La directrice des sports KOTANI Mikako mettra « en place des mesures spécifiques pour assurer la sécurité » à Tokyo 2020

La nageuse artistique olympique KOTANI Mikako est directrice des sports de Tokyo 2020.
La nageuse artistique olympique KOTANI Mikako est directrice des sports de Tokyo 2020.

KOTANI Mikako a pris ses fonctions de directrice des sports du comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo (Tokyo 2020) le jeudi 1er octobre 2020. C'est l'une des hautes responsables des Jeux, et Kotani est chargée de la coordination avec le CIO et l'IPC, ainsi qu'avec les différentes fédérations sportives internationales et nationales, afin de réaliser des Jeux Olympiques et Paralympiques où « les athlètes passent avant tout. »

Reportés en raison de la pandémie de COVID-19, les Jeux de Tokyo 2020 devront prendre des mesures strictes pour assurer la sécurité de tous. Mais que faut-il pour garantir des Jeux sûrs ? Kotani, également double médaillée de bronze olympique en natation artistique, en solo et en duo, aux Jeux de Séoul 1988, nous fait part de ses réflexions.

Les sourires inoubliables des athlètes

Quelle a été votre réaction lorsqu'on vous a demandé de devenir directrice des sports de Tokyo 2020 ?

Je suis impliquée dans les Jeux de Tokyo 2020 depuis la phase de candidature. J'étais à Buenos Aires au moment où Tokyo a été désignée pour accueillir les Jeux de 2020 lors de la session du CIO, donc j'attendais les Jeux avec impatience. En tant que membre du Comité National Olympique japonais (JOC) et de l'Association mondiale des olympiens, ainsi que citoyenne japonaise, j'ai soutenu les Jeux de Tokyo 2020 sous différents angles et je les ai attendus avec impatience. Bien que les Jeux aient été reportés d'un an, j'étais déterminée à faire tout ce que je pouvais pour aider, et j'étais donc très heureuse qu'on me le demande.

Depuis votre prise de fonction, vous avez assisté à plusieurs réunions et compétitions. Y a-t-il quelque chose qui vous a marqué ?

Ce dont je me souviens le plus, c'est le sourire sur le visage des athlètes pendant les compétitions. Lors de la compétition internationale de gymnastique en novembre, il y avait des règles et des restrictions que personne n'avait connues auparavant, comme par exemple le port d'un masque en attendant de concourir. Mais j'ai remarqué que les athlètes étaient très heureux de participer à la compétition et semblaient s'amuser et en profiter. Quand j'ai vu cela, je me suis demandée : « quelles que soient les restrictions, les athlètes veulent participer à la compétition ». J'ai appris par la suite que WATANABE Morinari, président de la Fédération internationale de gymnastique (FIG), que toutes les mesures nécessaires avaient été mises en oeuvre, et plus encore, et que des boissons et en-cas étaient préparé pour les athlètes afin qu'ils puissent se relaxer et calmer leur tension et anxiété.

Lorsque j'ai participé aux Jeux Olympiques de Séoul 1988, les bénévoles m'ont toujours accueilli avec le sourire après les entraînements et m'ont toujours demandé si j'avais besoin de quelque chose. Ils me demandaient : « Faites-nous savoir si nous pouvons faire quelque chose pour vous ». Je me souviens que leurs sourires m'ont détendu. Ensuite, en plus des différentes mesures prises pour assurer la sécurité, j'ai appris et j'ai été rassurée par l'importance des efforts supplémentaires déployés pour réduire le stress des athlètes.

La directrice des sports de Tokyo 2020 KOTANI Mikako, affirme que les sourires des athlètes sont ce qui l'a le plus marqué lors des compétitions.
La directrice des sports de Tokyo 2020 KOTANI Mikako, affirme que les sourires des athlètes sont ce qui l'a le plus marqué lors des compétitions.
Tokyo 2020

Les règles doivent être suivies dans l'intérêt de tous et des autres athlètes

Avez-vous appris quelque chose des compétitions sportives récentes et des mesures qui peuvent être utilisées pendant les Jeux de Tokyo 2020 ?

Lors des Championnats de tennis japonais, une équipe de médecins s'est rendue sur le terrain pour s'assurer que les joueurs portaient un masque lorsqu'ils quittaient le terrain et pour donner des conseils aux joueurs qui ne se sentaient pas bien. Pour participer à ce tournoi spécifique, les joueurs devaient passer un test PCR avant de se rendre à Tokyo. Il est important de garder à l'esprit qu'il y a une différence dans la compréhension du sport et de la compétition selon leur lieu de résidence. Après avoir assisté à une compétition sportive lors de l'épidémie de COVID-19, les médecins ont déclaré : « Il est important d'établir une bonne coordination et une bonne coopération entre Tokyo et les autres régions concernées, ainsi qu'entre les différents sports, et le rôle du personnel médical est crucial ». J'ai compris que la coordination entre les médecins et le rôle qu'ils jouent est très important, et j'espère pouvoir profiter de ce que j'ai appris et partager mes connaissances dans d'autres sports.

Après la compétition internationale de gymnastique, vous avez participé à la réunion où des informations et des commentaires ont été échangés avec la FIG. Qu'est-il ressorti de cette réunion ?

Les athlètes qui ont participé à la compétition de gymnastique étaient déterminés à contribuer au succès de l'événement en s'assurant de prendre des mesures nécessaires pour prévenir la propagation du virus, même s'ils étaient également un peu nerveux. Ils ont essayé de minimiser les contacts avec les autres sur le site de compétition. Au début, les athlètes n'ont même pas touché à la nourriture que j'ai mentionnée plus tôt. C'est ainsi que la compétition a commencé. Une fois le tournoi commencé et que les athlètes en compétition ont réalisé que les personnes impliquées dans l'événement ainsi que les bénévoles étaient tout aussi déterminés à fournir un environnement sûr, ils ont commencé à se détendre et se sont sentis suffisamment à l'aise pour ramener chez eux les collations fournies. Grâce à la mise en œuvre de mesures globales, les gens se sentent en sécurité et moins inquiets. C'était un premier pas vers l'avant. Avancer petit à petit avec ces mesures et efforts est une chose que nous devrions faire aux Jeux.

Avez-vous rencontré des problèmes lors de ces expériences ?

En tant qu'olympienne, j'ai ressenti ce fort sentiment chez les athlètes qui ont participé à la compétition internationale de gymnastique de donner le bon exemple pour les Jeux Olympiques. Bien sûr, le nombre de nations et la durée de la compétition seront différents aux Jeux. Pour de nombreux athlètes, les Jeux Olympiques et Paralympiques sont leur but ultime. Ils maintiennent leur motivation jusqu'à ce qu'ils entrent en compétition, mais une fois que c'est fini et qu'ils retournent au village olympique, ils peuvent baisser leur garde. Il y aura des règles en place, bien sûr, mais nous devons envoyer un message clair à tous les athlètes du monde entier qui se réuniront à Tokyo et leur faire comprendre qu'il est important de porter un masque pendant leur séjour dans le village et dans la ville. Il est important de respecter les règles, non seulement pour leur propre sécurité, mais aussi pour celle des autres athlètes qui attendent leur tour.

KOTANI Mikako lors d'une session de débriefing avec le président de la FIG WATANABE Morinari (deuxième à partir de la droite) et le président de la commission antidopage, médicale et scientifique de la FIG IWASAKI Yasunobu (à droite).
KOTANI Mikako lors d'une session de débriefing avec le président de la FIG WATANABE Morinari (deuxième à partir de la droite) et le président de la commission antidopage, médicale et scientifique de la FIG IWASAKI Yasunobu (à droite).
Tokyo 2020

Fournir aux athlètes des informations fiables

Que comptez-vous faire pour réduire le stress des athlètes ?

J'ai assisté à la récente réunion de la commission des athlètes et du JOC et j'ai partagé les informations que j'ai obtenues. J'ai fait de même lors du séminaire des fédérations internationales (FI) en octobre et je suis sûr que les FI communiqueront les informations à leurs athlètes. Mais je pense que les informations qui passent par différents canaux et les informations que je fourni, même par Internet, ont un niveau d'impact différent. Quand les athlètes m'ont dit : « Vos explications étaient très claires. Je ne m'inquiète plus de participer aux Jeux », je savais qu'il fallait que je touche directement les athlètes. Il est utile d'avoir une relation proche avec les athlètes lorsqu'on leur fournit des informations, et je suis prêt à écouter leurs préoccupations et leurs questions, que je partagerai également au sein du comité d'organisation.

Quelle est la clé la plus importante pour assurer des Jeux sûrs ?

En ce qui concerne les mesures que nous mettrons en œuvre, nous devons faire tout ce qui est possible. Cela donnera aux athlètes un sentiment de soulagement car ils se sentiront protégés. Nous devons également envelopper ces mesures de notre hospitalité chaleureuse et de nos sourires pour apaiser les tensions. Des mesures spécifiques assureront la sécurité et un soutien intangible permettra aux athlètes de se sentir en sécurité. En équilibrant ces deux aspects, nous pourrons offrir aux athlètes un environnement sûr et confortable pour les Jeux.

L'épidémie de COVID-19 affectera-t-elle l'avenir des Jeux Olympiques et Paralympiques ?

Nous travaillons à la simplification des Jeux, mais tant que le cadre et l'environnement des compétitions sportives seront garantis, la qualité ne changera pas et les Jeux brilleront. Alors que nous nous préparons pour des Jeux dans un monde affecté par le COVID-19, nous sommes confrontés à la question suivante : « Qu'est-ce qui est absolument essentiel pour les athlètes ? ». Les Jeux de Tokyo 2020 seront également un nouveau modèle pour les Jeux à venir. C'est une bonne opportunité. Même dans notre vie quotidienne, nous restons près de chez nous et passons plus de temps avec notre famille. Aujourd'hui, beaucoup de gens redécouvrent combien ils peuvent profiter de leur famille. Nous avons découvert que les réunions en ligne peuvent faire gagner du temps et de l'argent. Il y a donc des aspects positifs que nous avons découverts et appris. De même, je pense que le COVID-19 ouvrira la porte à une nouvelle ère pour les Jeux Olympiques et Paralympiques.

Kotani lors d'un séminaire avec les fédérations internationales.
Kotani lors d'un séminaire avec les fédérations internationales.
Tokyo 2020

Nous espérons que les Jeux de Tokyo 2020 montreront comment le sport peut renforcer la société

De tous les Jeux Olympiques auxquels vous avez assisté, lesquels vous ont le plus impressionné ?

J'ai été très impressionné par Sydney 2000 et Londres 2012. J’étais porteuse de la flamme pour Sydney, et j'ai couru à travers un quartier de la ville. Après cette étape, j'étais entourée d'enfants qui me félicitaient d'avoir gagné la médaille de bronze à Séoul et me remerciaient d'avoir fait le tour de leur quartier. J'ai entendu dire qu'en Australie, les gens vous respectent si vous êtes une bonne personne et si vous contribuez à la société, et pas seulement parce que vous êtes bon en sport. J'ai été impressionnée parce que c'est ce genre d'éducation qui a conduit les enfants à étudier les origines et la culture d'un olympien et à exprimer leur gratitude.

À Londres, les bénévoles m'ont impressionné. Lorsque je suis allée voir une compétition dans le stade principal, deux bénévoles âgés, un homme et une femme, guidaient les gens en disant : « Le stade est dans cette direction ! ». Je leur ai demandé : « Vous êtes si proches de la compétition, vous ne voulez pas entrer et regarder ? » et ils m'ont répondu : « Nous sommes heureux de voir tous ces gens avec de grands sourires qui vont au stade pour profiter des Jeux ». C'était deux personnes adorables, je pensais qu'ils étaient mari et femme, mais il s'est avéré qu'ils ne l'étaient pas ! Cette pensée m'a fait réfléchir à la façon dont nous pourrions développer une culture au Japon qui rendrait les gens heureux en voyant simplement les sourires sur les visages des gens qui se rendent au stade.

Se remémorer les moments inoubliables des Jeux Olympiques redonne le sourire.
Se remémorer les moments inoubliables des Jeux Olympiques redonne le sourire.
Tokyo 2020

Qu'attendez-vous de ces Jeux de Tokyo 2020 ?

J'espère que nous pourrons montrer à travers les Jeux de Tokyo 2020 que nous pouvons tout faire si nous sommes créatifs et si nous utilisons nos idées. Notre vision pour les Jeux est la suivante : « Le sport a le pouvoir de changer le monde et notre avenir ». Peu après le grand tremblement de terre de l'Est du Japon en 2011, des athlètes se sont rendus dans les zones touchées pour y aider les gens. Et ils ont été encouragés par la population locale qui a dit aux athlètes qu'ils attendaient avec impatience les Jeux Olympiques de Londres l'année suivante. Les athlètes japonais qui ont participé aux Jeux de Londres 2012 ont remporté 38 médailles, un nouveau record pour le Japon. J'ai présidé la commission des athlètes du JOC et j'ai observé les changements chez les athlètes. En suivant la cérémonie de Ginza de l’après-Jeux, je pense que beaucoup de gens ont réalisé l'impact énorme que le sport peut avoir sur les gens et la société - que le sport peut émouvoir le cœur des gens et donner du pouvoir à la société. J'espère que les Jeux de Tokyo 2020 montreront à quel point le sport peut avoir un impact sur la société. En organisant des Jeux Olympiques et Paralympiques réussis, je veux insuffler du courage au Japon et au monde entier.