Le jour où Carl Lewis a pris la route du « sportif du siècle »

Le sprinteur américain Carl Lewis pendant le 100 m des Jeux Olympiques de Los Angeles 1984.
Le sprinteur américain Carl Lewis pendant le 100 m des Jeux Olympiques de Los Angeles 1984.

L’histoire des Jeux Olympiques regorge de belles finales, dramatiques et émouvantes. Chaque semaine, revivez les finales les plus mémorables en vidéo. Cette semaine, retour sur la finale du 100 m des Jeux Olympiques de Los Angeles 1984. 

Les données

  • Finale du 100 m, Jeux Olympiques de Los Angeles 1984
  • Los Angeles Memorial Coliseum, 4 août 1984

Le contexte

Agé de 23 ans seulement, Carl Lewis a l’opportunité d’écrire l’histoire dans son pays natal lors de la finale du 100 m des Jeux de Los Angeles 1984.

Quatre ans plus tôt, l’adolescent de Pennsylvanie se qualifie pour Moscou 1980 en relais 4 x 100 m et en saut en longueur, mais le boycott des Américains l’a forcé à rester chez lui.

En 1983, Lewis devient le premier champion du monde de 100 m et de saut en longueur lors des premiers Championnats du monde d’athlétisme à Helsinki en Finlande. 

Un an plus tard, Lewis est annoncé comme successeur potentiel de l’Américain Jesse Owens, qui a remporté quatre médailles d’or aux Jeux Olympiques de Berlin 1936 sur 100 m, 200 m, 4x100 m et saut en longueur.

Carl Lewis était bien conscient de son potentiel. Son objectif était d’ailleurs de rejoindre Jesse Owens.

Le moment clé 

Le 4 août, Lewis est sur le point de rentrer dans l’histoire. Placé au couloir 7, ils se concentre sur la corde de son short lorsque les caméras se braquent sur lui, juste avant la course.

Au pistolet, Lewis ne prend pas le meilleur départ. Pas grave. Il n’est pas connu pour ses départs mais pour sa capacité à maintenir sa vitesse maximale jusqu’à la fin de la course.

À la mi-course, il enclenche la cinquième et ses concurrents ne peuvent pas suivre. Il franchit la ligne quelques mètres devant les autres.
Son chrono ? 9,99 s.

Les conséquences

Lorsque vous regardez sa course, vous pouvez remarquer qu’avant même d’avoir franchi la ligne, il a compris que c’était gagné.

« Aux 60 m, c’était serré », se rappelle Carl Lewis.

« Quand je suis arrivé aux 75 m, j’ai donc ressenti un grand soulagement et une grande joie. La seule chose que je devais faire, c’était finir la course. Alors ce sourire et ce soulagement sont sortis et j’ai célébré ma victoire en avance. »

C’était la première de ses médailles d’or olympique. Sur les neuf jours de compétition d’athlétisme, Lewis participait à des épreuves pendant sept jours. Il les a toutes remportées : 100 m, 200 m, 4x100 m et saut en longueur.

Il rejoignait ainsi son idole Jesse Owens, qui avait réalisé la même performance 48 ans plus tôt.

Lewis a terminé sa carrière avec neuf médailles d’or en quatre Jeux Olympiques. Il a conservé son titre en saut en longueur de 1984 à 1996.

Los Angeles 1984 - Lewis gagne la finale du 100 m
00:28