En route vers Tokyo 2020 : Une semaine en déclarations

La Chinoise Lijia Xu lors de la compétition de laser radial des Jeux de Londres 2012.
La Chinoise Lijia Xu lors de la compétition de laser radial des Jeux de Londres 2012.

Partout dans le monde, les athlètes reprennent le rythme de l'entraînement. Dans certains pays, les installations sportives rouvrent progressivement et d'autres pays autorisent même la reprise des compétitions.

Tokyo 2020 a discuté avec plusieurs athlètes qui reprennent progressivement la route vers les Jeux Olympiques et Paralympiques.

Le nouveau rôle de Karabatic

La légende du handball Karabatic et l'évolution des rôles au fil du temps
03:00

Il y a beaucoup d’attentes autour de notre équipe.

Il n’y a pas de droit à l’erreur.

En équipe de France depuis 2002, Nikola Karabatic a tout gagné. Plusieurs fois, même. Mais à 36 ans, l’un des meilleurs handballeurs de l’histoire a désormais un rôle qui dépasse le sportif.

Pour Tokyo 2020, il revient sur le nouveau Karabatic qui tentera de qualifier les Bleus pour les prochains Jeux Olympiques.

Article complet.

Paola Espinosa : « Réaliser ses rêves en étant maman, c'est possible »

Paola Espinosa: Je suis poussée par ma fille
03:00

Ce que je veux [pour ma fille], c’est qu’elle ait l’opportunité de me voir sur le tremplin aux Jeux Olympiques.

Avec une fille de trois ans, plus de 20 ans d’expérience et deux médailles olympiques, la plongeuse mexicaine de 33 ans se prépare pour ses cinquièmes Jeux.

La porte-drapeau des Jeux d'Athènes en 2004 parle de sa motivation, son travail caritatif et ses ambitions pour l'été prochain à Tokyo2020.org.

Article complet.

Vanessa Low, une dernière danse à Tokyo 2020

Dubaï, E.A.U - 2019 : L'Australienne Vanessa Low lors du saut en longueur T63 lors des Championnats du monde de para-athlétisme de l'IPC.
Dubaï, E.A.U - 2019 : L'Australienne Vanessa Low lors du saut en longueur T63 lors des Championnats du monde de para-athlétisme de l'IPC.
Photo par Bryn Lennon/Getty Images

Je ne fais pas de la compétition juste pour être sur le podium.

Je fais ça pour voir de quoi je suis capable et explorer mes limites.

Un mois seulement avant son 16e anniversaire, Low est tombée du quai de la gare de sa ville natale de Ratzeburg en Allemagne, alors qu’un train s’apprêtait à passer. En se réveillant après un coma de deux semaines, l’adolescente dynamique a découvert qu’elle avait été amputée des deux jambes au-dessus du genou.

Désormais âgée de 29 ans, en pleine forme, et représentant l’Australie, Low a décidé de faire des Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 son chant du cygne.

Article complet.

Thomas Chirault, l’apprenti ingénieur qui rêve de Tokyo

L’archer Thomas Chirault pendant la finale de la troisième étape de Coupe du monde 2018.
L’archer Thomas Chirault pendant la finale de la troisième étape de Coupe du monde 2018.
Dean Alberga/World Archery Federation via Getty Images

Je ne vais pas sur une compétition pour finir deuxième ou pour faire un quart de finale.

 J'y vais toujours avec l'idée de gagner.

À seulement 22 ans, Thomas Chirault représente l’avenir du tir à l’arc français. Classé au 15e rang mondial et médaillé d’argent aux Championnats du monde 2017, l’étudiant en école d’ingénieur, passionné de nanomatériaux, rêve d’une médaille par équipe à Tokyo 2020 en jonglant entre les études supérieures et l'entraînement. 

Article complet.

XU Lijia, le journalisme après la voile

La Chinoise Xu Lijia vogue vers la médaille d’or en laser radial lors des Jeux Olympiques de Londres 2012.
La Chinoise Xu Lijia vogue vers la médaille d’or en laser radial lors des Jeux Olympiques de Londres 2012.
2012 Getty Images / Laurence Griffiths

Lorsque je suis seule en mer, je suis libre, liée à aucune règle en vigueur sur Terre.

Après sa retraite sportive, la championne olympique Xu Lijia est devenue une talentueuse journaliste de sport.

Pour Tokyo2020.org, elle explique comment elle a pu concilier son expérience d’athlète et son métier de professionnelle des médias et pourquoi elle rêve toujours de voile.

Article complet.