Dick Roth : l'adolescent qui a outrepassé la douleur pour remporter l'or

La cérémonie d’ouverture des Jeux de Tokyo 1964. L’athlète américain Dick Roth est tombé malade quelques heures plus tard, et sa participation pour les Jeux était en suspens.
La cérémonie d’ouverture des Jeux de Tokyo 1964. L’athlète américain Dick Roth est tombé malade quelques heures plus tard, et sa participation pour les Jeux était en suspens.

En octobre 1964, Tokyo a accueilli ses premiers Jeux Olympiques. Pour célébrer cet anniversaire, Tokyo 2020 vous fait revivre les moments les plus incroyables et spectaculaires qui se sont déroulés il y a 56 ans. Dans cet épisode, revenons sur le remarquable combat de William Richard "Dick" Roth pour l'or.

Le contexte

En plus d'être une expérience qui vous change a vie, la pression des Jeux Olympiques peut être extrêmement intimidante pour les athlètes, en particulier pour les jeunes débutants.

Lors des Jeux Olympiques de Tokyo en 1964, un adolescent américain du nom de Dick Roth a atteint le Graal non seulement avec une habileté spectaculaire, mais aussi grâce à la volonté dont il a fait preuve face à la douleur et à l'adversité.

À 17 ans seulement, Roth était l'un des plus jeunes membres de la délégation américaine et devait nager le 400 m quatre nages. Cependant, la nuit suivant la cérémonie d'ouverture, l'athlète a subi de graves maux d'estomac et n'a pas pu dormir du tout.

Le personnel médical du village olympique l'a emmené dans un centre de traitement pour diagnostiquer la raison de sa douleur. Il a ensuite été envoyé dans un hôpital militaire américain, situé à quelques heures de là. C'est là que Roth a entendu les pires nouvelles possibles de la part des médecins : Il devait être opéré de l'appendicite, compromettant sa participation aux Jeux.

Dans une interview accordée à InMenlo.com, Roth s'est souvenu du moment où il a été informé d'une possible opération chirurgicale.

« Le diagnostic était une appendicite aiguë, mais j'ai dit "pas question de m'opérer". À 17 ans seulement, je n'avais pas le dernier mot. Ils m'ont gardé à l'hôpital et m'ont envoyé au bloc. Ils ont amené quelqu'un du Comité olympique et je suis allé retrouver mes parents, qui profitaient d'une journée de visite avant la compétition. »

Roth a insisté pour participer à la compétition, informant à la fois les médecins et ses parents de sa volonté de nager malgré la douleur.

Après plusieurs discussions, Roth a finalement été autorisé à participer à la compétition, mais avec certaines conditions médicales préalables, notamment des tests sanguins réguliers et sur l'accord de ne faire aucun autre effort physique que cette épreuve.

Tokyo 1964

Malgré une douleur aiguë, Roth s'est préparé à affronter les meilleurs spécialistes mondiaux du 400 m quatre nages.

C'est lors des qualifications qu'il a ressenti le plus de douleur, mais l'adolescent n'a pas été intimidé par sa situation et s'est qualifié pour la finale.

« J'ai eu très mal et j'ai nagé en 15 secondes de plus que mon rythme habituel, mais je me suis qualifié pour la finale des Jeux Olympiques », a-t-il déclaré.

Encouragé par sa première victoire, Roth s'est préparé pour la finale en se convaincant que la force mentale l'emportera sur la douleur physique.

Mais pour gagner l'or, il devait battre deux de ses plus grands rivaux : son compatriote Roy Saari et l'ancien recordman du monde allemand Gerhard Hetz.

Après avoir commencé la course plus lentement en papillon et en dos, Roth a pu atteindre sa vitesse maximale au moment du crawl, enregistrant un chrono final de de 4 min 45 s 4. Avec ce temps, il a non seulement gagné la médaille d'or, mais également battu le record du monde.

La suite de l'histoire

Les exploits de Roth à Tokyo en 1964 lui ont valu une renommée internationale et ont fait de lui un héros dans son pays natal.

Au cours des années suivantes, il a établi plusieurs records nationaux en 200 m quatre nages. Il a également remporté 11 titres nationaux ainsi que trois médailles aux Championnats de la National Collegiate Athletic Association (NCAA).

En 1987, il a été intronisé au Temple de la renommée de la natation (International Swimming Hall of Fame).

« Gagner la médaille d'or a changé ma vie. Cela m'a conduit à des choses absolument étonnantes et merveilleuses. Mais à seulement 17 ans, je ne pouvais pas m'empêcher de me demander ce qui allait suivre. La motivation que j'avais pour gagner l'or a toujours été là, mais parfois nos propres attentes sont élevées », a-t-il déclaré à InMenlo.com.

Alors que Tokyo se prépare à accueillir les Jeux Olympiques, plus d'un demi-siècle après les Jeux de 1964, l'héritage de Roth dans le domaine de la natation se perpétue.