Le médaillé d’or italien et son record olympique du surplace 

Le cycliste italien Giovanni Pettenella (au centre) sur le podium du sprint masculin sur piste aux Jeux Olympiques de Tokyo en 1964. Son compatriote Sergio Bianchetto est à gauche avec la médaille d'argent et le Français Pierre Trentin est à droite avec la médaille de bronze.
Le cycliste italien Giovanni Pettenella (au centre) sur le podium du sprint masculin sur piste aux Jeux Olympiques de Tokyo en 1964. Son compatriote Sergio Bianchetto est à gauche avec la médaille d'argent et le Français Pierre Trentin est à droite avec la médaille de bronze.

En octobre 1964, Tokyo a accueilli ses premiers Jeux Olympiques. Pour célébrer cet anniversaire, Tokyo 2020 vous fait revivre les moments les plus incroyables et spectaculaires qui se sont déroulés il y a 56 ans. Dans cet épisode, revenons sur l’étrange record du cycliste Giovanni Pettenella, établi avant d’atteindre la gloire olympique.

Le contexte

Giovanni Pettenella est né en 1943 dans la petite ville de Caprino Veronese, située entre Milan et Venise, dans le nord de l'Italie.

Enfant, il s'est installé avec sa famille à Milan et c'est dans un autre sport que le jeune Pettenella s'est d'abord illustré.

Il a pratiqué le football dans son club local, dans la ville où le Milan AC et l'Inter Milan étaient déjà deux des meilleures équipes du monde.

Cependant, le père de Pettenella, qui était un cycliste amateur, lui a suggéré d'essayer le cyclisme. D'abord pour le plaisir, puis finalement pour la compétition. Ils ont même conclu un accord. Pettenella s'était engagé dans trois courses et s'il gagnait l'une d'entre elles, il continuerait le cyclisme.

« J'ai gagné la troisième à Ronago [près du lac de Côme] en terminant en montée. C'était incroyable, mais je me suis senti bien dans la montée », se souvient-il lors d'une ancienne interview avec le journal italien La Gazzetta Dello Sport.

C'est le début d'un parcours qui atteindra son apogée aux Jeux Olympiques de Tokyo en 1964, où il a participé à deux épreuves : le sprint et le contre-la-montre de 1000 mètres.

Tokyo 1964

Sa première course était le contre-la-montre, où il a remporté une médaille d'argent en 1 m 10 s 09, terminant derrière le cycliste belge Patrick Sercu.

Le sprint masculin était prévu le lendemain, avec au moins cinq manches contre trois coureurs jusqu'aux huitièmes de finale, suivis d'une série de courses en un-contre-un jusqu'à la finale, sans compter les repêchages.

Comme évoqué dans l'interview avec La Gazzetta dello Sport, Pettenella se considérait comme un grand stratège et si son adversaire voulait « entamer le sprint en tête, c'est Pettenella qui partirait le premier », mais s'il voulait rester derrière, Pettenella « resterait immobile pour ne pas démarrer en tête ».

C'est exactement la stratégie qu'a employée l'Italien lors de la demi-finale de l'épreuve de sprint masculin lorsqu'il a affronté le Français Pierre Trentin.

Comme personne ne voulait prendre la tête, le cycliste et son rival français sont restés à l’arrêt pendant 21 minutes et 57 secondes. Un record olympique.

Finalement, le duo a entamé la course, Pettenella remportant le duel pour atteindre la finale, où il a remporté l'or en battant son compatriote Sergio Bianchetto.

Giovanni Petennella (à gauche) remporte la finale du sprint masculin sur piste des Jeux Olympiques de Tokyo 1964 devant son compatriote Sergio Bianchetto qui a remporté la médaille d'argent.
Giovanni Petennella (à gauche) remporte la finale du sprint masculin sur piste des Jeux Olympiques de Tokyo 1964 devant son compatriote Sergio Bianchetto qui a remporté la médaille d'argent.
© CONI Archive Photo

La suite de l'histoire

Après les Jeux de Tokyo de 1964, Pettenella est devenu professionnel. Il a également participé à des courses sur route.

Il a remporté deux étapes de la course sur route Tirreno-Adriatico de l'UCI World Tour, gagné le bronze au Championnat du monde de cyclisme sur piste de 1968 dans l'épreuve de vitesse masculine, puis établi un nouveau record. Un record du monde, cette fois-ci.

Lors de la demi-finale du championnat d'Italie de cyclisme sur piste en 1968, Pettenella a de nouveau affronté Bianchetto, le même cycliste qu'il avait battu en finale à Tokyo en 1964.

Bianchetto a refusé de prendre la tête, alors Pettenella a fait du surplace... pendant une heure, cinq minutes et cinq secondes. Record du monde !

Pettenella a pris sa retraite sportive en 1975, puis il a travaillé pour l'équipe nationale de cyclisme sur piste en tant conseille technique, aidant l'équipe à remporter l'or aux des Championnats du monde de 1976.

Giovanni Pettenella est décédé en 2010, à l'âge de 66 ans.