En route vers Tokyo 2020 : une semaine en déclarations

Saint-Paul, LA RÉUNION - 18-19 décembre 2020 : Le décathlète français Kévin Mayer, détenteur du record du monde, lors du Meeting de La Réunion où il a réalisé les minima pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.
Saint-Paul, LA RÉUNION - 18-19 décembre 2020 : Le décathlète français Kévin Mayer, détenteur du record du monde, lors du Meeting de La Réunion où il a réalisé les minima pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Partout dans le monde, les athlètes s'entraînent en vue des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, qui auront lieu du 23 juillet au 8 août 2021. Tokyo 2020 a discuté avec plusieurs athlètes qui reprennent la route vers les Jeux Olympiques et Paralympiques.

HASHIMOTO Seiko : nouvelle Présidente du COJO de Tokyo 2020

Je souhaite que tout le monde puisse comprendre l’importance d’avoir des Jeux qui soient bien accueillis et créer une société durable.

HASHIMOTO Seiko a pris ses fonctions de présidente du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques. Elle est déterminée à organiser des Jeux réussis.

En savoir plus

Kevin Mayer : « Je ne m’apitoie pas sur mes échecs »

Doha, QATAR - 2 octobre 2019 : Le décathlonien français Kévin Mayer lors des Championnats du monde d’athlétisme 2019.
Doha, QATAR - 2 octobre 2019 : Le décathlonien français Kévin Mayer lors des Championnats du monde d’athlétisme 2019.
Photo de Maja Hitij/Getty Images

Je vise l’or à tout prix. Mais le top serait un record du monde qui va avec.

Cependant, je pense qu’il ne faut pas penser au record du monde pour faire un record du monde.

Mais l’euphorie de vouloir une médaille pourrait m’amener vers le record.

Libéré de ses blessures, le décathlonien Kevin Mayer peut désormais se préparer pour les JO. Il a partagé ses plans pour les cinq prochains mois, en exclusivité avec Tokyo 2020.

En savoir plus

Alexandra Recchia : « Je me suis retrouvée dans le métier d'avocate »

La karatékate française Alexandra Recchia a remporté deux titres de championne du monde en kumite -50 kg individuel, et partage sa vie entre la préparation pour Tokyo 2020 et le cabinet d'avocats pour lequel elle travaille.
La karatékate française Alexandra Recchia a remporté deux titres de championne du monde en kumite -50 kg individuel, et partage sa vie entre la préparation pour Tokyo 2020 et le cabinet d'avocats pour lequel elle travaille.
Photo de Denis boulanger - FFK

Je m’aperçois que j’obtiens mes meilleurs résultats quand je suis challengée au maximum.

Alexandra Recchia est quintuple championne du monde de karaté, et se prépare pour les prochains Jeux Olympiques. Mais elle travaille également près de 50 h par semaine en tant qu'avocate en droit du travail. Elle a raconté sa double vie à Tokyo 2020.

En savoir plus

Fanni Illes : « [La natation] m’a aidée à m’accepter »

La Hongroise Fanni Illes, championne du monde à Londres en 2019, sera en quête de sa première médaille aux Jeux Paralympiques en août à Tokyo 2020.
La Hongroise Fanni Illes, championne du monde à Londres en 2019, sera en quête de sa première médaille aux Jeux Paralympiques en août à Tokyo 2020.
©Fannie Illes

Nous n'avons qu'une seule vie, nous devons donc la vivre au maximum, sans les limites qui n'existent parfois que dans notre tête.

Fanni Illes est née avec une dysmélie, une maladie qui affecte les membres. L’événement dont elle est la plus fière est le jour où elle a gagné la médaille d’or sur 100 m brasse SB4 à Londres en 2019 aux Championnats du monde de natation handisport.

En savoir plus

GOO CHOKI PAR : « Aller de l’avant »

Affiche d'art officielle réalisée par GOO CHOKI PAR
Affiche d'art officielle réalisée par GOO CHOKI PAR

 Nous voulons vraiment ne pas nous conformer à ce qui est à la mode en ce moment.

Le trio de designer graphiques GOO CHOKI PAR met « la différence » à l'honneur dans une affiche d'art créée pour les Jeux Paralympiques de Tokyo 2020.

En savoir plus

Hollie Arnold : «  C’est quand je suis en compétition que je suis la plus heureuse. »

La Britannique Hollie Arnold célèbre sa médaille d'or en javelot féminin F46 lors des Championnats du monde de para-athlétisme 2017 à Londres, en Angleterre.
La Britannique Hollie Arnold célèbre sa médaille d'or en javelot féminin F46 lors des Championnats du monde de para-athlétisme 2017 à Londres, en Angleterre.
Photo de Lynne Cameron/Getty Images for Ottobock

Je m'entraîne depuis 2008 et il m'a fallu près de dix ans pour arriver là où je voulais être à Rio,

pour devenir championne paralympique pour la première fois de ma vie et pour battre le record du monde.

La lanceuse de javelot britannique Hollie Arnold explique comment le handisport l'a aidé à s'accepter et à se transcender en compétition.

En savoir plus