Le hockey indien, une histoire d'amour avec la médaille d'or olympique

Les équipes de hockey masculin de l’Inde et des Pays-Bas avant la finale des Jeux Olympiques 1928 à Amsterdam.
Les équipes de hockey masculin de l’Inde et des Pays-Bas avant la finale des Jeux Olympiques 1928 à Amsterdam.

Au cours de l’histoire des Jeux Olympiques, certaines équipes ont tellement marqué leur sport de leur empreinte qu'elles peuvent être décrites comme invincibles. Tokyo 2020 revient sur les histoires de ces équipes inoubliables, ainsi que sur les joueurs qui les composent. Dans cet épisode, nous vous proposons de revenir sur l'équipe masculine de hockey indienne qui a dominé les Jeux Olympiques.

Le contexte

C’est il y a près d’un siècle (93 ans pour être précis) que l’équipe masculine indienne de hockey a participé pour la première fois aux Jeux Olympiques, alors qu’elle se rendait sur le terrain d’Amsterdam 1928.

L’association nationale de hockey indienne avait été créée trois ans plus tôt et l’équipe a pris le monde par surprise en remportant sa première médaille d’or olympique en battant les équipes de leur groupe sur des écarts impressionnants (Autriche 6-0, Belgique 9-0 et Suisse 5-0) avant de vaincre les Pays-Bas, le pays hôte, 3-0 en finale.

Avec Jaipal Singh Munda comme leader, l’Inde a non seulement prouvée son autorité sur la discipline – mais elle a remporté l’or sans concédant un seul but dans le tournoi - posant les bases d’un héritage qui a duré des années.

Médailles d'or sur médailles d'or...

Quatre ans plus tard, aux Jeux de Los Angeles 1932, l’équipe défend sa médaille d’or avec des performances tout simplement époustouflantes.

Dhyan Chand, l’un des meilleurs hockeyeurs mondiaux, était au pic de sa forme pendant les Jeux. Il a aidé son équipe à remporter une victoire époustouflante de 24-1 contre le pays hôte. Le résultat est toujours la victoire avec la plus grande différence de points dans le hockey sur gazon masculin aux Jeux Olympiques.

Chand a marqué huit buts dans le match tandis qu’une autre star indienne, Roop Singh, a envoyé la balle dans les filets à dix reprises.

L’histoire s'est ensuite répété aux Jeux de Berlin 1936 où Chand a pris le capitanat. De larges victoires contre le Japon (9-0) et les Etats-Unis (7-0) ont permis à l’Inde d’atteindre la finale où elle a affronté les hôtes.

L’Inde a battu l’Allemagne 8-1, avec le seul but concédé tout au long du tournoi.

Cette différence de buts reste la plus grande pour une finale des Jeux Olympiques à ce jour. Elle a aidé l’Inde à obtenir une troisième médaille d’or consécutive.

La finale de hockey entre l’Inde et l'Allemagne aux Jeux Olympiques de Berlin 1936.
La finale de hockey entre l’Inde et l'Allemagne aux Jeux Olympiques de Berlin 1936.
Hulton Archive/Getty Images

L'Inde toujours intouchable dans les années 1950

Même avec la Seconde Guerre mondiale et les 12 ans d’attente avant la prochaine édition des Jeux Olympiques, rien n’a changé pour l’Inde à Londres 1948.

Sous le capitanat de Kishan Lal, l'équipe de hockey du sous-continent a fait un début impressionnant en battant l’Autriche 8-0, l’Argentine 9-1 et l’Espagne 2-0. Très confiante, l’équipe a atteint une autre finale où elle a pris le dessus sur la Grande-Bretagne (victorieuse en 1908 et 1920) sur leur propre sol.

Le match était censé être serré, mais tout au contraire, le public a assisté à une nouvelle finale à sens unique avec l’Inde qui a battu ses hôtes 4-0 pour remporter leur quatrième médaille d’or olympique.

Mais la série de victoires ne s’est pas arrêtée là.

Aux Jeux d’Helsinki 1952, l’Inde a battu les Pays-Bas 6-1 en finale, où Balbir Singh Sr. - un autre grand nom du hockey indien - a marqué cinq buts, un record à ce jour.

Aux Jeux de Melbourne 1956, l’Inde a réalisé quelques-unes des plus grandes victoires dans les phases de groupes de l’histoire olympique : battre l’Afghanistan 14-0 et les États-Unis 16-0. Ils ont battu l’Allemagne en demi-finale avant d'affronter le Pakistan en finale, où ils ont remporté l’or en marquant un seul et unique but.

L’Inde était tout simplement intouchable et un cran au-dessus de toutes les autres équipes. Elle a remporté une sixième médaille d'or consécutive.

La suite de l'histoire

Bien que l’Inde ait connu un succès sans équivoque pendant près de trois décennies, leur série d’invincibilité de 30 matchs a pris fin à Rome 1960 avec une défaite 1-0 face au Pakistan et ils ont du se contenter de l’argent pour la première fois en 32 ans.

Aux Jeux asiatiques de 1962, ils ont de nouveau été battus par le Pakistan en finale sur un score de 2-0.

Mais Tokyo 1964 les a vu revenir sur le devant de la scène, en battant Hong Kong, Chine, la Belgique, les Pays-Bas, la Malaisie et le Canada dans les phases de groupes avant de battre l’Australie 3-1 en demi-finale et de prendre leur revanche sur leur défaite en 1960 en finale contre le Pakistan (1-0).

Bien que l’équipe ait remporté deux médailles de bronze successives au Mexique en 1968 et à Munich en 1972, la dernière médaille d’or remonte aux Jeux de Moscou 1980.

Depuis, la meilleure performance de l’Inde reste une cinquième place aux Jeux de Los Angeles 1984.

Désormais sous le capitanat de Manpreet Singh, pourraient-ils faire un retour surprise à Tokyo ?