GONG Lijiao : « Atteindre mon pic de forme pour Tokyo »

PÉKIN, Chine - 22 août 2015 : La Chinoise Lijiao Gong lors de la finale de lancer du poids des Championnats du monde d’athlétisme 2015.
PÉKIN, Chine - 22 août 2015 : La Chinoise Lijiao Gong lors de la finale de lancer du poids des Championnats du monde d’athlétisme 2015.

À 31 ans, l’une des plus grandes chances de médailles de l’athlétisme chinois est confiante pour les Jeux : « Si je maintiens mon niveau et évite les blessures, je peux dire que j’ai déjà remporté la moitié de la médaille d’or » a-t-elle déclaré à propos de Tokyo 2020.

La lanceuse de poids chinoise Gong Lijiao a connu une saison 2019 mémorable. Elle a remporté 12 médailles d’or et 1 en argent lors des 13 compétitions auxquelles elle a participé, en Chine et à l’étranger. Elle a notamment conservé son titre de championne du monde à Doha et remporté la finale de la Ligue de Diamant pour la troisième année consécutive. 

Malgré un lancer à 19,55 m, elle n’a pas été satisfaite de sa performance aux Mondiaux : « C’était tellement mauvais que je n’ai pas pu le supporter » a-t-elle déclaré après sa performance. Son exigence envers elle-même semble être l’une de ses marques de fabrique.

Mais elle n’avait pas forcément tort. Elle a lancé à 19,89 m en 2009 et son record personnel s’élève à 20,43 m, réalisé à Halle en Allemagne en 2016. Le 19,55 m de Doha n’était pas à sa hauteur.

Londres, ANGLETERRE - 6 août 2012 : La Chinoise Lijia Gong réagit après son lancer en finale du lancer du poids des Jeux Olympiques de Londres 2012.
Londres, ANGLETERRE - 6 août 2012 : La Chinoise Lijia Gong réagit après son lancer en finale du lancer du poids des Jeux Olympiques de Londres 2012.
2012 Getty Images / Alexander Hassenstein

Médailles olympiques à retardement

Elle a débuté aux JO à Pékin 2008, lorsqu’elle n’avait que 19 ans. Elle a terminé cinquième de la finale. Mais onze ans plus tard, en raison de la disqualification des deuxième et troisième pour dopage, elle a hérité de la médaille de bronze en 2019.

« La justice arrive peut-être tardivement, mais elle arrive toujours » avait-elle écrit sur ses réseaux sociaux.

L’histoire s’est également répétée à Londres 2012, où elle a remporté le bronze avant de récolter la médaille d’argent quatre ans plus tard car la gagnante a été disqualifiée.

Lijiao Gong a remporté deux médailles d’or, une en argent et trois en bronze lors de ses sept Championnats du monde. Mais bien qu’elle compte trois participations olympiques, avec l’argent et le bronze en poche, elle n’a encore jamais gagné de médaille d’or olympique.

Doha, QATAR - 3 octobre 2019 : Gong Lijiao laisse exprimer sa joie lors de la finale des Championnats du monde d’athlétisme 2019, où elle conservé son titre.
Doha, QATAR - 3 octobre 2019 : Gong Lijiao laisse exprimer sa joie lors de la finale des Championnats du monde d’athlétisme 2019, où elle conservé son titre.
Matthias Hangst / Getty Images

La quête de l’or

« Mon rêve est de remporter la médaille d’or olympique » a affirmé Gong, qui l’a répété à de multiples occasions.

« Je suis plus proche que jamais de réaliser mon rêve. J’ai hâte de montrer ce que je peux faire » avait-elle déclaré à la fin de l’année 2019, lorsqu’elle a été interviewé lors d’un événement sponsorisé. « Si je maintiens mon niveau et évite les blessures, je peux dire que j’ai déjà remporté la moitié de la médaille d’or. »

Elle s’entraînait dur pour les Championnats du monde d’athlétisme en salle 2020 et les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, dans le but de réaliser le Grand Chelem du lancer du poids (remporter les titres mondiaux en salle et en extérieur, la finale de la Ligue de diamant et les Jeux Olympiques.) Avec le report de ces deux compétitions, elle doit adapter ses plans.

Dans un message vidéo posté sur les réseaux sociaux de la fédération chinoise d’athlétisme, elle a déclaré : « Le report des Jeux m’affecte particulièrement car j’ai plus de 30 ans. Mais ce n’est pas si important. Je rêve des Jeux Olympiques donc je m’y accrocherai, peu importe la date. »

« Nous avons adapté le plan d’entraînement. Nous étions supposé être dans un bloc intensif en ce moment mais nous l’avons modifié pour un plus léger, pour simplement conserver une condition physique. Même si Tokyo 2020 est reporté, nous nous préparons constamment pour cela. Mon rêve est de devenir championne olympique, donc je serai toujours préparée. »

Un proverbe chinois indique que la route du bonheur est parsemée de revers, et elle y croît : « J’ai un an de plus pour me préparer. Je serai donc mieux préparée. Je vais faire de mon mieux pour atteindre mon pic de forme l’année prochaine. Il n’y aura pas tant de différences que cela avec un an de plus. Les effets du report ne sont pas si négatifs que je l’imaginais » a-t-elle déclaré.

Sa préparation pour les Jeux ne consiste pas seulement à s’entraîner, mais également à apprendre l’anglais. Elle pourra ainsi répondre aux interviews post-compétition.

Doha, QATAR - 2 octobre 2019 : Gong Lijiao lors des qualifications de lancer du poids des Championnats du monde d’athlétisme de Doha 2019.
Doha, QATAR - 2 octobre 2019 : Gong Lijiao lors des qualifications de lancer du poids des Championnats du monde d’athlétisme de Doha 2019.
Richard Heathcote / Getty Images

Pas prévu de s’arrêter

Le plan de Gond est déjà tout établi.

Dans une interview au média chinois The Paper, elle a confié : « Même si je remporte la médaille d’or à Tokyo 2020, je ne m’arrêterai pas avant longtemps. Les jeunes athlètes ont besoin de temps pour stabiliser leurs performances, donc je ne m’arrêterai pas tant qu’ils ne seront pas prêtes. »