En route vers Tokyo 2020 : Une semaine en déclarations

Lima, PEROU - 11 AOÛT 2019 : Le Vénézuélien Daniel Dhers en BMX Freestyle libre lors des Jeux panaméricains.
Lima, PEROU - 11 AOÛT 2019 : Le Vénézuélien Daniel Dhers en BMX Freestyle libre lors des Jeux panaméricains.

Partout dans le monde, les athlètes reprennent le rythme de l'entraînement. Dans certains pays, les installations sportives rouvrent progressivement et d'autres pays autorisent même la reprise des compétitions.

Tokyo 2020 a discuté avec plusieurs athlètes qui reprennent progressivement la route vers les Jeux Olympiques et Paralympiques.

Le gamin vénézuélien qui détestait les vélos et a appris à voler en BMX Freestyle

Lima, PEROU - 11 août 2019 : Le Vénézuélien Daniel Dhers lors des Jeux panaméricains de Lima.
Lima, PEROU - 11 août 2019 : Le Vénézuélien Daniel Dhers lors des Jeux panaméricains de Lima.
Photo de Buda Mendes/Getty Images

Ce n'est que lorsque j'ai eu 12 ans que mes amis ont commencé à faire du vélo et que j'étais donc dans mon coin.

J'ai alors dépoussiéré ce vélo, je me suis caché pour qu'ils ne voient pas que j'apprenais.

Et je m'y suis mis.

L'année prochaine, Daniel Dhers fera ses débuts sur la plus grande scène sportive du monde lorsque le BMX freestyle fera sa première apparition aux Jeux Olympiques. Mais l'attrait du Vénézuélien pour ce sport a commencé de manière bien différente.

Article complet

Derek Derenalagi à Fidji pour changer les perceptions

Le Fidjien Derek Derenalagi lors du concours de disque  lors des Jeux Arafura 2019 à Darwin en Australie, où il a remporté l'or
Le Fidjien Derek Derenalagi lors du concours de disque lors des Jeux Arafura 2019 à Darwin en Australie, où il a remporté l'or
ⒸAustralian Paralympic Committee

Je veux faire connaître et encourager les gens avec un handicap à Fidji.

Je veux qu’ils comprennent qu’ils peuvent avoir une meilleure vie s’ils ne voient pas leur handicap comme un mur ou une limite au succès.

Derek Derenalagi est un ancien athlète paralympique britannique qui représente aujourd'hui son pays natal, les Fidji. La raison de ce changement se résume à une chose : vouloir briser les barrières et les préjugés qui entourent le handicap sur cette île du Pacifique.

Article complet

Simone Christensen, tout sur le BMX avant de devenir docteur

La Danoise Simone Christensen en BMX aux Jeux Olympiques de Rio 2016.
La Danoise Simone Christensen en BMX aux Jeux Olympiques de Rio 2016.
Photo de Christian Petersen/Getty Images

C'est aussi la raison pour laquelle j'ai mis mes études en pause :

Me donner la meilleure chance de pouvoir concourir pour une médaille parce que je sais que la compétition est rude.

L'athlète de BMX Danoise Simone Christensen a mis ses études en médecine en pause pour être prête pour Tokyo 2020 où elle vise rien de moins qu'une médaille.

Article complet

Edouard aux pieds d’argent

Odsonne Edouard fête un but marqué avec l'équipe de France U-17 lors de la finale du championnat d'Europe de la catégorie face à l'Allemagne au Lazur stadium de Burgas en Bulgarie le 22 mai 2015
Odsonne Edouard fête un but marqué avec l'équipe de France U-17 lors de la finale du championnat d'Europe de la catégorie face à l'Allemagne au Lazur stadium de Burgas en Bulgarie le 22 mai 2015
(Photo by Nikolay Doychinov/Getty Images)

J’ai un fort caractère, je n'abandonne jamais.

J’ai eu une prise de conscience, le temps passait,

il fallait que je lance ma carrière définitivement.

Odsonne Edouard n'en finit plus de marquer pour l'équipe de France Espoirs et représentera sans doute l'un des atouts majeurs des Bleuets l'an prochain à Tokyo. Pourtant, tout n'a pas toujours été rose pour le Guyanais.

Article complet

Le judo fait la joie de l'Iranien Kheirollahzadeh

(L) Mohammad Reza Kheirollahzadeh sets sight on Tokyo
(L) Mohammad Reza Kheirollahzadeh sets sight on Tokyo
ⒸIBSI

Avec le temps, le respect de la société et le fait d'être considéré comme un héros malvoyant m'ont permis d'améliorer ma confiance en moi.

Le judo a changé la vie de Mohammad Reza Kheirollahzadeh et il se réjouit d'avoir une chance de faire ses débuts aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 l'année prochaine. Cependant, l'athlète malvoyant n'a pas toujours eu une vie facile.

Article complet