La Japonaise Ikee Rikako remporte sa première course après s’être rétablie d'une leucémie

La Japonaise Rikako Ikee fête sa victoire sur le 100 mètres papillon de la Coupe du Monde FINA 2018.
La Japonaise Rikako Ikee fête sa victoire sur le 100 mètres papillon de la Coupe du Monde FINA 2018.

Apres 594 jours sans compétition, l’athlète de 20 ans a remporté un 50 m nage libre, samedi 29 août. 

Il n’y a pas assez de mots pour qualifier cette performance : incroyable, inspirante, magnifique. Ikee Rikako est de retour.

Samedi 29 août, Ikee a nagé en compétition pour la première fois depuis le diagnostic d'une leucémie qui a mis sa carrière florissante en pause pendant un an et sept mois. Mais elle a terminé en tête de sa série en 50 m nage libre en 26,32 s lors d'une compétition de l'Association de natation de Tokyo.

Ce chrono est plus rapide que les minima pour les championnats nationaux universitaires d’octobre (26,86 secondes), une compétition à laquelle Ikee Rikako a l’ambition de participer.

« (Sur les 15 derniers mètres), je pensais avoir ma chance et je ne voulais pas céder », a déclaré Ikee aux journalistes après la course. « En tant qu'athlète, je ne voulais pas perdre. »

Placée dans le troisième couloir du cinquième groupe du 50 m nage libre féminin - dont elle détient le record du Japon en 24,21 s - la silhouette d'Ikee est relativement plus mince que les autres athlètes de sa série.

Mais une fois partie, l'Olympienne de Rio 2016 a semblé étonnamment puissante pour quelqu'un qui n'avait pas nagé en compétition depuis 594 jours. Ikee n'a repris sa respiration qu'une seule fois pendant la course et c’est elle qui a touché le mur en premier, avec 0,44 s d'avance sur la deuxième athlète, Onoda Aoi.

Après être sorti de l’eau, Ikee a salué le public et a fondu en larmes.

« J'étais nerveuse, mais je suis heureuse d'avoir pris un bon départ pour redémarrer ma carrière », a déclaré Ikee. « Je repars pour une deuxième carrière de nageuse. »

« En plus de mon temps, je ne pensais même pas finir première. Cela m'a rendu plus heureuse que tout. »

La dernière participation d'Ikee à une compétition remonte à janvier 2019, un mois avant le diagnostic de son cancer.

La jeune femme de 20 ans avait posté une vidéo de son entraînement avant ce week-end, montrant sa volonté de revenir à la compétition.

Direct 1YTG
12:45

Ikee a battu le record national du 50 m nage libre féminin en avril 2018 avant de dominer les Jeux asiatiques la même année. Elle a remporté six titres à Jakarta et été nommée meilleure joueuse des Jeux.

Autrefois considérée comme la représentante du Japon, le pays hôte des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020, Ikee envisage un retour aux Jeux Olympiques pour Paris 2024.

Cette native de Tokyo est sortie de l'hôpital en décembre 2019 après avoir subi un traitement contre le cancer. En mars dernier, elle a replongé dans un bassin pour la première fois depuis sa maladie, avant de participer à la cérémonie « One Year to Go » qui s'est tenue le mois dernier au stade olympique.

Le report de 12 mois de Tokyo 2020 dû à la pandémie de coronavirus donne aux fans l'espoir de la voir revenir pour ces Jeux à domicile en 2021.