Jessica Ennis-Hill, le joyau du sport britannique

La Britannique Jessica Ennis-Hill lors de l’épreuve du saut en hauteur de l’heptathlon des Jeux Olympiques de Rio 2016.
La Britannique Jessica Ennis-Hill lors de l’épreuve du saut en hauteur de l’heptathlon des Jeux Olympiques de Rio 2016.

Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’étaient vos athlètes favoris avant qu’ils ne deviennent des grands champions ? Chaque semaine, Tokyo 2020 vous replongera avec des vidéos uniques dans le passé des plus grands athlètes olympiques de l’histoire, avant qu’ils ne soient devenus des superstars.

Fiche d’identité

  • Nom : Jessica Ennis-Hill
  • Âge : 34 ans
  • Nationalité : Britannique
  • Profession : Heptathlonienne

Principaux faits d’armes ? 

Jessica Ennis-Hill est une véritable légende de l’heptathlon. Rien qu’avec ses trois titres de championne du monde en 2009, 2011 et 2015, et celui de championne d’Europe en 2010, elle avait déjà marqué l’histoire de cette discipline. Mais c’est en remportant une médaille d’or à domicile lors des Jeux Olympiques de Londres 2012 qu’elle a fini de se faire une place parmi les géants de l’athlétisme.

Si l’heptathlon est sa discipline principale, Ennis-Hill n’a pas non plus chômé en épreuves individuelles. En 2010, elle a été championne du monde de pentathlon en salle. Elle est également l’ancienne détentrice du record britannique de cette même discipline, ainsi que du 100 m haies et du saut en hauteur.

Qui a dit que l’on ne pouvait pas tout avoir ?

Jessica Ennis-Hill à 23 ans
07:46

Le saviez-vous ?

Mesurant 1,65 m, Ennis-Hill était considérée comme trop petite pour devenir une bonne heptathlète. En comparaison, la Suédoise Carolina Klüft mesure 1,78 m et la championne olympique en titre belge Nafissatou Thiam mesure 1,84 m. Mais l’athlète originaire de Sheffield n’a pas laissé ses caractéristiques physiques entraver son succès. Elle a su compenser sa petite taille par une force et une puissance avec lesquelles ses concurrentes n’ont pas su rivaliser.

« Je pense qu’en général les heptathlètes sont plutôt grandes, assez musclées et puissantes », déclarait-elle à l’âge de 23 ans. « Mais moi, comme vous pouvez le voir, je suis petite et un peu différente. »

« Quand j’ai commencé l’heptathlon, les gens se demandaient si j’allais vraiment pouvoir devenir performante dans cette discipline à cause de ma taille. »

« Je pense que c’est sûrement mieux d’être un peu plus grande, mais une petite taille n’est pas un obstacle. »

Elle avait bien raison !

Que devient-elle ? 

Huit ans après Londres 2012 et après avoir pris sa retraite en 2016, Jessica Ennis-Hill fait toujours partie des plus grands noms du sport britannique.

Étant considérée comme une reine du sport au Royaume-Uni, cela a dû être tout naturel pour elle de se retrouver en face d’un vrai membre de la famille royale, lorsqu’en 2017, elle a été nommée dame commandeur de l’Empire britannique par la Reine, pour ses exploits en athlétisme.

Quatre ans après avoir décroché l’or olympique, Ennis-Hill a remporté la médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Rio 2016. Ce fut une belle façon de tirer sa révérence et de mettre fin à une brillante carrière.

Aujourd’hui, Ennis-Hill est engagée dans différentes associations caritatives, notamment en tant que marraine de la fondation sportive Barrie Wells et de l’œuvre de charité de l’hôpital pour enfants de Sheffield.