Finales historiques : Muserskiy renverse le match

Londres, ANGLETERRE - 12 août 2012 : Le Russe Dmitriy Muserskiy #13 monte au filet pour smasher contre les Brésiliens Murilo Endres #8 et Sidnei Dos Santos Junior #5 pendant la finale de volleyball masculin des JO de Londres 2012.
Londres, ANGLETERRE - 12 août 2012 : Le Russe Dmitriy Muserskiy #13 monte au filet pour smasher contre les Brésiliens Murilo Endres #8 et Sidnei Dos Santos Junior #5 pendant la finale de volleyball masculin des JO de Londres 2012.

L’histoire des Jeux Olympiques regorge de belles finales, dramatiques et émouvantes. Chaque semaine, revivez les finales les plus mémorables en vidéo. Cette semaine, focus sur la finale de volleyball masculin de Londres 2012 au scénario renversant. 

Les données

  • Finale de volleyball masculin, Jeux Olympiques de Londres 2012
  • Earls Court, Londres, 12 août 2012
  • Russie vs Brésil

Le contexte

Le Brésil est une nation forte du volleyball mondial depuis les années 1990. Lorsqu’ils s’apprêtaient à disputer la finale de Londres 2012, les Brésiliens étaient doubles champions olympiques (1992 et 2004) et triples champions du monde, notamment en 2010. L’équipe menée par Bruno, Lucas, Dante, Wallace et Murilo était clairement favorite. 

De l’autre côté, la Russie était riche d’une grande tradition de volleyball mais n’avait pas remporté l’or olympique depuis les Jeux de Moscou 1980. 

Les deux équipes s’étaient déjà rencontrées plus tôt dans le tournoi, en phase de poules. Le match s’est déroulé à sens unique avec une victoire brésilienne 3 sets à 0 (25-21, 25-23, 25-21). Les Auriverde ont ensuite continué leur impressionnante série de victoires : 3-0 contre l’Argentine et 3-0 contre l’Italie en quart de finale. Mais la Russie a elle aussi bien poursuivi avec une victoire 3-0 contre la Pologne et 3-1 contre la Bulgarie.

Le moment clé

Comme attendu, le Brésil a dominé le début de la rencontre. Ils ont rapidement et facilement mené 2 sets à 0 (25-19, 25-20) avec une prestation renversante de Wallace et Murilo en attaque et des blocs efficaces de Sidney et du libéro Rodrigão notamment. Le troisième set a débuté de manière similaire et le Brésil s’est procuré deux balles de match. 

Mais le coach russe Vladimir Alekno a décidé de changer sa stratégie. Lentement mais sûrement, ça a payé. Il a repositionné Dmitriy Muserskiy de central à pointu. Un fait rarissime dans le volley international. Le géant russe de 2,18 m a progressivement pris l’avantage sur le bloc brésilien, imbattable jusqu’à présent. Il a ensuite marqué un total incroyable de 31 points. 

Après avoir retourné la situation du troisième set dans un final épique (29-27), les Russes ont récupéré la confiance et rien ne pouvait arrêter Muserskiy, Mikhaylov et le vétéran Sergey Tetyukhin. Ils ont réussi l’impossible : remporter la finale en cinq sets après avoir perdu les deux premiers. Une performance jamais réalisée dans toute l’histoire olympique.

Les conséquences

Pour la Russie, cette victoire miraculeuse était très particulière tant ils attendaient cette nouvelle médaille d’or depuis 32 ans. 

« L’équipe a senti que j’étais confiant que je n’allais pas déposer les armes sans m’être battu, et c’est à partir de ce moment qu’ils ont dirigés tous les ballons vers moi. Ils m’ont fait confiance et c’était l’occasion de la dernière chance. Nous n’avions aucun autre choix que de tout tenter, et ça a payé » a résumé Muserskiy, le héros du jour.

L’année suivante, la Russie a remporté le Championnat d’Europe et depuis lors, ils connaissent des hauts et des bas.

Lorsque les Russes ont gagné, les Brésiliens se sont retrouvés en état de choc. Après avoir été si proche de la médaille d’or, que leurs compatriotes féminines avaient remporté quelques heures plus tôt, ils se sont effondrés. C’était une première dans l’histoire olympique.

Wallace ne pouvait tout simplement pas y croire : « Nous sommes venus pour l’or et nous sommes repartis avec l’argent. On s’entraîne dur tous les jours et on ne peut pas croire qu’une telle situation puisse se produire. »

Cependant, les Brésiliens se sont rattrapés en récupérant leur couronne quatre ans plus tard, chez eux à Rio 2016.

Volleyball masculin, Finale, Londres 2012
52:00