Guillaume Gille : une première liste pour relancer les Bleus

Rio de Janeiro, BRÉSIL - 15 août 2016 : Kentin Mahé lors du match de groupe des Jeux Olympiques de Rio 2016, contre le Danemark.
Rio de Janeiro, BRÉSIL - 15 août 2016 : Kentin Mahé lors du match de groupe des Jeux Olympiques de Rio 2016, contre le Danemark.

Le nouveau sélectionneur de l’équipe de France masculine de handball Guillaume Gille a dévoilé sa première liste de 21 joueurs en vue des matchs de qualification pour l’Euro 2022 les 5 et 8 novembre. Nikola Karabatic, gravement blessé au genou, est le grand absent de cette liste où son frère Luka est de retour.

Près de dix mois après sa prise de fonction, Guillaume Gille a livré sa première liste de joueurs. Toujours un moment particulier, d’autant plus dans ce contexte où l’équipe de France entame sa nouvelle route pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, qui se conclura au Tournoi de qualification olympique à Paris, du 12 au 14 mars 2021. 

Mais pour le moment, les deux prochaines échéances auront lieu le 5 novembre, contre la Belgique à Paris avant le déplacement à Kozani le 8 novembre pour jouer contre la Grèce. Ce seront les deux premiers tours de qualification à l’EHF Euro 2020 (13-30 janvier, en Hongrie et en Slovaquie).

N’Guessan est de retour en Bleu

Le double champion olympique en tant que joueur (Pékin 2008 et Londres 2012) a donc livré sa première sélection de 21 joueurs (voir plus bas) pour les deux prochaines échéances des Bleus, qui devront se passer de Nikola Karabatic pendant plusieurs mois en raison de sa rupture du ligament croisé antérieur du genou droit.

Pour le remplacer à son poste d’arrière gauche (et demi-centre), Guillaume Gille a fait appel à Timothey N'Guessan, qui n’avait plus disputé de match en Bleu depuis 18 mois (avril 2019). Le joueur du FC Barcelone, qui compte 78 sélections en équipe de France, une médaille d’argent à Rio 2016 et un titre de champion du monde en 2017, effectue un bon début de saison en Espagne, avec notamment 7 buts en 3 rencontres.

« La blessure de Nikola bouleverse l’équilibre et le leadership de l’équipe », explique Gille. « Son absence ouvre la place à Timothey que l’on souhaite voir à nouveau dans le contexte de l’équipe de France, après un début de saison intéressant. »

View this post on Instagram

💪💪💪 🔵🔴 @fcbhandbol

A post shared by Timothey N'GUESSAN (@timoute19) on

Continuer le travail de reconstruction

Ces qualifications pour l’Euro 2022 sont les premiers matchs de l’équipe de France masculine après la déception de l’Euro 2020, où les Bleus ont été éliminés dès la phase de groupe avec une victoire en trois rencontres. C’est à la suite de cette compétition que l’ancien sélectionneur Didier Dinart avait été démis de ses fonctions, laissant sa place à son ancien coéquipier en Bleu Guillaume Gille.

Lors de la conférence de presse de rentrée début septembre, le nouveau patron de l’équipe de France avait cependant manifesté son souhait de s’inscrire dans la continuité du travail effectué, tout en convoquant les deux joueurs qui n’avaient pas pu participer à l’Euro 2020 en raison de blessure, Luka Karabatic et Kentin Mahé. Le joueur du Paris Saint-Germain handball et celui du club hongrois du Veszprém KSE font donc logiquement partie du groupe qui jouera les deux prochaines échéances. Le jeune Yanis Lenne (24 ans) est également sélectionné pour renforcer le poste d’ailier droit, occupé par Luc Abalo et Valentin Porte.

« Lancer cette première phase de qualification n’a de sens que si l’on retrouve l’effectif que l’on a associé à ce travail de bilan et de reconstruction », détaille Guillaume Gille. Cette liste s’inscrit dans la droite ligne du travail qui a été initié depuis la reconfiguration du staff et la longue période, sans rassemblement, qui a suivi. »

View this post on Instagram

that feeling 😍⏳ #handballpassion

A post shared by K E N T I N M A H É (@kentinmahe35) on

Une liste fondatrice

Guillaume Gille pose les premiers jalons d’un long travail qui commencera par le Championnat du monde 2021 en Égypte (13-31 janvier). Deux mois plus tard, la France aura une échéance cruciale lors du TQO, qu'elle devra terminer à l'une des deux premières places au sein d’un groupe homogène avec la Croatie, le Portugal et la Tunisie, pour avoir le droit de disputer les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

« Cette liste est un élément fondateur et essentiel pour relancer la machine bleue afin de concrétiser le nouveau projet mis en place avec le staff durant les derniers mois », appuie Gille.

Un nouveau projet pour permettre à cette équipe de France, qui a connu une période dorée de 21 ans avec deux titres olympiques (2008, 2012), quatre titres mondiaux (2009, 2011, 2015, 2017) et trois titres européens (2006, 2010, 2014), de se relancer. Depuis le dernier sacre mondial en 2017, les Bleus n'ont en effet plus garni l'armoire à trophées, tandis que de nombreux cadres ont quitté la sélection.

Les 21 Bleus sélectionnés

  • Gardiens : Yann Genty, Vincent Gérard, Wesley Pardin
  • Ailiers gauche : Mathieu Grebille, Michaël Guigou
  • Arrières gauche : Romain Lagarde, Thimothey N’Guessan, Elohim Prandi
  • Demi-centres : Nicolas Claire, Kentin Mahé
  • Arrières droits : Adrien Dipanda, Dika Mem, Nedim Remili, Melvyn Richardson
  • Ailiers droits : Luc Abalo, Yanis Lenne, Valentin Porte
  • Pivots : Ludovic Fabregas, Luka Karabatic, Cédric Sorhaindo, Nicolas Tournat