En route vers Tokyo 2020 : Une semaine en déclarations

Mandy-July2019-@JoshBurtonFilms_IMG_2793 2

Partout dans le monde, les athlètes reprennent le rythme de l'entraînement. Dans certains pays, les installations sportives rouvrent progressivement et d'autres pays autorisent même la reprise des compétitions.

Tokyo 2020 a discuté avec plusieurs athlètes qui reprennent progressivement la route vers les Jeux Olympiques et Paralympiques.

Emily Overholt renage dans le bonheur

Toronto, CANADA - 16 juillet : Emily Overholt après sa victoire du 400 m quatre nages des Jeux Panaméricains 2015.
Toronto, CANADA - 16 juillet : Emily Overholt après sa victoire du 400 m quatre nages des Jeux Panaméricains 2015.
Bello/Getty Images

Après les Jeux, j’ai été déprimée pendant longtemps.

Je ne voyais pas comment m'en sortir.

À seulement 18 ans, Emily Overholt remportait le bronze à Rio 2016 avant de chuter dans une sévère dépression. Elle raconte les moments difficiles mais aussi sa façon de s'en sortir, pour reprendre la route vers Tokyo. 

Article complet.

Toniutti : oublier Rio, profiter de Tokyo et rêver de Paris

Cracovie, POLOGNE - 7 septembre 2014 : Le Français Benjamin Toniutti lors d’un match contre la Belgique des Championnats du monde de volleyball 2014.
Cracovie, POLOGNE - 7 septembre 2014 : Le Français Benjamin Toniutti lors d’un match contre la Belgique des Championnats du monde de volleyball 2014.
Adam Nurkiewicz/Getty Images

Ils attendaient ce match depuis longtemps et nous étions un peu les outsiders.

Nous les avons battus 3-0.

Benjamin Toniutti, passeur de l'équipe de France de volley, compte bien remettre les pendules à l'heure à Tokyo après des Jeux ratés à Rio. Dans un entretien avec Olympic.org, le capitaine des Bleus est revenu sur la qualification héroïque, le confinement et les espoirs japonais. 

Article complet.

Mandy Marquardt : Quand le rêve olympique est plus fort que le diabète

L'Américaine Mandy Marquardt aux qualifications du sprint féminin lors de la Coupe du monde de cyclisme sur piste UCI en 2019.
L'Américaine Mandy Marquardt aux qualifications du sprint féminin lors de la Coupe du monde de cyclisme sur piste UCI en 2019.
Photo par Ian MacNicol/Getty Images

Je ne connaissais pas vraiment d'autres athlètes atteints de diabète.

C'était donc un véritable challenge, car je n'avais personne à qui m'adresser pour me dire "wow, ils le font, je peux le faire aussi".

La coureuse cycliste aux 18 titres et deux records nationaux s'est entretenue en exclusivité avec Tokyo 2020 sur le cyclisme, les Jeux Olympiques et la façon dont elle redéfinit les limites du possible pour un athlète atteint de diabète de type 1.

Article complet.

Mariana Arceo : Une véritable Wonder Woman

La Mexicaine Mariana Arceo à l'épreuve de natation féminine de la Coupe du monde de pentathlon moderne de l'UIPM en 2019.
La Mexicaine Mariana Arceo à l'épreuve de natation féminine de la Coupe du monde de pentathlon moderne de l'UIPM en 2019.
Matt Roberts/Getty Images

Tout a changé, mon entraînement a changé, l'année a changé, mais l'objectif reste le même.

C'est les Jeux Olympiques.

Début mars, la Mexicaine Mariana Arceo a fait la une des journaux pour une raison qu'elle n'aurait jamais imaginée.

La pentathlète a été l'une des premières athlètes de haut niveau à attraper le COVID-19 alors qu'elle s'entraînait en Espagne pour les compétitions de l'été prochain. La situation l'a obligé à rentrer au Mexique, où elle a été admise à l'Institut national des maladies respiratoires pour une pneumonie.

Article complet.

Antonio Díaz : À 41 ans, la retraite attendra

Le karatéka vénézuélien Antonio José Díaz Fernandez lors d’un entraînement de kata dans son dojo, pendant le confinement le 22 avril 2020.
Le karatéka vénézuélien Antonio José Díaz Fernandez lors d’un entraînement de kata dans son dojo, pendant le confinement le 22 avril 2020.
2020 Getty Images / Leonardo Fernandez Viloria

J’ai attendu plus de 20 ans pour participer aux Jeux Olympiques.

Je peux donc bien attendre une année de plus .

Le karatéka vénézuélien Antonio Díaz attendra les débuts olympiques de son sport à Tokyo 2020 avant de mettre un terme à sa carrière, qui compte notamment deux titres de Champion du monde.

Article complet.

IM Ae-ji devient la première boxeuse olympique de République de Corée

La route vers Tokyo : IM Ae-ji contre l’Indienne Sakshi Chaudhary lors du tournoi de qualification olympique Asie/Océanie à Amman, en Jordanie, le 9 mars 2020.
La route vers Tokyo : IM Ae-ji contre l’Indienne Sakshi Chaudhary lors du tournoi de qualification olympique Asie/Océanie à Amman, en Jordanie, le 9 mars 2020.
Athlete365

En utilisant mes atouts, c'est-à-dire ma vitesse et mes pas, je vais devenir une femme de fer.

Im Ae-ji a décroché sa qualification pour Tokyo 2020 en obtenant le bronze au tournoi de qualification olympique de boxe d'Asie/Océanie à Amman, en mars dernier. Elle est ainsi devenue la première boxeuse sud-coréenne à se qualifier pour les Jeux Olympiques.

Article complet.