos Santos lors de la finale de l’épreuve de sol des Championnats du monde de gymnastique artistique de Stuttgart 2019.

L'année 2020 se termine. Même si elle devait être olympique et qu'elle a été perturbée par la pandémie de COVID-19, les athlètes ont continué d'être des exemples à suivre. 

Aujourd'hui, l'année 2020 se termine. Une année qui devait être olympique mais les plans ont changé en raison de la pandémie de COVID-19, comme pour beaucoup à travers le monde, sportifs et non sportifs.

Pendant toute cette période, Tokyo 2020 a raconté l'histoire des athlètes, certains qui ont dû changer leurs méthodes d'entraînement, repousser leur retraite sportive ou simplement inspiré leurs fans en adoptant des comportements exemplaires.

Fin mars 2020, le report des Jeux Olympiques de Tokyo à 2021 a été annoncé et, même si beaucoup d'incertitude est apparue, tous ont prouvé qu'ensemble on est plus fort : #StrongerTogether, comme le hashtag qui a accompagné les athlètes pendant ces derniers mois.

Aujourd'hui, une année difficile se termine. Mais une année également inspirante et créative à bien des égards. Tout est une question de point de vue. Tokyo 2020 vous propose ainsi sa sélection des meilleurs articles et entretiens publiés cette année.

Bonne lecture et bon réveillon !

Mélanie Dos Santos : « J’ai quitté la Martinique pour les Jeux Olympiques »

Stuttgart, ALLEMAGNE - 13 octobre 2019 : Mélanie De Jesus Dos Santos lors de la finale de l’épreuve de sol des Championnats du monde de gymnastique artistique de Stuttgart 2019.
Stuttgart, ALLEMAGNE - 13 octobre 2019 : Mélanie De Jesus Dos Santos lors de la finale de l’épreuve de sol des Championnats du monde de gymnastique artistique de Stuttgart 2019.
2019 Getty Images / Laurence Griffiths

Mon objectif est d’atteindre le podium à Tokyo.

Je serai capable de rentrer de nouvelles difficultés au sol notamment.

C’est là que j’ai le plus de chances d’obtenir de bons résultats.

Habitant une maison avec trois consoeurs gymnastes dans la région de Saint-Etienne pendant le confinement en France, Mélanie De Jesus Dos Santos n'a pas perdu son objectif de vue. Si elle n'a pas pu participer aux JO de Rio 2016, elle espère briller aux prochains Jeux et comme elle l'a confié à Tokyo 2020 en avril, le report d’un an n'est pour elle qu'une opportunité d’améliorer son niveau.

Article complet

Renaud Lavillenie prend de la hauteur et rêve de moto

Berlin, ALLEMAGNE - 12 août 2018 : Renaud Lavillenie exprime sa joie après un saut lors des Championnats d’Europe d’athlétisme 2018.
Berlin, ALLEMAGNE - 12 août 2018 : Renaud Lavillenie exprime sa joie après un saut lors des Championnats d’Europe d’athlétisme 2018.
2018 Getty Images / Matthias Hangst

Dès qu’un athlète est au-dessus, tous les autres s’engouffrent dans la brèche

pour essayer d’aller encore plus haut.

Avant c’était moi, aujourd’hui c’est Mondo.

En avril dernier, le champion olympique de Londres 2012 prenait du recul par rapport à la situation actuelle et partageait avec Tokyo 2020 son regard sur le monde de la perche, ses nouveaux points forts et sur sa reconversion d’après carrière dans la moto. 

Article complet

Marie-Josée Ta Lou : « Je cours après mon destin »

Londres, ANGLETERRE - 8 août 2017 : Marie-Josée Ta Lou lors des séries du 200 m des Championnats du monde d’athlétisme de Londres 2017, où elle décrochera la médaille d’argent en finale.
Londres, ANGLETERRE - 8 août 2017 : Marie-Josée Ta Lou lors des séries du 200 m des Championnats du monde d’athlétisme de Londres 2017, où elle décrochera la médaille d’argent en finale.
2017 Getty Images / lexander Hassenstei

Rio m’a procuré de la confiance en moi, de l’expérience et de la motivation

pour retourner à l’entraînement et travailler dur.

Après avoir manqué le podium pour quelques millièmes de secondes à Rio 2016, l’athlète de 31 ans veut devenir la première sprinteuse ivoirienne à remporter une médaille olympique et inspirer les jeunes filles africaines. Elle a discuté avec Tokyo 2020 en mai dernier.

Article complet

Les frères Mawem : des Jeux Olympiques en famille

Chamonix, FRANCE - July 2018 : Les frères Mawem pendant la Coupe du monde d’escalade IFSC 2018 à Chamonix. Bassa (à droite), l’ainé, a remporté l’épreuve de vitesse.
Chamonix, FRANCE - July 2018 : Les frères Mawem pendant la Coupe du monde d’escalade IFSC 2018 à Chamonix. Bassa (à droite), l’ainé, a remporté l’épreuve de vitesse.
IFSC-Eddie Fowke

On est tous les deux très extrêmes,

mais pas sur les mêmes points.

Pour n’importe quel athlète, participer aux Jeux Olympiques est un rêve. Ce rêve est encore plus grand lorsque deux frères parviennent à se qualifier. C’est ce qui est arrivé aux grimpeurs français Bassa et Mickaël Mawem. Entretien croisé avec Tokyo 2020, en avril dernier.

Article complet

Emily Overholt renage dans le bonheur

Toronto, CANADA - 16 juillet : Emily Overholt après sa victoire du 400 m quatre nages des Jeux Panaméricains 2015.
Toronto, CANADA - 16 juillet : Emily Overholt après sa victoire du 400 m quatre nages des Jeux Panaméricains 2015.
Bello/Getty Images

Même dans les moments les plus bas,

j’ai toujours su que ma carrière de nageuse n’était pas terminée.

À seulement 18 ans, Emily Overholt remportait le bronze à Rio 2016 avant de chuter dans une sévère dépression. Elle a raconté ses moments difficiles à Tokyo 2020 en juin dernier, mais aussi sa façon de s'en sortir, pour reprendre la route vers Tokyo. 

Article complet

Vincent Matheron, un skateur à l’esprit tranquille

Sao Paulo, BRÉSIL - 13 septembre 2019 : Vincent Matheron dans le bowl des Championnats du monde de park à Parque Candido Portinari.
Sao Paulo, BRÉSIL - 13 septembre 2019 : Vincent Matheron dans le bowl des Championnats du monde de park à Parque Candido Portinari.
2019 Getty Images / Alexandre Schneider

Les JO, ça va être énorme. Ce sera une première pour le skate.

Mais pour le moment, je ne me pose pas trop de questions. Ça gâche le plaisir.

Le skateboard fera ses débuts lors des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 avec deux épreuves, le park et le street. À 22 ans, Vincent Matheron fera partie de l’équipe de France et devrait se rendre aux JO pour prendre du plaisir avant tout, comme il le confiait en avril dernier.

Article complet

Thomas Chirault, l’apprenti ingénieur qui rêve de Tokyo

L’archer Thomas Chirault pendant la finale de la troisième étape de Coupe du monde 2018.
L’archer Thomas Chirault pendant la finale de la troisième étape de Coupe du monde 2018.
Dean Alberga/World Archery Federation via Getty Images

Je ne vais pas sur une compétition pour finir deuxième ou pour faire un quart de finale.

J'y vais toujours avec l'idée de gagner.

À seulement 23 ans, Thomas Chirault représente l’avenir du tir à l’arc français. Classé au 15e rang mondial et médaillé d’argent aux Championnats du monde 2017, l’étudiant en école d’ingénieur, passionné de nanomatériaux, a confié à Tokyo 2020 en juin dernier son rêve d’une médaille par équipe au prochains Jeux, tout en jonglant entre les études supérieures et l'entraînement. En décembre 2020, il a battu le record de France en salle, tirant 58 flèches sur 60 dans le « 10 ».

Article complet

De spectateur à premier Béninois à se qualifier aux JO en aviron : l’histoire de Privel Hinkati

Lucerne, SUISSE - 27 mai 2016 : Privel Hinkati lors des séries du skiff masculin de l’étape suisse de la Coupe du monde 2016.
Lucerne, SUISSE - 27 mai 2016 : Privel Hinkati lors des séries du skiff masculin de l’étape suisse de la Coupe du monde 2016.
2016 Getty Images / Philipp Schmidli

C’est l’un des moments les plus difficiles de ma vie. J’ai fait tellement d’efforts, tout était consacré à ça.

Je ne m’attendais pas à ne pas me qualifier.

C’était un rêve.

Après une grande déception quatre ans plus tôt, Privel Hinkati s’est qualifié pour les prochains Jeux et s'est confié à Tokyo 2020 en juin dernier. Il était dans le public des Jeux de Pékin 2008, Londres 2012 et Rio 2016, même s’il n’a pas pu participer. Avec un travail à temps plein et des journées s’étalant à 5h à 20h, il a finalement réalisé ce dont il rêvais depuis bien longtemps. Le Béninois est un symbole du rêve olympique.

Article complet

Nicolas Navarro, Monsieur pas comme tout le monde

Nicolas Navarro sur la ligne d'arrivée du marathon de Paris 2019, où il avait enregistré un chrono de 2 h 20 min 11 s. Aujourd'hui, il est qualifié pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.
Nicolas Navarro sur la ligne d'arrivée du marathon de Paris 2019, où il avait enregistré un chrono de 2 h 20 min 11 s. Aujourd'hui, il est qualifié pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.
Photo de Jean-Marie Hervio / KMSP

Je voulais tout faire pour aller aux Jeux et ne pas avoir de regrets.

Quand j’ai vu que c’était officiel, c’était génial. Un rêve qui se réalisait. J’ai appelé tout le monde !

Le coureur français a disputer les Mondiaux de semi-marathon 2020, sa première expérience avec le maillot bleu, et abaisser son record à 2 h 09 min 17 s au marathon de Valence, le 6 décembre 2020. Il est qualifié pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 sur marathon alors qu'il courait encore uniquement pour le plaisir il y a deux ans, comme il l'expliquait à Tokyo 2020 en octobre dernier.

Article complet

Najwa Awane : « Je ne savais même pas que le tennis existait »

Nairobi, KENAY - 16 février 2020 : La Marocaine Najwa Awane célèbre sa qualification pour la Coupe du monde de tennis paralympique.
Nairobi, KENAY - 16 février 2020 : La Marocaine Najwa Awane célèbre sa qualification pour la Coupe du monde de tennis paralympique.
Avec la permission de Najwa Awane

Je peux dire que si je m’en suis sorti, c’est 70% grâce au sport et 30% grâce au combat avec moi-même.

En l’espace de neuf ans, la Marocaine Najwa Awane a découvert le tennis en fauteuil roulant, est devenue championne d’Afrique et espère désormais se qualifier pour Tokyo 2020. Elle veut également créer une académie pour développer le handisport au Maroc. Elle n’a que 22 ans.

Article complet

Simon Gauzy : « Décrocher une médaille olympique »

Rio de Janeiro, 7 août 2016 : Simon Gauzy lors du troisième tour de la compétition de tennis de table de Rio 2016. Il défiait l’Ukrainien Lei Kou.
Rio de Janeiro, 7 août 2016 : Simon Gauzy lors du troisième tour de la compétition de tennis de table de Rio 2016. Il défiait l’Ukrainien Lei Kou.
2016 Getty Images / Mike Ehrmann

Une année en plus,

c'est une opportunité d’aller encore plus haut.

Le 19e meilleur pongiste mondial Simon Gauzy a discuté avec Tokyo 2020 en mai dernier. Il a connu une expérience difficile à Rio 2016 mais il n’a qu’une optique en tête : dépasser ses limites et ramener une médaille olympique à la France, 29 ans après.

Article complet

Un héros de l'ombre : Nico Kanning, partenaire d'entraînement de Teddy Riner

Rio de Janeiro, BRÉSIL - 12 août 2016 : Teddy Riner lors d’un combat contre l’Israélien Or Sasson dans la catégorie +100 kg des Jeux Olympiques de Rio 2016.
Rio de Janeiro, BRÉSIL - 12 août 2016 : Teddy Riner lors d’un combat contre l’Israélien Or Sasson dans la catégorie +100 kg des Jeux Olympiques de Rio 2016.
2016 Getty Images / Ezra Shaw

Peu importe que ce soit un Uno (le jeu de cartes), du foot ou un blind-test.

Il est extrêmement ambitieux et veut toujours gagner.

Derrière chaque athlète se trouve une équipe de héros méconnus, et dans le cas du judoka français, elle comprend son partenaire d'entraînement à plein temps, Nico Kanning. Ce Berlinois de 36 ans s'entraîne avec Teddy Riner à Paris, et voyage avec lui lors pour les compétitions.

Article complet

Brian Baudouin, l’hypnose pour aller aux JO

Osijek, CROATIE - Mars 2019 - Le tireur français Brian Baudouin lors des Championnats d'Europe de tir à 10 m 2019, où il a remporté la médaille d'argent.
Osijek, CROATIE - Mars 2019 - Le tireur français Brian Baudouin lors des Championnats d'Europe de tir à 10 m 2019, où il a remporté la médaille d'argent.
© FFTir : J.Heise

On essaie de recréer la gestuelle parfaite en l'harmonisant avec un fort sentiment de confiance.

Le tireur français évoquait en avril sa technique pour améliorer sa concentration lors d'une interview avec Tokyo 2020 : il a pratiqué des séances d’hypnose afin d’améliorer sa concentration, un mois avant d'obtenir la médaille d’argent aux Championnats d’Europe 2019 de tir à 10 m. Désormais, place à l’objectif olympique.

Article complet

Mélina Robert-Michon : cinq Jeux, cinq vies

Rio de Janeiro, BRÉSIL - 16 août 2016 : L’émotion de Mélina Robert-Michon après avoir remporté la médaille d’argent en lancer du disque lors des Jeux Olympiques de Rio 2016.
Rio de Janeiro, BRÉSIL - 16 août 2016 : L’émotion de Mélina Robert-Michon après avoir remporté la médaille d’argent en lancer du disque lors des Jeux Olympiques de Rio 2016.
2016 Getty Images / Ian Walton / Getty Images

J’espère que les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 vont marquer symboliquement la fin de cette période compliquée.

La lanceuse de disque française a attendu 16 ans pour décrocher une médaille olympique à Rio 2016 (argent). Pour Tokyo 2020, elle est revenue en avril sur ces cinq JO, partageant son aventure olympique dans tous ses aspects. Flash-back façon Mélina Robert-Michon.

Article complet

Le nouveau rôle de Karabatic

Nikola Karabatic sur le banc lors des Championnats du monde 2019 au Danemark et en Allemagne.
Nikola Karabatic sur le banc lors des Championnats du monde 2019 au Danemark et en Allemagne.
2019 Getty Images / Martin Rose / Bongarts

Les titres, je les ai déjà, mais je veux aider mes coéquipiers à les gagner aussi

et peut-être toucher une dernière fois au Graal d’un grand titre.

En équipe de France depuis 2002, Nikola Karabatic a tout gagné. Plusieurs fois, même. Mais à 36 ans, l’un des meilleurs handballeurs de l’histoire a désormais un rôle qui dépasse le sportif. Pour Tokyo 2020, il est revenu en juin dernier sur le nouveau Karabatic qui tentera de qualifier les Bleus pour les prochains Jeux Olympiques, lorsqu'il sera de retour de sa blessure aux ligaments croisés.

Article complet

Susana Rodriguez se recentre sur son rôle de médecin

Auckland, NOUVELLE-ZÉLANDE - 22 octobre 2012 : L’Espagnole Susana Rodriguez (à droite) célèbre son passage sur la ligne d’arrivée du Tri-6.
Auckland, NOUVELLE-ZÉLANDE - 22 octobre 2012 : L’Espagnole Susana Rodriguez (à droite) célèbre son passage sur la ligne d’arrivée du Tri-6.
Hannah Peters/Getty Images

Mon objectif est le même : être la meilleure triathlète et la meilleure athlète possible à Tokyo

et je ne me suis pas arrêtée un seul jour pour travailler dans cet objectif.

La para-triathlète Susana Rodriguez Gacio est soulagée que les Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 soient reportés, et pour cause. La championne du monde de 32 ans est également médecin à Saint-Jacques de Compostelle, en Espagne.

Article complet

Van Bellinghen, finesse technique plutôt que force pure

L'haltérophile belge Anna Van Bellinghen lors des Championnats du monde d'haltérophilie 2017 à Anaheim aux États-Unis.
L'haltérophile belge Anna Van Bellinghen lors des Championnats du monde d'haltérophilie 2017 à Anaheim aux États-Unis.
Photo de Hookgrip

Les Jeux Olympiques sont un aboutissement dans la carrière d’une athlète.

Pour Tokyo 2020 en avril dernier, l'haltérophile belge Anna Van Bellinghen expliquait comment les prochains Jeux pouvaient lui être bénéfiques, comment elle devait faire attention aux voisins pendant le confinement pour poursuivre son entraînement ainsi que son goût pour la finesse des mouvements.

Article complet

Teresa Perales : Je veux remporter une médaille pour mon fils

L’Espagnole Teresa Perales célèbre sa médaille d’or en 50 m dos S5 aux Jeux Paralympiques de Rio 2016.
L’Espagnole Teresa Perales célèbre sa médaille d’or en 50 m dos S5 aux Jeux Paralympiques de Rio 2016.
2016 Getty Images / Buda Mendes

Être motivée et continuer de rêver des Jeux Paralympiques est essentiel aux nouveaux plans.

Ma priorité est de rester forte. Je veux participer.

Tokyo 2020 seront les sixièmes Jeux Paralympiques de la nageuse espagnole, une prouesse qu’elle n’aurait jamais imaginé possible lorsqu’elle débuta dans sa discipline il y a 25 ans. À l’origine, elle avait commencé la natation après avoir développé une neuropathie, maladie qui affecte le système nerveux et qui entraîna la perte de l’usage de ses jambes en l’espace de trois mois.

Article complet