En route vers Tokyo : le meilleur de la semaine #1 

Berlin, ALLEMAGNE – 27 février 2020 : L’équipe de poursuite danoise lors des Championnats du monde de cyclisme sur piste. Record du monde à la clé.
Berlin, ALLEMAGNE – 27 février 2020 : L’équipe de poursuite danoise lors des Championnats du monde de cyclisme sur piste. Record du monde à la clé.

Environ 11 000 athlètes sont attendus pour les Jeux de Tokyo 2020. Mais le chemin vers Tokyo est long et démarre bien avant les JO. Chaque semaine, Tokyo 2020 vous débriefe la semaine sportive pour ne rien manquer de la route vers Tokyo.

Cyclisme sur piste : la folie des records

Une pluie de records s’est abattue sur Berlin lors des Championnats du monde de cyclisme sur piste (26 février - 1er mars). Le Danemark a été la première nation à effacer la meilleure marque de l’histoire en poursuite par équipe, à deux reprises lors du premier jour de compétition puis le lendemain encore pour fixer le nouveau record à 3 min 44 s 672. Les Pays-Bas se sont ensuite illustrés en battant le record du monde de sprint par équipe, puis l’Américaine Chloe Dygert a établi le meilleur chrono de l’histoire en poursuite individuelle féminine.

Deux faits marquants côté français. L’équipe féminine de poursuite a obtenu son ticket pour les Jeux Olympiques de Tokyo en terminant neuvième des qualifications, même si elle n’a pas accédé à la phase finale. Benjamin Thomas a quant à lui remporté son deuxième titre de champion du monde en omnium en maitrisant sa course de bout en bout. Il se positionne ainsi en favori de l’épreuve olympique des Jeux de Tokyo 2020.

La séquence émotion

Pour le triplé médaillé d’argent et médaillé de bronze aux Jeux Olympiques Grégory Baugé, qui a terminé 4e de la poursuite par équipe avec le record de France à la clé, les JO de Tokyo 2020 seront sa dernière chance d’obtenir une médaille d’or, comme il a expliqué au journal Le Parisien :

« Je ne suis plus dans la force de l'âge comme en 2009 ou 2010 qui étaient mes meilleures années mais j'ai plus d'expérience et de recul. […] Bien sûr que j'aurais envie de tout faire pour aller jusqu'à Paris 2024. Mais à un moment, il faut garder les pieds sur terre. Personne n'est éternel et j'ai déjà bien duré jusque-là. Je suis papa depuis l'an dernier et ça change forcément ma vision des choses. Après Tokyo, j'arrête, c'est sûr ! »

Marathon : la sélection américaine est connue

Le marathon de sélection américain est toujours un grand moment de l’année olympique. Seuls les trois premiers du classement homme et femme ont empoché leur billet pour les JO de Tokyo 2020 dimanche 1er mars. C’est de nouveau Galen Rupp qui a remporté la première place chez les hommes en 2 h 09 min 20 s, suivi par Jacob Riley et Abdi Abdirahmane. Aliphine Tuliamuk a créé la surprise dans la course féminine avec un chrono de 2 h 27 min 23 s, s’offrant la première place en devançant Molly Seidel de 4 secondes seulement. Sally Kipyego complète le podium.

Boxe : le Tournoi de Qualification Olympique africain est terminé !

Les 33 boxeurs africains qui s’envoleront pour Tokyo sont connus. Jetez un œil au compte rendu de ce TQO africain qui a affiché un haut niveau de boxe pendant les 9 jours de compétition, du 20 au 29 février.

C’est ici que ça se passe : Que retenir du TQO de Dakar ?

Pentathlon moderne : première étape de coupe du monde compliquée pour les Français

La Coupe du monde 2020 sera décisive pour peaufiner son classement mondial et s’envoler pour Tokyo. La première étape s’est déroulée au Caire du 25 février au 1er mars, et a été remportée par le Hongrois Marosi Adam, médaillé de bronze à Londres 2012, et l’Anglaise Joanna Muir. Élodie Clouvel, médaillée d’argent à Rio 2016, a terminé 11e et devra patienter pour obtenir sa qualification. Même cas de figure pour Brice Loubet qui a terminé 32e. 

En tant que champion du monde 2019, Valentin Belaud (7e au Caire) est déjà qualifié, au même titre que Valentin Prades (22e) et Marie Oteiza (7e), qualifiés via leurs bons résultats aux Championnats d’Europe 2019.

View this post on Instagram

🌍7ème Ciel! Une belle journée de compétition qui se termine, durant laquelle j’ai donné le meilleur. Et, il y a eu meilleur ! Je suis content d’attaquer cette saison avec cette compétition, de la manière dont je l’ai abordée et de ce que j’y ai mis, c’était top. Le matin, une natation frigorifique. Moi qui suis de nature frileuse, s’élancer pour un 200m dans le froid n’était pas prévu et j’y perds quelques plumes. Pas sur la manière, ni sur la construction de ma natation, mais sur mon relâchement que je n’ai pas trouvé. L’escrime elle, s’est construite dans la continuité de celle de ma qualification et c’est une superbe nouvelle. Moi qui suis habitué à des turbulences avec des hauts et des bas, je peux dire aujourd’hui que je trouve mon équilibre dans mon travail et l’évolution de mon jeu. C’était un plaisir de jouer, batailler et l’emporter sur l’adversaire du jour. Le bonus, le travail que je réalise sur l’optimisation de mes gestes avec Armelle prend forme et je peux maintenant tenir l’intensité de toute l’épreuve sans me faire mal et surtout en économisant de l’énergie pour la fin de journée. En équitation, comme tous les ans, il fallait avoir le bon Spirit et éviter de tirer un chameau pour s’éviter un parcours difficile. Et, Spirit mon cheval était là avec son numéro 1. Un bon tirage comme on dit mais ça ne fait jamais tout. Une fois en mains, il faut mettre son équitation en place pour franchir le parcours. Quel pied j’ai pris jusqu’au 11ème obstacle, jusqu’à cette barre que j’ai fait tombé par fatigue d’attention. Cette belle journée me plaçait idéalement pour l’épreuve de combiné, mon épreuve fétiche, mon épreuve forte. Mais c’était sans compter sur la fatigue qui pointait son nez… Je vous avoue que j’aurais bien arrêté après 15 minutes d’échauffement car je n’avais plus de fuel, et comme je suis à l’électrique… les batteries mettent longtemps à charger… Je suis en phase d’essai pour allonger la durée d’utilisation. Après 20 ans de pentathlon, la fatigue ? Vous vous dites que je devrais savoir la gérer. Alors je vous amène dans le haut niveau pour vous expliquer...

A post shared by Valentin Belaud (@valentinbelaud) on

Le programme de cette semaine

Boxe Tournoi de Qualification Olympique asiatique : 3 mars – 6 mars

Tennis de table Tournoi de Qualification Olympique nord-américain : 7-8 mars

Athlétisme Marathon du lac Biwa au Japon : 8 mars