Cinquième réunion de coordination pour les mesures de lutte contre le COVID-19 aux Jeux Olympiques et Paralympiques Tokyo 2020

editorial-image-fallback

Lors de la réunion du 12 novembre un examen complet des mesures de lutte contre le COVID-19 a été réalisé. Présidée par le secrétaire général adjoint du cabinet SUGITA Kazuhiro, qui représentait le gouvernement japonais, elle comprenait également d’autres représentants du gouvernement japonais, du gouvernement métropolitain de Tokyo et de Tokyo 2020.

Lors de cette réunion, les sujets liés à l’entrée des athlètes et du personnel des Jeux au Japon, à la prévention de la pandémie pour les spectateurs, au relais de la flamme, aux sites et aux villes hôtes ont été abordés.

Préparation olympique et paralympique pour les athlètes

Les questions d’immigration pour les athlètes avaient été discutées lors de la deuxième réunion, alors que les questions d’immigration pour le personnel des Jeux avaient été abordées au cours de la quatrième réunion. Suite à ces discussions, un système de « pistage d'athlètes » a été mis en place. Ce système permettra aux athlètes, aux entraîneurs et au personnel des Jeux de participer aux compétitions et aux préparatifs des Jeux (y compris les 'test-events' essentiels, les compétitions qualificatives, les matchs et épreuves de préparation) et d’entrer au Japon à condition de mettre en œuvre toutes les mesures préventives nécessaires contre les maladies infectieuses. Le système leur permettra de participer à ces compétitions ou à leur préparation sans effectuer une période de quarantaine de 14 jours après leur arrivée.

En se basant sur ces mesures, des ajustements seront effectués en fonction des discussions avec le CIO et les fédérations internationales, et les différentes phases d'application pour la période des Jeux seront déterminées.

Jeux Paralympiques

Les mesures de lutte qui seront mises en œuvre sont communes aux Jeux Olympiques et Paralympiques. Des discussions sur les problématiques spécifiques aux Jeux Paralympiques ont également été tenues.

Compte tenu des avis de l’IPC, des fédérations internationales et des experts, une liste de questions classées en fonction du type de déficience sera dressée et les méthodes concrètes de soutien pour ces athlètes seront prises en compte.

Spectateurs

L’approche de base consiste à réexaminer les mesures prises pour les spectateurs. Ces mesures sont notamment liées aux détenteurs étrangers de billets, à la situation au Japon et à l’étranger, au statut de la reprise des voyages internationaux et au statut de l’organisation d’événements sportifs internationaux et nationaux.

Spectateurs : en dehors du Japon

Tout d’abord, il est nécéssaire de s'assurer que les détenteurs de billets vivant à l’étranger pourront entrer au Japon et participer aux Jeux.

Un grand nombre de touristes sera présent, et il sera difficile de les obliger à s'isoler pendant deux semaines à leur arrivée ou de leur interdire de prendre les transports en commun. Par conséquent, il a été décidé que les conditions d’entrée des visiteurs étrangers au Japon devraient être convenues en matière de dépistage adéquat à l'entrée dans le territoire, de contrôle approprié du comportement, de suivi de leur santé après l’entrée et de réponses rapides à tout type d'infection. Ces mesures seront décidées d'ici le printemps prochain après avoir pris en considération l’état de les conditions sanitaires à cette date et la situation concernant la tenue d’événements sportifs.

Spectateurs : limitation du nombre de places

L'éventualité d'une limitation du nombre de spectateurs aux événements de Tokyo 2020 a également été abordée, conformément aux règlements des autres événements publics au Japon qui seront en vigueur dès le printemps prochain, si nécessaire.

Spectateurs : mesures contre les maladies infectieuses

Les lignes directrices pour les spectateurs seront formulées et communiquées. Les mesures de base de prévention des infections et la façon de les mettre en œuvre ont été discutées, ainsi que les mesures à prendre si les spectateurs se sentent mal à l'intérieur des sites olympiques.

En ce qui concerne les mesures visant à prévenir les infections dans le dernier kilomètre entre les stations et les sites de compétition, la création d'un environnement qui assurera l’efficacité de ces mesures a été décidée via l'élaboration de règles de conduite pour les spectateurs qui seront communiquées à grande échelle. Les spécificités de chaque « dernier kilomètre » et les environs de chaque site seront prises en compte.

Les mesures spécifiques relatives aux volontaires de la ville ainsi que les éléments proposés pour être inclus dans un manuel de prévention des infections ont également été discutées.

Relais de la flamme

En raison de la participation de nombreuses parties prenantes à travers le Japon, des mesures spécifiques visant à assurer un relais sûr et sécurisé en coopération non seulement avec le gouvernement du Japon, mais avec les autorités locales, ont été discutées :

  • Assurer la sécurité des porteurs de la flamme ainsi que ses opérateurs, des membres de la communauté locale et des spectateurs.
  • Mesures adéquates le long des routes empruntées par le relais, lors d’événements de célébrations et sur les endroits où les gens se rassembleront.
  • Réponse appropriée lorsque les spectateurs ou les coureurs ne se sentent pas bien.

Il a été proposé que le comité d’organisation élabore des mesures spécifiques pour prévenir les maladies infectieuses sur la base de ces approches d’ici la fin de l’année et que chaque intervenant, y compris les groupes de travail individuels sur le relais de la flamme mis en place par chacune des 47 préfectures du Japon, mette en œuvre des mesures conformes à ces approches pour prévenir les maladies infectieuses.

Sites Live

Le comité d’organisation de Tokyo 2020 formulera les lignes directrices pour les mesures visant à lutter contre COVID-19 pour les municipalités locales qui organisent les "sites Live" (lieux où les spectateurs pourront suivre les retransmissions en direct) et les partagera d’ici la fin de l’année. Chaque municipalité locale qui prévoit d'organiser des sites Live sera invitée à se référer aux lignes directrices et à revoir ses plans de mise en œuvre en accord avec les taux de prévalence d'infection.

Le comité d'organisation se coordonnera avec les municipalités locales et les autres parties concernées afin d’assurer la sûreté et la sécurité, en fonction de l’évolution de la situation mondiale.

Villes hôtes

Une série de mesures prévues pour les municipalités locales qui opèrent des initiatives d'accueil d'événement et/ou des centres d’entraînements ont été présentées. Il s’agissait notamment de la publication de manuels décrivant les mesures de prévention des infections visant à protéger les athlètes et les citoyens locaux dans les villes hôtes et la re-signature des accords passés entre les villes hôtes et leurs pays ou régions partenaires concernant le respect de ces directives.

Le comité d'organisation continuera de travailler en étroite collaboration avec les organisations liées pour préparer des Jeux sûrs et sécurisés.