Florent Manaudou reste à Marseille pour préparer Tokyo 2020

Saint-Raphaël, FRANCE - 11 décembre 2020 : Florent Manaudou lors du 50 m nage libre des Championnats de France de natation 2020.
Saint-Raphaël, FRANCE - 11 décembre 2020 : Florent Manaudou lors du 50 m nage libre des Championnats de France de natation 2020.

Le champion olympique du 50 m nage libre de Londres 2012 a finalement choisi de s’entraîner dans le sud de la France en vue des Jeux de Tokyo 2020, et de renoncer à la Turquie où il était coaché par James Gibson.

Depuis qu’il a repris la natation au printemps 2019, Florent Manaudou alternait entre deux bases : Antalya, en Turquie, où il s’entraînait avec le coach britannique James Gibson, et le Cercle des nageurs de Marseille, dans le sud de la France. Son but était de conquérir un deuxième titre olympique à Tokyo 2020, après sa médaille d’or sur 50 m nage libre à Londres 2012 et sa médaille d’argent quatre ans plus tard à Rio sur la même discipline.

Mais il a finalement pris sa décision concernant les prochains mois de préparation avant Tokyo 2020 : il reste à Marseille.

« J’ai décidé de rester à Marseille jusqu’aux JO et non pas en Turquie », a-t-il annoncé sur RTL. « C’est le meilleur groupe d’entraînement français. Je vais bosser avec Julien Jacquier. On va essayer de décrocher ensemble un nouveau titre olympique. »

Aux côtés de sa famille et ses amis

L’objectif est donc le même pour le nageur de 30 ans, mais il s’entraînera au quotidien avec ses compatriotes qui visent également une médaille olympique à Tokyo, comme Mehdy Metella, Beryl Gastaldello ou encore Mélanie Hénique.

Sa famille sera également près de lui et ce cadre convient mieux à Manaudou.

« Avoir ma famille, mes amis, le meilleur groupe d'entraînement en France et des entraîneurs avec qui j'ai bossé et je m'entends super bien a pesé dans la balance. »

« Je suis revenu pour être heureux dans ma vie sportive et personnelle. Il y a beaucoup de choses différentes mais je suis plus heureux qu'avant. Je prends plus l'initiative, je suis plus acteur de mon projet. J'ai envie de faire des choses que je ne faisais pas avant, discuter davantage avec les coachs, préparateurs physiques, mentaux, nutritionnistes. J'ai pris plus à cœur ma carrière et pas seulement écouté et suivi ce qu'on disait. »

Glasgow, ÉCOSSE - 7 décembre 2019 : Le Français Florent Manaudou participe aux épreuves du 50m papillon masculin des Championnats d'Europe de natation 2019.
Glasgow, ÉCOSSE - 7 décembre 2019 : Le Français Florent Manaudou participe aux épreuves du 50m papillon masculin des Championnats d'Europe de natation 2019.
Ian MacNicol/Getty Images

« Le meilleur endroit pour moi en ce moment »

Le chemin pour arriver à cette décision a pourtant été compliqué. Manaudou avait fait confiance à James Gibson, champion du monde du 50 m brasse en 2003, pour le mener de nouveau sur la plus haute marche du podium olympique. 

Mais cet arrêt de collaboration n’est cependant pas définitif, Manaudou n’écartant pas de revenir suivre les conseils de son mentor britannique. 

« J'avais un peu peur de lui annoncer », confie-t-il, toujours au micro de RTL. C'est une séparation mais il m'a dit que c'était le meilleur endroit pour moi en ce moment vu ce qu'il se passe. Je suis content qu'il me soutienne. Il reste un coach spécial et je m'entraînerai de temps en temps avec lui dans le futur. Jusqu'en 2024, c'est long. »

Pré-qualifié pour les Jeux de Tokyo 2020

Florent Manaudou avait quitté les bassins pendant trois ans après les Jeux de Rio 2016. Il avait même rejoint l’équipe de handball d’Aix-en-Provence où il évoluait avec l’équipe réserve, en quatrième division. Mais le goût de l’eau et la perspective des Jeux de Tokyo 2020 l’a ramené vers la discipline qui l’a propulsé sur le toit du monde à seulement 21 ans.

Cette saison, il a participé à la tournée de six semaines avec l’International Swimming League (ISL) avant de disputer les Championnats de France de natation 2020. Dans la piscine de Saint-Raphaël, il a remporté la finale du 50 m nage libre en 21 s 73, ce qui lui a permis de remplir les critères de sélection de la fédération pour Tokyo 2020. Même s’il se sentait « un peu frustré » car il voulait « nager plus vite », il peut aborder les prochains mois sereinement avec la qualification presque en poche, la validation étant prévue pour mars 2021 après les meetings de Nice et de Marseille.

Replay : Manaudou remporte la médaille d'or du 50 m nage libre
04:57

Le Français Florent Manaudou remporte le 50 m nage libre à Londres 2012 et devient le second membre de sa famille médaillé d'or aux JO.