Gaston sort un exploit face à Wawrinka

Le Français Hugo Gaston lors du deuxième tour de Roland Garros 2020 face au Japonais Yoshihito Nishioka, le 30 septembre 2020 à Paris, France.
Le Français Hugo Gaston lors du deuxième tour de Roland Garros 2020 face au Japonais Yoshihito Nishioka, le 30 septembre 2020 à Paris, France.

Au milieu d’un Roland Garros bien terne pour le clan français, Hugo Gaston, 239e mondial, est un rayon de soleil. Dernier qualifié en simple messieurs côté bleu, le vainqueur des Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018 a battu Stan Wawrinka pour s’offrir une place en huitièmes de finale.

Le vainqueur des Jeux Olympiques de la jeunesse 2018 n’était pas attendu à pareille fête, même s’il est en constante progression. Classé 239ème à l’ATP, il avait déjà créé la sensation au deuxième tour en battant le Japonais Yoshihito Nishioka 52ème joueur mondial.

L'ogre suisse

Bel exploit mais l’ogre qui se présentait face à lui au troisième tour serait bien trop costaud : le Suisse Stan Wawrinka, vainqueur en 2015, 16ème joueur mondial, merci d’être venu Hugo ! Sauf que le Toulousain d’1,72 m ne fait aucun complexe, comme il l’avait expliqué avant le match.

« Bien sûr que je me souviens de sa victoire ici. Je suis fan de tennis donc forcément, cette finale, je l'ai regardée, et c'était très inspirant. Stan est un très grand joueur, un grand champion. J'ai beaucoup de respect pour lui. Mais quand je vais être sur le terrain, je vais tout faire pour gagner ».

Une première depuis Di Pasquale

La partie ne démarre pourtant pas très bien, le Français concédant la première manche (2-6). Mais, infatigable défenseur, le gaucher harcèle Wawrinka, varie son jeu, use et abuse des amorties, épuise le Suisse et prend les deux manches suivantes (6-3, 6-3).

Sursaut d’orgueil du Vaudois dans le quatrième set (6-4), mais la dernière manche est un cauchemar pour lui : il prend une roue de vélo, ni plus ni moins. L’exploit est loin d’être anodin : Gaston est le premier joueur classé au-delà du 200ème rang depuis 2002 et un certain… Arnaud Di Pasquale (283ème) à se qualifier pour les huitièmes de finale. Il devrait intégrer dans le top 150, au moins. Sans doute pas suffisant pour rêver aux Jeux l'an prochain, mais avec un tel tempérament, qui sait ce qui pourrait se passer dans les 10 prochains mois ?

Mais avec cette victoire, Gaston se donne surtout le droit de jouer Dominik Thiem ce dimanche. L’Autrichien, tout récent vainqueur de l’US Open, est en grande forme, comme en atteste son expéditif 6-4, 6-3, 6-1 en 2h15 face à Casper Ruud ce vendredi. Mais désormais, qui oserait pronostiquer un match de Gaston…