Avant d’être une star : Candace Parker

Candace Parker #9 sur une montée au panier lors du match 3 des finales WNBA 2016.
Candace Parker #9 sur une montée au panier lors du match 3 des finales WNBA 2016.

Vous-êtes vous déjà demandé ce qu’étaient vos athlètes favoris avant qu’ils ne deviennent des grands champions ? Chaque semaine, Tokyo 2020 vous replongera avec des vidéos uniques dans le passé des plus grands athlètes olympiques de l’histoire, avant qu’elles ne soient devenues des superstars.

Fiche d’identité

  • Nom : Candace Parker
  • Âge : 34 ans
  • Nationalité : Américaine
  • Profession : Basketteuse
Candance Parker à 20 ans
04:54

Principaux faits d’armes?

Candace Parker est indiscutablement l’une des basketteuses les plus talentueuses de tous les temps. 

L’ailier des Los Angeles Sparks a été sacrée deux fois MVP (meilleure joueuse, Most Valuable Player en anglais) de la saison régulière WNBA, la ligue de basket américaine féminine. Elle a élégamment été sélectionnée dans l’équipe des WNBA All-star à cinq reprises. 

Elle a été l’une des joueuses les plus influentes de l’équipe nationale, remportant neuf médailles d’or internationales, dont les JO de Pékin 2008 et Londres 2012. 

Parker est née dans l’Illinois au sein d’une famille qui adorait le basketball. Son frère a notamment joué en NBA. À l’âge de 6 ans, elle montrait déjà des talents exceptionnels. Elle a poursuivi sur sa lancée au lycée, ainsi qu’à l’université où elle a remporté de nombreuses récompenses NCAA.

« Elle est très polyvalente en attaque. Elle peut dribbler et dunker, mais elle est également efficace en block et peut défendre comme une meneuse » décrit la légende du basket féminin américain Pat Summitt à Olympic Channel.

Summitt a été l’entraineuse de Parker lorsqu’elle évoluait à Knoxville, dans le Tennessee. 

« Jusqu’où peut aller Parker ? Elle peut devenir la plus grande basketteuse de l’histoire » a-t-elle ajouté.

En 2008, Parker a été sélectionnée par les Los Angeles Sparks en tant que premier choix. Elle a notamment remporté le titre de rookie de l’année (meilleur débutante) et de MVP lors de sa première saison. La première femme a réaliser cet exploit.

En tant que joueuse polyvalente, elle a remporté des récompenses individuelles en défense également. Deux titres de meilleurs rebondeuse et deux sélections dans le meilleur cinq défensif de WNBA.

En 2009, Parker a pris du temps hors des terrains lorsqu’elle était enceinte de sa première fille. Elle considère la maternité comme une part importante de son succès.

« Je ne réalisais pas comment devenir mère pourrait m’aider à devenir une meilleure équipière, une meilleure amie, une meilleure basketteuse et une meilleure fille » a-t-elle posté sur son site internet.

Elle a enregistré de nombreux succès, comme de multiples titres de MVP en 2013 et un nouveau lors des finales WNBA 2016.

Le saviez-vous ?

Parker a beau avoir participé à deux succès olympiques américains, aux JO de Pékin 2008 et Londres 2016, elle n’a pourtant pas été sélectionnée à Rio 2016. Personne ne pouvait comprendre comment une joueuse comme Parker pouvait être écartée.

Malgré la déception, Parker a tout de même aidé son équipe des Los Angeles Sparks a remporter le premier titre WNBA depuis 14 saisons. Elle a dédié son titre à Summitt, son entraîneuse dans le Tennessee.

« C’est pour Pat » Parker a-t-elle déclaré, en larmes.

Que devient-elle ?

Parker évolue toujours sous les couleurs des Los Angeles Sparks mais avec la pandémie de COVID-19, elle passe son temps à s’entraîner à la maison, répondre à des interviews et prendre participer à des visioconférences. 

Elle a également pris la parole en faveur de la distanciation sociale afin de ralentir la transmission du COVID-19. Dans une vidéo postée sur le compte Twitter des Los Angeles Sparks en mars, elle a déclaré : « La distanciation sociale aidera la propagation du coronavirus. Nous voulons retourner à la vie normale, et cela passera par la responsabilité et la solidarité. »