Finales historiques : À 54 ans, Nick Skelton sublime ses coéquipiers pour l'or olympique

Londres, ANGLETERRE - 6 août 2012 : (de gauche à droite) Les Britanniques Nick Skelton, Ben Maher, Scott Brash et Peter Charles posent avec leur médaille d’or en saut d’obstacles par équipes.
Londres, ANGLETERRE - 6 août 2012 : (de gauche à droite) Les Britanniques Nick Skelton, Ben Maher, Scott Brash et Peter Charles posent avec leur médaille d’or en saut d’obstacles par équipes.

L’histoire des Jeux Olympiques regorge de belles finales, dramatiques et émouvantes. Chaque semaine, revivez les finales les plus mémorables en vidéo. Cette semaine, nous vous proposons la finale de saut d’obstacles par équipes de Londres 2012, où la classe et l’efficacité anglaises ont permis de remporter l’or après 60 ans sans succès olympique.

Les données

  • Sports équestres, saut d’obstacles par équipe, Jeux Olympiques de Londres 2012
  • Greenwich Park, 4-6 août 2012

Le contexte

Le concours de saut d’obstacles par équipes était très attendue par les Britanniques, qui accueillaient les Jeux Olympiques. C’est l’une des nations les plus fortes de ce sport mais elle n’a plus remporté l’or depuis 60 ans, et attend de monter sur un podium depuis Los Angeles 1984. 

La finale était composée de certains des meilleurs cavaliers au monde, comme le Canadien Ian Millar, qui détenait et détient toujours le record de participations olympiques (10). Le Britannique Nick Skelton participait quant à lui à ses sixièmes JO.

Pour la seconde fois de l’histoire, le « jump-off » départageait les deux meilleures équipes pour l’or, sur un parcours plus court, après les deux tours de compétitions.

Le moment clé

Le cavalier de 54 ans Nick Skelton et son cheval Big Star étaient le premier couple à prendre le départ. Lors des deux premiers tours, leur prestation élégante et efficace leur ont permis de réaliser deux parcours sans faute, sans toucher un seul obstacle. Lorsque le « jump-off » a débuté entre la Grande-Bretagne et les Pays-Bas, il était de nouveau le premier à s’élancer. 

Skelton est parti dans un galop fulgurant, tel un jockey dans un hippodrome, passant les barrières une à une sans difficulté pour terminer un parcours sans faute, réalisant le meilleur chrono du « jump-off ». « Je crois que Nick et moi avons mis tellement de pression sur nos adversaires qu’ils ont lutté pour essayer de revenir » commentait Ben Maher, qui a lui aussi réalisé un parcours sans faute.

La transition entre les deux tours finaux et le jump-off, où les couples cavaliers-cheval s’élancent à une vitesse folle en raison du nombre réduit d’obstacles est à couper le souffle. Difficile de concevoir comment il est possible d’atteindre ce niveau de précision, d’élégance et de rapidité.

Les conséquences

La Grande-Bretagne à remporter la médaille d’or, 60 ans après leur dernière victoire en saut d’obstacles par équipes, à Helsinki 1952.

Trois ans plus tard, Scott Brash est devenu le premier cavalier à réaliser le Grand Chelem du saut d’obstacles en remportant les trois Grand Prix en une seule saison.

Quatre ans plus tard, Nick Skelton a remporté la médaille d’or en saut d’obstacles individuel lors des Jeux Olympiques de Rio 2016. À 60 ans, il est ainsi devenu le plus vieux médaillé d’or britannique depuis 1908. 

Quelques semaines après les Jeux de Londres 2012, Peter Charles, le dernier membre de l’équipe victorieuse, a vendu son cheval à la fille de la rock-star américaine Bruce Springsteen, elle aussi cavalière en saut d’obstacles.

Saut d'obstacles par équipes, Londres 2012
52:00