En route vers Tokyo 2020 : une semaine en déclarations

Les médaillés d’argent Michael Phelps (USA), Laszlo Cseh (HUN), Chad Leclos (RSA) et le médaillé d’or Joseph Schooling (SGP - troisième en partant de la gauche) sur le podium de la cérémonie des médailles du 100 m papillon à Rio 2016.
Les médaillés d’argent Michael Phelps (USA), Laszlo Cseh (HUN), Chad Leclos (RSA) et le médaillé d’or Joseph Schooling (SGP - troisième en partant de la gauche) sur le podium de la cérémonie des médailles du 100 m papillon à Rio 2016.

Partout dans le monde, les athlètes reprennent le rythme de l'entraînement. Dans certains pays, les installations sportives rouvrent progressivement et d'autres pays autorisent même la reprise des compétitions.

Tokyo 2020 a discuté avec plusieurs athlètes qui reprennent progressivement la route vers les Jeux Olympiques et Paralympiques.

NAKAMURA Chiharu, le visage du rugby à sept japonais

Rio de Janeiro, BRÉSIL - 6 août 2016 : La Japonaise Chiharu Nakamura lors du match de poule entre le Canada et le Japon aux Jeux Olympiques de Rio 2016.
Rio de Janeiro, BRÉSIL - 6 août 2016 : La Japonaise Chiharu Nakamura lors du match de poule entre le Canada et le Japon aux Jeux Olympiques de Rio 2016.
Photo de David Rogers/Getty Images

Quand j'y repense, j'étais en phase de préparation pour devenir athlète jusqu'aux Jeux de Rio 2016.

Je suis devenue plus consciente de ce statut d'athlète, en essayant non seulement de réaliser de bonnes performances.

Parmi les athlètes qui se sont qualifiés, ou qui ambitionnent de se qualifier, pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, il y a ceux qui construisent simultanément une carrière complètement différente. NAKAMURA Chiharu, la capitaine de l'équipe féminine de rugby du Japon, en fait partie.

Avec un rôle clé à la tête de l'équipe nationale, Nakamura est également la directrice générale d'une équipe de rugby qu'elle a fondée dans la préfecture de Fukuoka en décembre 2019. Elle joue également avec cette équipe.

Article complet

Le Namibien Johannes Nambala veut marquer l'histoire à Tokyo 2020

Le Namibien Johannes Nambala lors de sa victoire sur le 400 m T13 aux Championnats du monde de para-athlétisme de l'IPC à Dubaï en 2019.
Le Namibien Johannes Nambala lors de sa victoire sur le 400 m T13 aux Championnats du monde de para-athlétisme de l'IPC à Dubaï en 2019.
Photo de Bryn Lennon/Getty Images

J'ai appris de mes erreurs.

Je me suis amélioré depuis.

Je ne doute pas que les Jeux de Tokyo 2020 seront exceptionnels.

Johannes Nambala, le para-athlète vedette de Namibie, promet de marquer l'histoire aux Jeux de Tokyo 2020 l'année prochaine. Nambala, 29 ans, était en excellente forme à l'approche des Jeux Paralympiques de Tokyo 2020, qui ont été reportés. Il avait fait connaître ses projets en décrochant l'or dans son épreuve favorite, le 400 m, aux Championnats du monde paralympiques de Dubaï à la fin de l'année dernière, avec un chrono de 48,73 secondes. Il a remporté la médaille de bronze au 100 m derrière l'Irlandais Jason Smyth et l'Australien Chad Perris.

Article complet

Julian Alaphilippe, légendes d'automne

Imola, ITALIE - 27 septembre : Le coureur cycliste français Julian Alaphilippe place une attaque décisive à 12 kilomètres de l’arrivée, qui lui a permis de décrocher le titre de champion du monde de course en ligne 2020.
Imola, ITALIE - 27 septembre : Le coureur cycliste français Julian Alaphilippe place une attaque décisive à 12 kilomètres de l’arrivée, qui lui a permis de décrocher le titre de champion du monde de course en ligne 2020.
Photo de FFC/P.Pichon

Je me suis accroché à mon rêve d’être champion du monde.

C’est un accomplissement dans ma carrière et, humainement, des moments très forts, inoubliables, partagés avec mes coéquipiers et le staff de l’équipe de France.

Sacré champion du monde de cyclisme sur route en septembre dernier, Julian Alaphilippe s’est fracturé la main moins d’un mois plus tard, après une lourde chute lors du Tour des Flandres. Sa récupération se passe bien et désormais, cap sur 2021 avec les JO de Tokyo en ligne de mire.

Article complet

Melissa Tapper : « Pour moi, aucun athlète n'est valide ou handicapé »

L'Australienne Melissa Tapper lors des tours préliminaires en simple contre la Brésilienne Caroline Kumahara aux Jeux Olympiques de Rio 2016.
L'Australienne Melissa Tapper lors des tours préliminaires en simple contre la Brésilienne Caroline Kumahara aux Jeux Olympiques de Rio 2016.
Photo de Mike Ehrmann/Getty Images

Je suis vraiment excitée par la direction que prend mon jeu et par l'opportunité que représente Tokyo.

La star du tennis de table est entrée dans l'histoire à Rio 2016 en devenant la première et la seule athlète australienne à participer aux Jeux Olympiques et Paralympiques. Aujourd'hui, à moins d'un an de Tokyo 2020, elle vise l'or aux Jeux de l'année prochaine.

Article complet

Samir Aït Saïd : viser l'or quatre ans après une double fracture

Stuttgart, ALLEMAGNE - 12 octobre 2019 : Le Français Samir Aït Saïd célèbre sa belle performance aux anneaux, lors des Championnats du monde de gymnastique artistique 2019, qui lui a valu une médaille de bronze.
Stuttgart, ALLEMAGNE - 12 octobre 2019 : Le Français Samir Aït Saïd célèbre sa belle performance aux anneaux, lors des Championnats du monde de gymnastique artistique 2019, qui lui a valu une médaille de bronze.
Photo de Laurence Griffiths/Getty Images

Peu importe ce qu'il se passe, je veux cet or olympique et j’irai le chercher.

Le gymnaste français Samir Aït Saïd revient sur sa terrible blessure à Rio 2016, les moments difficiles qui ont suivi et sur ses nouveaux objectifs pour les prochains Jeux Olympiques.

Article complet

Willy Hernangómez : les Jeux sont une affaire de famille

Les Espagnols Willy Hernangomez et Juancho Hernangomez saluent les supporters lors du quart de finale contre la Pologne à la Coupe du Monde de la FIBA 2019.
Les Espagnols Willy Hernangomez et Juancho Hernangomez saluent les supporters lors du quart de finale contre la Pologne à la Coupe du Monde de la FIBA 2019.
Photo de Yifan Ding/Getty Images

les Jeux Olympiques, je pense que c'est le championnat le plus important pour tout sportif.

Et quoi de mieux que de le vivre avec mon frère main dans la main.

Le pivot de l'équipe espagnole de basket n'a pas quitté le podium depuis ses débuts en senior, et veut l'or à Tokyo 2020. Ceux seront ses deuxièmes Jeux Olympiques et les troisièmes de sa famille, après que sa mère ait participé à ceux de Barcelone 1992.

Article complet