Le Champion du monde Carlos Yulo prépare une surprise pour Tokyo 2020

Manille, PHILIPPINES - 04 décembre 2019 :  Yulo Carlos Edriel remporte la médaille d’argent en barres parallèles lors des Jeux d’Asie du Sud-Est.
Manille, PHILIPPINES - 04 décembre 2019 :  Yulo Carlos Edriel remporte la médaille d’argent en barres parallèles lors des Jeux d’Asie du Sud-Est.

Le Philippin Carlos Yulo vise une médaille à Tokyo après avoir écrit l’histoire aux derniers Championnats du monde de gymnastique artistique.

Le champion du monde de gymnastique Carlos Yulo sait ce qu’il a à faire. Même s’il n’a pas eu le niveau espéré lors des qualifications à la Coupe du monde de Bakou 2019, le gymnaste philippin n’a pas l’impression d’être inquiet.

Il se concentre sur ce qui pourrait être un moment historique aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Le Champion du monde au sol 2019 n’a pas été très performant à Bakou, enregistrant un score de 11.900 en barres parallèles et 13.916 en saut de cheval, bien en deça de ses espérances. Au-delà de son potentiel en or massif au sol, Yulo est habituellement très bon en saut de cheval et en barre parallèles. Il a notamment été l’auteur d’un beau 14.833 pendant la finale du concours général dans ce dernier agré,

« Il s’entraîne toujours dur pour les Jeux de Tokyo, comme il est déjà qualifié » a confié la présidente de l’Association de gymnastique des Philippines Cynthia Carrion au média Rappler.

Yulo a obtenu son billet pour Tokyo 2020 grâce à sa performance lors du tour préliminaire du concours général des Championnats du monde de gymnastique artistique d’octobre dernier. Il a également écrit l’histoire pour la deuxième fois dans cet événement en devenant le premier champion du monde philippin. Aux Championnats du monde 2018, il a remporté la première médaille de l’histoire des Philippines en obtenant le bronze.

La surprise du chef

À Bakou, Yulo a fait l’impasse sur sa spécialité, le sol.

« Vous allez être surpris. Il travaille de nouvelles figures et il va regarder attentivement l’épreuve de sol à la Coupe du monde. Nous travaillons de manière scientifique » a expliqué Cynthia Carrion avant la compétition.

Ses nouveaux éléments pourraient se révéler cruciaux pour Yulo, qui rêve de répéter ses belles performances des deux derniers Championnats du monde à Tokyo 2020. Peu importa la couleur, une médaille olympique serait une première historique pour la gymnastique philippine.

Ses accomplissements et ce qu’ils promettent pour l’avenir ont rempli la motivation du gymnaste de 20 ans.

« L’année dernière, je regardais ma médaille et je me disais : ‘la prochaine fois, ce sera l’or’ » a-t-il confié aux médias après son titre de champion du monde 2019.

« C’est complètement fou » disait-il à propos de sa victoire, encore sous l’émotion de ce qu’il venait d’accomplir.

« Tout est dans l’entraînement »

Né à Manille, Yulo s’entraîne désormais à Tokyo. Son talent a depuis longtemps attiré l’attention de Cynthia Carrion. Mais lorsque le gymnaste avait 16 ans, elle a facilité le transfert de Yulo sous les ordres de l’entraîneur japonais KUGIMIYA Munehiro.

« Il va à l’école et s’entraîne. Il ne sort pas, explique Cynthia Carrion. Tout est dans l’entraînement. 

Et le travail dur paie toujours.

Par Olympic Channel.