Championnat d'Europe de gymnastique rythmique : galop d'essai pour la délégation française

L’ensemble français lors du test réalisé à l’INSEP en vue des Championnats d’Europe de gymnastique rythmique 2020. De gauche à droite : Hélène Deconninck, Astrid Rabette, Elisabeth Rachid, Danaé Collard (au sol) et Eloïse Marchon.
L’ensemble français lors du test réalisé à l’INSEP en vue des Championnats d’Europe de gymnastique rythmique 2020. De gauche à droite : Hélène Deconninck, Astrid Rabette, Elisabeth Rachid, Danaé Collard (au sol) et Eloïse Marchon.

Du 26 au 29 novembre auront lieu les Championnats d’Europe de gymnastique rythmique à Kiev, en Ukraine. La fédération française de gymnastique a annoncé une sélection de 6 athlètes qui disputeront la compétition par équipes sénior.

En raison de la pandémie de COVID-19, ils ne seront finalement pas qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 mais ces Championnats d’Europe de gymnastique rythmique permettront à l’équipe de France et huit ensembles européens de situer leur niveau. Kiev, en Ukraine, accueillera du 26 au 29 novembre la première compétition internationale majeure de gymnastique rythmique depuis le début de la pandémie.

Parmi les nations en lice pour la compétition par équipes, la seule réservée aux seniors, six ont déjà remporté leur billet pour Tokyo 2020 lors des Championnats du monde 2019 : l’Ukraine, la Biélorussie, la Bulgarie (médaillée de bronze en ensemble à Rio 2016), Israël et l’Italie. La France, l’Estonie et la Turquie devront patienter pour tenter de décrocher les deux derniers quotas olympiques. Aucune annonce officielle n’a encore été faite par les instances internationales quant au prochain événement qualificatif.

« Agréablement surprise du niveau des jeunes françaises »

Les six gymnastes françaises sélectionnées pour disputer ces Championnats d’Europe sont désormais connues, la fédération française de gymnastique ayant annoncé sa décision finale à la suite de deux tests organisés ces dernières semaines.

Elisabeth Rachid (19 ans), Danaé Collard (19 ans), Hélène Deconninck (19 ans), Iliona Prioux (19 ans), Eloïse Marchon (19 ans), et Astrid Rabette (21 ans) iront donc défendre les couleurs de la France à Kiev. Ce sera un grand test en vue de la qualification pour les prochains Jeux Olympiques.

Le rêve pour chacune d’entre-elles est évidemment de disputer les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et selon la directrice du haut niveau en gymnastique rythmique Géraldine Miche, le rêve peut devenir réalité.

« Je suis agréablement surprise par le niveau de ces jeunes seniors qui est en forte progression », a-t-elle déclaré sur le site de la FFGYM.

Une étape avant 2021

Si rien n’est encore officiel, il est probable que la qualification se joue lors des Championnats d’Europe 2021, comme l’indique le site de l’édition 2020, et Géraldine Miche se dit confiante pour la suite, ajoutant que la compétition de Kiev servira de préparation. 

« Cela nécessite encore un peu de travail, mais je suis confiante pour les Championnats d'Europe 2021. Cette édition 2020 sera une étape de préparation avec tout de même l'objectif d'entrer en finale. La participation de cet ensemble à ces championnats d'Europe permet de clôturer le cycle pour certaines gymnastes du groupe mais également de participer à la compétition par équipe. »

Tokyo2020.org vous annoncera toutes les prochaines étapes du processus de qualification lorsque leur annonce sera faite par la fédération internationale.