Frances Davies : des terrains de hockey aux palais de justice

Christchurch, NOUVELLE-ZÉLANDE  - 17 février 2019 : La Néo-zélandaise Frances Davies lors du match de la Women's FIH Field Hockey Pro League entre la Nouvelle-Zélande et la Chine.
Christchurch, NOUVELLE-ZÉLANDE - 17 février 2019 : La Néo-zélandaise Frances Davies lors du match de la Women's FIH Field Hockey Pro League entre la Nouvelle-Zélande et la Chine.

Dans le sillage de la Journée Internationale des femmes (8 mars) et tout au long du mois de mars consacré à l’égalité des sexes, Tokyo 2020 met en valeur des femmes qui ont pour ambition de briller lors des Jeux et jouent un rôle pour la défense des droits des femmes. Cette semaine, nous vous présentons la hockeyeuse néo-zélandaise qui jongle entre les terrains et les tribunaux.

Fiche d’identité

  • Nom : Frances Davies
  • Âge : 24 ans
  • Pays : Nouvelle-Zélande
  • Sport : Hockey sur gazon

Sa vie sportive

Frances Davies a grandi à Tauranga en Nouvelle-Zélande. Elle était une grande fan des Black Sticks, l’’équipe féminine nationale de hockey sur gazon . Rencontrer ses idoles Gemma Flynn, Rose Keddell et Sam Charlton, l’a motivée encore plus à continuer sa passion pour le hockey.

« J’ai joué contre Rose Keddell, que j’ai toujours admirée, quand j’étais en quatrième. Quand j’avais 10 ou 11 ans, Gemma Flynn m’a entrainé et elle a grandement influencé mon style de jeu », explique Davies au nzherald.co.nz en 2016 après avoir été la première sélectionnée en équipe nationale.

« L’année dernière, j’ai pu jouer avec Sam, Gemma et Rose pour les Midlands. C’était génial d’apprendre de leurs expériences », a déclaré l'athlète de 19 ans de l’époque.

En 2016, Davies a joué pour les Black Sticks contre la Malaisie. Elle a participé à la victoire contre les Australiennes pour remporter l’or aux Jeux du Commonwealth de 2018.

Privées de la médaille de bronze à deux reprises en perdant les petites finales face à l’Angleterre en 2012 (3-1) et à l’Allemagne en 2016 (2-1), l’équipe néo-zélandaise est toujours à la poursuite de l’insaisissable médaille olympique.

Mais après avoir sécurisé leur ticket pour les Jeux Olympiques lors de la Oceania Cup en 2019, les Black Sticks sont en quête de rédemption.

« J’étais dégoutée quand les Jeux ont été reportés en mars. Quand j'ai intégré l'équipe de Nouvelle-Zélande, mon objectif - et celui de l'équipe - était de participer aux Jeux Olympiques de 2020. Nous nous sommes entraînés pendant quatre ans et nous avons eu l’impression qu’on nous l’arrachait des mains », a déclaré Davies à newsroom.co.nz en octobre de l'année dernière.

Sa vie professionnelle

Avec le report des Jeux, Frances Davies a pu trouver plus de temps pour poursuivre son autre passion, la justice pénale.

La hockeyeuse de 24 ans a trouvé un emploi à plein temps au tribunal d'Auckland, où elle aide les jurés dans la salle d'audience. Elle poursuit également ses études pour obtenir un diplôme de criminologie.

« Je suis très heureuse de ce travail et d’aider les jurés tout au long du processus. C'est un travail dans lequel je sais que je peux progresser », a-t-elle déclaré.

En plus de son poste, elle a également étoffé son expérience professionnelle chez Pillars, un organisme qui aide les enfants dont les parents sont en prison.

« Ça m’a tellement ouvert les yeux », explique Davies. « Je n’avais jamais pensé à ce qui arrivait à ces enfants avant cela. C’est fou de voir le stress qu’engendre le départ d’un parent en prison. Ça les affecte vraiment beaucoup. »

« Ces enfants n'ont pas de modèle dans leur vie pour les aider à grandir en tant que personne. Mais le mentor leur donne un aspect différent de leur vie, de nouvelles expériences et soulage un peu la famille. C’est un travail de l'ombre et c’est très satisfaisant de voir la différence que cela fait dans la vie d’un enfant. »

Mais si cela lui donne beaucoup de satisfaction, la native de Tanuagan n'est pas prête à renoncer au hockey sur gazon alors qu’elle est sur le point de faire ses débuts olympiques.

En maintenant l'équilibre entre sa vie professionnelle et ses entraînements intensifs, Davies avoue qu'elle est fière de tous ceux qui jonglent entre leur vie d’athlète et leur travail quotidien.

Maintenant, elle doit juste apprendre à bien gérer son temps.

« J'ai une grande admiration pour les joueuses des Black Sticks qui travaillent et jouent au hockey en même temps », a expliqué Davies. « J'étais désespérée pendant la pause déjeuner. Je vis une vie complètement différente par rapport à celle que j'avais pendant le confinement. »

Suivez Frances Davies et les Black Sticks jouer lors du début des phases de poule de hockey sur gazon de Tokyo 2020 à partir du samedi 24 juillet au Stade Oi Hockey .