« Reconstruction des Monuments Tokyo 2020 » dans trois préfectures du Tohoku

Tsukushi Oka explaining the design
Tsukushi Oka explaining the design

Le Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo (Tokyo 2020) a organisé des ateliers « Reconstruction des Monuments Tokyo 2020 » du 19 au 22 août 2019 dans trois préfectures du Tohoku. Ces ateliers sur un jour se sont tenus à l’école Asaka Reimei (Fukushima), l’école Kesennuma Koyo (Miyagi) et l’école Otsuchi (Iwate).

Le projet « Reconstruction des Monuments Tokyo 2020 » est mené par Tokyo 2020, le gouvernement métropolitain de Tokyo (TMG), l’Université des Arts de Tokyo (Geidai), la préfecture d’Iwate, la Préfecture de Miyagi, la Préfecture de Fukushima et la société LIXIL, pour aider à la reconstruction des zones affectées par le tremblement de terre de 2011.

Les monuments, qui seront construits avec l’aluminium utilisé pour les fenêtres et encadrements des maisons temporaires montées dans les zones touchées, seront créés par les étudiants de Geidai avec des étudiants de collège et lycées locaux.

Lors des Jeux de Tokyo 2020, les monuments seront montrés sur des sites liés aux Jeux, pour que les athlètes puissent les voir, tandis qu’après les Jeux, ils seront montrés dans les zones affectées, signés par des athlètes, comme héritage.

Sélection des modèles

Au total, ce sont 86 lycéens de Fukushima, 84 collégiens et lycéens de Myagi, 90 lycéens d’Iwate et plus de 10 étudiants de Geidai qui ont participé au projet pour la production des monuments. 

Tout d’abord les étudiants de Geidai ont présenté cinq designs, à partir desquels un a été sélectionné par chacune des trois préfectures. Les étudiants ont expliqué le concept et la philosophie derrière chaque design.  

Les collégiens et lycéens ont alors voté pour définir le design le plus approprié. Au final, le design de Tskukushi Oka a été choisi pour Fukushima, et celui de Shione Fukui pour Miyagi et Iwate.

Groupes de travail

De gauche à droite : les préfectures de Fukushima, Miyagi et Iwate

Les étudiants ont ensuite travaillé sur les polices de caractère et le design des messages liés aux monuments. L’équipe de Fukushima s’est divisée en 22 groupes, celle de Myiagi en 25 et chaque groupe a discuté la teneur des messages souhaitée.  

À Iwate, les messages de gratitude envers les communautés affectées et les mots d’encouragement pour les athlètes ont été collectés à l’avance auprès des 33 municipalités de la préfecture. Les étudiants se sont séparés en 33 groupes, chacun d’entre eux ayant une municipalité assignée.  

Le groupe a ensuite sélectionné les messages les plus forts et les plus positifs parmi les propositions écrites des étudiants et ont développé des designs accompagnés d’illustrations. Ces messages seront encadrés dans de l’aluminium et affichés pour le public à côté des monuments, et toucheront sans nul doute le cœur des visiteurs.

Les étudiants participants, tout sourire, n’avaient que des mots positifs à la bouche : « Je voulais remercier tout le monde pour le soutien. Maintenant c’est notre tour de soutenir les athlètes », disait l’un. « Je suis tellement content de pouvoir participer aux Jeux Olympiques et Paralympiques, cet événement majeur », surenchérissait un autre. 

Le professeur Akanuma, de Geidai, qui a guidé les étudiants, a admis avoir été « impressionné par le magnifique sens du design et de la créativité des collégiens et lycéens. Les étudiants de Geidai ont aussi beaucoup appris en allant dans les zones affectées et en interagissant avec les étudiants locaux. Le monument sera toujours debout après les Jeux, avec les messages des étudiants et des athlètes, alors j’espère que nous avons fait du bon travail. »

Les cinq modèles présentées par les étudiants de Geidai

Fukushima a choisi la numéro 4, tandis que Miyagi et Iwate ont choisi la numéro 5