Déclaration du CIO sur l’allumage de la flamme olympique et les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 

Lausanne | Switzerland: 12 March 2020: IOC President, Thomas Bach attends the lighting of the flame ceremony held in Ancient Olympia, Greece. Summer Olympic Games Tokyo 2020
Lausanne | Switzerland: 12 March 2020: IOC President, Thomas Bach attends the lighting of the flame ceremony held in Ancient Olympia, Greece. Summer Olympic Games Tokyo 2020

Après l’allumage de la flamme olympique à Olympie de ce jour, le Comité International Olympique (CIO) confirme son engagement total à la réussite des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Nous restons sur la même ligne que nos hôtes japonais dans leur engagement à organiser des Jeux Olympiques sûrs en juillet prochain.

Cependant, le monde fait aujourd’hui face à des problématiques qui impactent également le monde du sport. Mais à 19 semaines de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, les nombreuses mesures prises par les autorités du monde entier nous donnent confiance et nous maintiennent totalement engagés à délivrer des Jeux Olympiques qui rassembleront la planète dans la paix.

Le CIO est fier de la solidarité et de la flexibilité dont les athlètes, les fédérations internationales et les Comités Nationaux Olympiques font preuve en gérant les problématiques liées au système de qualifications dans plusieurs sports. Nous les réglons tous ensemble. Le CIO collabore étroitement avec toutes les entités concernées et montre la flexibilité nécessaire pour adapter ce système de qualifications. Nous travaillons également avec toutes les autre parties prenantes (notamment les détenteurs de droits de diffusion et les sponsors) pour gérer la situation actuelle.

Nous maintenons notre étroite collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la ville hôte de Tokyo, le gouvernement japonais et le comité d’organisation de Tokyo 2020 à travers notre groupe de travail commun, mis en place mi-février. Le CIO continuera de suivre les recommandations de l’OMS, l’agence des Nations Unies de référence sur ces sujets.