Finales historiques : L'Espagne met la nouvelle « Dream Team » au pied du mur 

Londres, ANGLETERRE - 12 août 2012 : Les Américains Kevin Durant et LeBron James remportent la médaille d'or avec les Etats-Unis aux Jeux Olympiques de Londres 2012
Londres, ANGLETERRE - 12 août 2012 : Les Américains Kevin Durant et LeBron James remportent la médaille d'or avec les Etats-Unis aux Jeux Olympiques de Londres 2012

L’histoire des Jeux Olympiques regorge de belles finales, dramatiques et émouvantes. Chaque semaine, revivez les finales les plus mémorables en vidéo. Cette semaine, nous vous proposons la finale du basket-ball masculin de Londres 2012.

Les données

  • Finale du basketball masculin, Jeux Olympiques de Londres 2012
  • North Greenwich Arena, 12 août 2012
  • États-Unis vs Espagne

Le contexte

Les adversaires étaient ce genre d'équipes avec de grandes expériences du succès : L'Espagne - qui a remporté la médaille d'argent à deux reprises aux Jeux Olympiques : 1984 et 2008 - et les États-Unis, la puissance incontestable du basket-ball, avec 13 médailles d'or en 2012.

À cette occasion, tous deux ont fièrement imité leurs prédécesseurs. Cette équipe des États-Unis a été comparée à la Dream Team, qui a remporté la médaille d'or à Barcelone en 1992. En route vers la finale, l'équipe a enregistré une moyenne de 36 points d'avance. Ils étaient donc ultra-favoris pour la médaille d'or. Mais une victoire américaine signifiait également un échec espagnol en finale, pour la troisième fois de l'histoire.

Ainsi, les deux équipes en étaient là : la poursuite de la gloire olympique. Deux équipes avec des noms légendaires sur le terrain.

D'un côté : Deron Williams, Chris Paul, Russell Westbrook, Kobe Bryant, Andre Iguodala, James Harden, Kevin Durant, LeBron James (qui est devenu le premier Américain à réussir un triple-double aux Jeux Olympiques lors du match contre l'Australie en quart de finale), Carmelo Anthony, Kevin Love, Anthony Davis et Tyson Chandler, entraîné par Mike Krzyzewski.

De l'autre : Pau Gasol, Juan Carlos Navarro, José Manuel Calderón, Rudy Fernández, Felipe Reyes, Marc Gasol, Serge Ibaka, Sergio Llull, Fernando San Emeterio, Víctor Claver, Víctor Sada et Sergio Rodríguez, avec Sergio Scariolo sur le banc.

Quelles sont les stars qui ont le plus brillé ?

Le moment clé

L'Espagne a obligé les États-Unis à donner le meilleur d'eux-mêmes dès le début. En fait, le match a commencé avec Juan Carlos Navarro qui a inscrit trois paniers à trois points consécutifs. Premier avertissement pour les États-Unis. Ce 12 août, ils ont un rival de taille à affronter. Mais les États-Unis en savent long sur les trois points et ils en ont marqué sept dans les dix premières minutes.

Pau Gasol a également été un joueur qui a rendu les choses plus difficiles pour la « seconde Dream Team », terminant le match comme deuxième meilleur marqueur avec 24 points. Cependant, un autre nom important se trouvait de l'autre côté du terrain : Kevin Durant a marqué 30 points. Cela l'a conduit à devenir le deuxième joueur de l'histoire à atteindre 30 points dans une finale olympique.

Malgré les efforts incroyables de l'Espagne, les États-Unis resteront les États-Unis, et l'Espagne n'aura inscrire plus de points que dans le deuxième quart-temps (24-31). L'équipe de Pau Gasol et compagnie a même mené le match avec un trois points de Sergio Rodríguez (37-39). Mais ils ont finalement entamé la deuxième mi-temps avec huit points de retard (59-51). Le troisième quart-temps était totalement équilibré (24-24), et désavantage l'Espagne.

Le dernier quart-temps n'a été qu'à l'avantage des États-Unis. La finale 107-100 reflète la qualité des deux équipes et leur régularité pendant le match. Mais en fin de compte, les États-Unis ont remporté - une fois de plus - l'or. Leur épopée dorée est sans fin.

Finales classiques: le basket masculin en 2012
52:00

Les conséquences

Finalement, les États-Unis ont remporté le match avec le résultat le plus serré depuis 40 ans. Pour certains, cela signifie la meilleure finale de basketball des Jeux Olympiques de l'histoire.

Les deux équipes visent toujours la médaille d'or à Tokyo 2020. À Rio 2016, l'équipe des États-Unis a remporté une autre médaille d'or, tandis que l'Espagne est encore montée sur le podium en décrochant la médaille de bronze.

Leurs meilleurs joueurs n'ont que légèrement changé depuis 2012. Pau Gasol - qui se remet d'une blessure et qui tentera d'être présent à Tokyo 2020 - est toujours à la tête de l'équipe espagnole, tandis que les États-Unis comptent toujours sur LeBron James, qui figurait dans la liste des 44 finalistes de l'équipe masculine de basketball des États-Unis pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.