Ce qu’il faut savoir des Championnats de France d’athlétisme de ce week-end

Glasgow, ÉCOSSE - 3 mars 2019 : Le Français Wilhem Belocian lors des demi-finales de 60 m haies des Championnats d’Europe d’athlétisme en salle 2019.
Glasgow, ÉCOSSE - 3 mars 2019 : Le Français Wilhem Belocian lors des demi-finales de 60 m haies des Championnats d’Europe d’athlétisme en salle 2019.

Quels sont les athlètes à suivre lors des Championnats de France de ce week-end ? De nombreux athlètes français présents à Albi devraient également se qualifier pour les Jeux de Tokyo 2020. Nous faisons le point avec Stéphane Diagana, champion du monde de 400 m haies en 1997 !

C’est la grande fête de l’athlétisme français. Les Championnats de France d’athlétisme commencent demain à Albi pour deux jours de compétition. Malgré l’absence de certains des plus grands olympiens français comme Mahiedine Mekhissi, Christophe Lemaître ou Pascal Martinot-Lagarde, le week-end s’annonce palpitant !

Habituellement passage obligé avant les Jeux Olympiques, ces Championnats seront cette saison l’occasion de tous se rassembler après un hiver et un printemps particuliers, perturbés par la pandémie de COVID-19. Le stadium municipal d’Albi accueillera les meilleurs athlètes français, dont certains ont de fortes chances de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Voici un aperçu des moments les plus attendus des Championnats de France, avec les commentaires exclusifs de l’un des plus grands athlètes français Stéphane Diagana, champion du monde de 400 m haies en 1997 et consultant historique des compétitions d’athlétisme sur France Télévisions depuis 2004.

Course sur piste

Après de belles performances cette saison sur 5000 m, 1500 m et son premier 3000 m steeple conclu par un chrono de 8 min 24 s 72, à seulement 10 secondes des minima olympiques, Jimmy Gressier sera aligné sur 5000 m à Albi. À 23 ans, il désirera remporter sa première médaille d’or nationale sur piste chez les élites. Pour Stéphane Diagana, l’athlète boulonnais peut entretenir de grands espoirs sur 3000 m steeple. « Le 3000 m steeple lui convient bien. Il a les capacités de relance en tant que crossman et c’est très important, c’est la particularité de cette épreuve. C’est un très grand talent, il l’a prouvé. »

Sur 3000 m steeple justement, le champion de France en titre Djilali Bedrani, cinquième aux Mondiaux de Doha 2019, sera le principal candidat à sa propre succession. 

Sur 800 m masculin, Benjamin Robert pourrait devenir le nouveau champion de France en l’absence de Pierre-Ambroise Bosse. Le jeune athlète de 22 ans a couru en 1 min 44 s 56 au meeting Ligue de diamant de Monaco en août dernier, et pourrait également se qualifier pour Tokyo 2020 tant il est proche des minima fixés à 1 min 44 s 10.

View this post on Instagram

🔟 raisons de suivre les 🏆 Championnats de France d’athlétisme Elite / Espoirs sur @lachainelequipe et les différents supports de la FFA (athle.fr, YouTube, Facebook et Twitter) ce week-end ! 🔥 . 🇫🇷 Parce qu’Alexandra Tavernier tentera de battre son record de France du lancer du marteau et dépassera peut-être la ligne des 75 mètres. 🚧 Parce que les hurdlers Cyréna Samba-Mayela (12’’87) et Wilhem Belocian (13’’18) n’ont jamais été aussi rapides que cette saison. 🥇 Parce que Mélina Robert-Michon pourrait égaler l’impressionnant record de titres de championne de France, détenu par Lucienne Velu avec 33 médailles d’or, en s’imposant au disque. 🙃 Parce que Renaud Lavillenie retrouvera le stadium dans lequel il avait réalisé un back-flip en qualifications lors des Championnats de France Elite 2018. ⚡ Parce que les prometteurs Sasha Zhoya et Pablo Mateo pourraient battre le très ancien record de France juniors du 200 m de Bruno Cherrier : 20’’62 en 1972. ⏱ Parce que Wilfried Happio pourrait s’approcher du record de France espoirs de Stéphane Diagana en descendant sous les 49’ sur 400 m haies. 💪 Parce que Kevin Mayer pourrait monter sur le podium Elite d’une épreuve hors décathlon pour la première fois de sa carrière sur 110 m haies. 👟 Parce qu’il y a une belle densité sur le 1500 m masculin avec six athlètes en moins de 3’38, dont cinq ont battu leur record personnel cette saison. 🌎 Parce que le Burkinabé Hugues-Fabrice Zango (17,43 m le 19 août) pourrait reprendre la meilleure performance mondiale de la saison à Christian Taylor (17,46 m) au triple saut. ⭐ Parce que vous devriez apercevoir des légendes de l’athlétisme français dans le stadium d’Albi en cette année de centenaire de la FFA. . 📷 @philippe.millereau, Jean-Marie Hervio / KMSP, Manu Chapelle, Cyrille Kaldor / Photoathle, Frédéric Degorce / @ffathletisme . 📢 #CFAthlé #Albi #AthléMag #FFA #athle #athlé #athletisme #athlétisme #trackandfield #athletics #atletismo #FFA100ans

A post shared by FFAthlétisme (@ffathletisme) on

Course de haies

L’un des grands espoirs du 100 m haies féminin français disputera ses premiers Championnats de France élite : Cyréna Samba-Mayela. La « hurdleuse » de 19 ans a réalisé un chrono de 12 s 87 fin août en Pologne. Ce record personnel est d’une demi-seconde plus rapide que ses adversaires, et la médaille d’or pourrait donc bien lui revenir. Avec des minima olympique à 12 s 64, Tokyo 2020 peut légitimement se placer dans son viseur.

Chez les hommes sur 110 m haies, le champion de France en titre Wilhem Belocian devrait encore finir sur la plus haute marche du podium. Avec le forfait de dernière minute de Pascal Martinot-Lagarde en raison d’une douleur à l’ischio-jambier, le coureur de 25 ans sera clairement favori compte-tenu de ces dernières prestations de haute volée. 13 s 18 à Monaco en août, 13 s 27 à Marseille début septembre… Des chronos encourageants pour Stéphane Diagana, très heureux de le revoir au plus haut niveau.

« C’est un coureur qui a du moins de 13 s dans les jambes. Il peut même titiller le record de France de Pascal Martinot-Lagarde (12 s 95, ndlr) dans peu de temps. Il a une trajectoire similaire à Ladji Doucouré : très talentueux, très explosif mais sujets au blessures. Il n’a pas été épargné par les blessures ces dernières années et ce n’est pas facile de trouver les solutions. »

Le recordman du monde du décathlon Kévin Mayer viendra également se frotter aux spécialistes de la discipline lors du 110 m haies, dans le cadre de sa préparation pour les minima olympiques, qu’il tentera à la Réunion en décembre prochain.

Sur 400 m haies, la distance chère à Stéphane Diagana, Wilfried Happio est favori pour conserver son titre en l’absence de Ludvy Vaillant, ayant choisi de s’aligner sur 400 m. Happio pourrait même titiller le record de France espoirs de Diagana (48 s 92), établi en 1990.

« Wilfried et Ludvy sont deux bons gars et c’est super pour la discipline », estime Diagana. « Ça fait plaisir de voir des coureurs français régulièrement sous les 49 secondes. »

Concours de saut

En longueur féminine, l’athlète olympique Eloyse Lesueur-Aymonin et la jeune Yanis David, championne olympique de la jeunesse 2014 en triple saut, devraient se disputer la médaille d’or. 

À la perche masculine, le champion olympique de Londres 2012 Renaud Lavillenie sera également présent, ayant sauté 5,74 m, à Ostrava (République-Tchèque) le weekend dernier sera logiquement favori pour décrocher son 18e titre de champion de France. Son principal concurrent sera son frère, Valentin, auteur de 5,51 m cette saison.

Concours de lancer

Deux épreuves de lancers féminins seront à surveiller de près. D’un côté, Mélina Robert-Michon tentera de décrocher son 33e titre de championne de France élite en lancers du disque (championnats de France élite et de lancers longs). La vice-championne olympique de Rio 2016 rejoindrait ainsi la lanceuse et sprinteur Lucienne Velu au rang des athlètes françaises les plus titrées au niveau national. 

En marteau, Alexandra Tavernier pourrait établir un nouveau record de France, qui lui assurait le plein de confiance sur la route de Tokyo 2020. Après avoir lancé à 74,94 m en juillet dernier, la vice-championne d’Europe espère passer la barre des 75 m à Albi.

Chez les hommes, Quentin Bigot devrait logiquement conserver son titre, après une médaille d’argent remportée aux Championnats du monde de Doha l’année dernière.

Le programme complet est disponible sur le site de la Fédération française d'athlétisme.