Dawn Fraser, la reine australienne aux 3 couronnes

(De gauche à droite) L'americaine médaillée d'argent Sharon Stouder, la triple médaille d'or australienne Dawn Fraser (et sa mascotte kangourou) et la médaillée de bronze Kathleen Ellis, également des États-Unis. Épreuve du 100 m nage libre aux Jeux Olympiques de Tokyo en 1964.
(De gauche à droite) L'americaine médaillée d'argent Sharon Stouder, la triple médaille d'or australienne Dawn Fraser (et sa mascotte kangourou) et la médaillée de bronze Kathleen Ellis, également des États-Unis. Épreuve du 100 m nage libre aux Jeux Olympiques de Tokyo en 1964.

En octobre 1964, Tokyo a accueilli ses premiers Jeux Olympiques. Pour célébrer cet anniversaire, Tokyo 2020 vous fait revivre les moments les plus incroyables et spectaculaires qui se sont déroulés il y a 56 ans. Dans cet épisode, revenons sur le 3ᵉ sacre olympique de Dawn Fraser sur 100 m nage libre. 

Le contexte

Dawn Fraser, c'est avant tout du talent brut australien. Elle est considérée comme une légende du sport dans son pays.

Avec huit médailles olympiques, six titres aux Jeux du Commonwealth et 39 records, dont celui du 100 m nage libre qu'elle a détenu pendant 15 ans, le plus grand moment de sa carrière est arrivé à Tokyo en 1964.

Aux Jeux Olympiques de Melbourne 1956, Fraser, alors âgée de 19 ans, a remporté l'or au 100 m nage libre après avoir battu le record du monde en séries. Après ses débuts olympiques, Fraser a continué de faire parler d'elle, établissant plusieurs records du monde sur 100 m et 200 m nage libre.

Fraser est arrivée à Rome en 1960 en tant que grande favorite et elle a remporté l'or avec plus d'une seconde d'avance sur l’américaine Chris von Saltza. Cette victoire a fait de Fraser non seulement la seule femme australienne à remporter l'or aux Jeux, mais aussi la première femme de l'histoire à remporter le 100 m nage libre sur deux Jeux Olympiques successifs.

Aux Jeux du Commonwealth de Perth 1962, Fraser est devenue la première femme à faire moins d'une minute sur 100 m nage libre. Mais à quelques mois des Jeux, le 9 mars, un terrible événement a changé sa vie.

La double olympienne rentrait chez elle avec sa mère, sa sœur et une amie - elles venaient de surprendre sa mère Rose avec des billets d'avion aller la voir à Tokyo - lorsque la voiture dans laquelle elles se trouvaient s'est retournée. Fraser a été sauvée, mais blessée lors de l'accident ainsi que sa sœur et son amie, mais sa mère n'a pas survécu à l'accident.

Ce drame a laissé Fraser le cœur brisé. L'accident lui a valu une blessure au cou, avec une vertèbre touchée. Elle a été forcée de porter une minerve pendant neuf semaines et donc incapable de nager.

Fraser avait envisagé de ne pas aller à Tokyo en 1964 mais avec le soutien de sa famille et de son entraîneur, elle a décidé d'y aller.

L'Australienne Dawn Fraser, considérée comme la plus grande nageuse du monde de la fin des années 50 jusqu'à sa retraite forcée après les Jeux Olympiques de 1964. Elle a remporté le titre du 100 m nage libre lors de trois Jeux successifs et remporté huit médailles olympiques au total.
L'Australienne Dawn Fraser, considérée comme la plus grande nageuse du monde de la fin des années 50 jusqu'à sa retraite forcée après les Jeux Olympiques de 1964. Elle a remporté le titre du 100 m nage libre lors de trois Jeux successifs et remporté huit médailles olympiques au total.

Tokyo 1964

Fraser est arrivée aux Jeux olympiques de Tokyo 1964 au côté d'une autre prétendante au titre du 100 m nage libre : l'Américaine Sharon Stouder, qui avait remporté deux médailles d'or aux Jeux panaméricains à seulement 15 ans.

Cependant, malgré des problèmes d'asthme et un rhume avant la course, Fraser, 27 ans, ne s'est pas découragée. Sa détermination à entrer dans l'histoire lui a permis de décrocher un record olympique en 59,5 secondes et remporter l'or.

Cette victoire a vu Fraser devenir la première nageuse à remporter trois médailles d'or olympiques consécutives dans la même épreuve (100 m nage libre). Un exploit qui n'a été égalé que deux fois : par la Hongroise Krisztina Egerszegi (1988-1882) et l'Américain Michael Phelps (2004-2016).

« Avoir remporté trois médailles d'or sur la même épreuve en 1964 a été non seulement un plaisir pour moi, mais pouvoir partager cette victoire avec mes coéquipiers olympiques était un moment très spécial », a déclaré Fraser à son retour à Tokyo pour le 50e anniversaire des Jeux.

Elle a également remporté la médaille d'argent au relais 4 x 100 m nage libre.

Dawn Fraser - Tokyo 1964

La suite de l'histoire

Grâce à son exploit, Fraser a été désignée porte-drapeau de l’Australie pour la cérémonie de clôture.

Après la compétition terminée, il était temps de célébrer son exploit. Moins de 12 heures avant la cérémonie de clôture, un plan a été élaboré pour ramener un souvenir de plus - le drapeau olympique.

Pour faire court, après avoir tenté de récupérer un des drapeaux non loins du palais de l’empereur, Fraser a été arrêtée par la police, mais après avoir appris qu’elle était « La » Dawn Fraser, elle a été relâchée.

S'adressant au Daily Telegraphy en juillet, la femme de 83 ans a expliqué que le lendemain, surpris par des coups à la porte de sa chambre d'hôtel, elle a vu la porte s'ouvrir sur six policiers portant des fleurs et une boîte.

« Quand j’ai ouvert la boîte, il y avait le drapeau et ils m’ont dit que c’était un cadeau de l’empereur. "Garde le". »

Cependant, après une série de problèmes disciplinaires, notamment le port d'un maillot de bain différent pour l'équipe et la participation à la cérémonie d'ouverture alors qu'elle n'était pas censée le faire - Fraser a été interdit de participer à des compétitions pendant 10 ans. Bien que l’interdiction ait été levée avant Mexico 1968, le temps n’était pas suffisant pour se préparer à ses quatrièmes Jeux Olympiques.

En plus de sa liste de titres en natation, ses performances sont toutes aussi impressionnantes hors des bassins. Elle a été nommée Australienne de l'année en 1964 et intronisée a l'International Swimming Hall of Fame (Temple de la renommée de la natation, en français) en 1965 et est membre de L'ordre de l'Empire britannique depuis 1967.

En 1985, Fraser a été la première femme intronisée au Sport Australia Hall of Fame.

Elle a également été l'une des porteuse de la flamme olympique lors de la cérémonie d'ouverture de Sydney 2000.