Karabatic blessé aux croisés, la France privée de sa star pour le Mondial et le TQO

Zagreb, CROATIE - 28 janvier 2018 : Nikola Karabatic lors du match pour la troisième place des Championnats d’Europe 2018 contre le Danemark.
Zagreb, CROATIE - 28 janvier 2018 : Nikola Karabatic lors du match pour la troisième place des Championnats d’Europe 2018 contre le Danemark.

L’international français de handball Nikola Karabatic sera indisponible pour une durée d’environ six mois en raison d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit. L’équipe de France devra composer sans sa star pour les Championnats du monde 2021 et pour le tournoi de qualification olympique pour Tokyo 2020.

C’est un gros coup dur. Le double champion olympique Nikola Karabatic, l’un des meilleurs joueurs de l’histoire du handball, sera absent des parquets pendant environ six mois. Lors d’un match avec son équipe du Paris Saint-Germain handball contre Ivry ce samedi 17 octobre, comptant pour la cinquième journée du championnat (35-25), Karabatic a ressenti une douleur au genou après une mauvaise réception.

Deux jours plus tard, le diagnostic tombait : rupture du ligament antérieur du genou droit. Une blessure bien connue des sportifs qui va nécessiter une opération en début de semaine prochaine, et de longs mois sans sport, suivis d’une rééducation conséquente.

« Je ne suis pas inquiet sur la récupération »

Cette blessure intervient alors que le joueur de 36 ans n’avait jamais subi de longues absences pendant toute sa carrière, si ce n’est une opération en octobre 2019 pour un hallux valgus au pied gauche, qui lui avait valu trois mois d’absence. Il avait récupéré bien plus rapidement que prévu, ce qui lui procure de la confiance sur sa capacité à revenir au plus haut niveau.

« Je ne suis pas inquiet sur la récupération et sur le fait de revenir, explique-t-il dans les colonnes de l’Équipe. […] J’ai effectivement l’habitude de récupérer vite mais il ne s’agit pas d’une blessure comme les autres. Je sais que je serai bien suivi. Avec le PSG, tout est fait pour que nous, les athlètes, on soit dans les meilleures conditions possibles. Après, la question est plus de savoir comment mon corps et mon genou vont réagir. »

Pas de mondial, ni de TQO

Alors qu’il disputait un début de saison hors normes, ou plutôt dans ses normes, avec 34 buts en huit matchs toutes compétitions confondues, l’athlète français sera indisponible pour le prochain Championnat du monde (13-31 janvier en Égypte). Une absence de taille d’autant plus que les Bleus ne détiennent plus aucun titre majeur (Euro, Mondial ou Jeux Olympiques), une première depuis 2008 et la première médaille d’or olympique de Karabatic. 

La star française manquera également un autre rendez-vous capital pour l’équipe de France : le tournoi de qualification olympique (TQO) pour Tokyo 2020, prévu du 12 au 14 mars 2021 à Montpellier. Les Bleus devront terminer dans les deux premières places d’un groupe composé de la Croatie, du Portugal et la Tunisie. « Pas une mince affaire » confiait Karabatic à Tokyo2020.org en juillet dernier.

Le sélectionneur est confiant

Pour l’équipe de France du nouveau sélectionneur Guillaume Gille, arrivé aux commandes d’une sélection en reconstruction en janvier 2020, ce sera encore plus compliqué.

« Partir au combat sans l'un de ses leaders, complexifie forcément la tâche », concède le patron des Bleus à l’AFP. C’est toujours un moment douloureux d'apprendre ce genre de nouvelles pour un joueur, quel qu'il soit, et un peu plus quand il s'agit de Niko, car on connaît tous son importance dans le groupe France et sur le terrain. »

L’ancien partenaire de Karabatic au sein des Experts reste cependant confiant quant aux capacités de récupération de son joueur.

« Au nom du staff et du groupe France, nous ne pouvons que lui souhaiter un prompt rétablissement. Il nous a toujours surpris par sa faculté de récupération et sa capacité à relever les défis. Celui qui s'annonce est immense, à savoir potentiellement imaginer un retour en club, en fin de saison, puis en équipe de France. »

La légende du handball Karabatic et l'évolution des rôles au fil du temps
03:00

L’un des meilleurs palmarès en bleu

Avec les Bleus qu’il a rejoint pour la première fois en 2002, il a disputé les 21 dernières compétitions internationales et compte 313 sélections. Il a remporté deux titres olympiques (Pékin 2008, Londres 2012), une médaille d’argent olympique (Rio 2016), quatre titres mondiaux (2009, 2011, 2015, 2017) et trois titres européens (2006, 2010, 2014). Il a été élu meilleur handballeur de l’année à trois reprises (2007, 2014 2016), une performance que seul son partenaire danois au PSG Mikkel Hansen a pu reproduire.

Pour comprendre l'importance de "Niko" en équipe de France, on peut rappeler les 11 buts marqués en finale de l'Euro 2006, les huit buts marqués en finale des Jeux de Beijing 2008 ou encore les 10 buts en finale du Championnat du Monde 2011. Dans tous les matchs cruciaux, Karabatic a toujours porté son niveau au plus haut.

Les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 auront lieu du 23 juillet au 8 août 2021, soit dans neuf mois. Si tout le processus de guérison et de rééducation se réalise dans les délais prévus, Karabatic devrait pouvoir disputer ses quatrièmes JO, si les Bleus parviennent à se qualifier. Le principal intéressé est également confiant.

« Après, ce qui me donne de l’espoir, c’est que je sais qu’avec mon hygiène de vie et ma volonté l’entraînement, je ferai une bonne rééducation. Que j’ai 36, 37 ou 25 ans, je ne pense pas que l’âge y change quelque chose. Après, on ne sait jamais. Mais je ne me fais pas trop de soucis. »