Ann Packer remporte le 800 m à la stupeur générale

La Britannique Ann Packer bat le record du monde en remportant la médaille d'or au 800 m aux Jeux Olympiques de Tokyo en 1964.
La Britannique Ann Packer bat le record du monde en remportant la médaille d'or au 800 m aux Jeux Olympiques de Tokyo en 1964.

En octobre 1964, Tokyo a accueilli ses premiers Jeux Olympiques. Pour célébrer cet anniversaire, Tokyo 2020 vous fait revivre les moments les plus incroyables et spectaculaires qui se sont déroulés il y a 56 ans. Dans cet épisode, revenons sur l'histoire de l'athlète britannique qui a surpris le public sur 800 m.

Le contexte

On se souviendra toujours d'Ann Packer comme d'une pionnière de l'athlétisme britannique, dont les performances seront imitées par les générations à venir.

Première femme Britannique à remporter une médaille d'or sur 800 m aux Jeux Olympiques, ce qu'elle a accompli au cours de sa carrière d'athlétisme relativement courte restera toujours l'une des plus grandes réussites de l'histoire du sport.

Deux ans avant Tokyo 1964, Packer s'est fait connaître en atteignant la finale du 200 m aux Championnats d'Europe et du 80 m haies aux Jeux du Commonwealth. Un an plus tard, elle a décidé de passer sur 400 m et pour sa quatrième épreuve sur la distance, en 1963, elle a enregistré un chrono de 53,6 secondes.

L'athlète sera finalement sélectionnée pour les Jeux de Tokyo de 1964 sur 400 m. Mais la coureuse britannique a également été sélectionnée sur 800 m, une course dans laquelle elle a peu d'expérience avec seulement cinq «double tour de piste » à son actif.

Sans résultat international sur 800 m, Packer, qui n'a commencé à courir la distance que pour renforcer son endurance tout en jonglant avec un emploi de professeur d'éducation physique à Reading, en Angleterre, a surpris tout le monde à Tokyo en 1964.

Ann Packer aux Jeux de Tokyo 1964

Tokyo 1964

Lorsque Packer a débarqué à Tokyo, elle était la grande favorite pour remporter la couronne du 400 m, car elle avait réalisé la meilleure performance de l'année précédente. Mais l'Australienne Betty Cuthbert l'a dépassée dans les dernières secondes de la course.

Bien qu'elle ait terminé avec un record européen de 52,20 s et la médaille d'argent, sa première aux Jeux Olympiques, Packer était dévastée et prête à abandonner sa prochaine épreuve : le 800 m. Cependant, son fiancé Robbie Brightwell, également présent à Tokyo en 1964 pour participer aux Jeux, l'a convaincu de se lancer après avoir lui-même échoué à remporter une médaille dans le 400 m masculin.

« Nous étions tous les deux désemparés après les courses de 400 m, mais nous nous soutenions mutuellement », a déclaré Packer.

Packer était prête à relever le défi. Mais lors des séries, elle a été la plus lente à se qualifier, terminant cinquième avec un chrono de 2 min 12 s 6, loin derrière la Française Maryvonne Dupureur, auteure du meilleur temps des séries.

En demi-finale, Packer a couru en 2 min 6 s, deux secondes plus lentement que Dupureur. Lorsque la coureuse Britannique s'apprêtait à affronter sa rivale française en finale, ses chances de victoire semblaient minces.

Au départ, Packer était non seulement opposée à Dupureur, mais également à d'autres athlètes internationales qui avaient plus d'expérience qu'elle sur cette distance.

Quand le coup de feu a sonné, elles ont tous trouvé leur rythme. Packer a démarré lentement. À la moitié de la course, Dupureur a palcé une accélération pour laisser tout le monde derrière elle, et les caméras montraient à peine Packer à l'écran, loin derrière toutes les autres.

Mais, soudain, la Britannique a repris de l'élan dans la course.

Dans le dernier virage, elle a changé de rythme et grâce à une accélération incroyable, elle a dépassé l'athlète française, franchissant la ligne d'arrivée en tête avec un nouveau record du monde 2 min 1 s 1.

Tout de suite après, elle s'est dirigée dans les bras de son fiancé qui était sur la piste d'à côté.

Pendant ce temps, Dupureur, qui avait couru plus vite que Packer en série et en demi-finale, a franchi la ligne d'arrivée en deuxième position. Elle n'en revenait pas.

« Je n'avais aucune idée de ce qu'il fallait faire sur le plan tactique », a déclaré Packer. « Je savais que j'aurais une bonne fin de course parce que je suis une coureuse de courte distance. »

La Grande-Bretagne remportait ainsi sa première médaille d'or sur 800 m féminin, avec un nouveau record du monde.

La Britannique Ann Packer dans les bras de son fiancé, Robbie Brightwell, capitaine de l'équipe de Grande-Bretagne.
La Britannique Ann Packer dans les bras de son fiancé, Robbie Brightwell, capitaine de l'équipe de Grande-Bretagne.
Photo by Keystone/Getty Images

La suite de l'histoire

Lorsque Packer a quitté Tokyo, elle n'a plus jamais couru sur la scène internationale. Elle a ensuite disparu des projecteurs. Mais elle sera à jamais la première femme britannique à laisser une marque indélébile sur le 800 m aux Jeux Olympiques, un exploit que Kelly Holmes a égalé seulement 40 ans plus tard à Athènes 2004.

Pour Packer, son inexpérience sur 800 m s'est avérée être son avantage.

« Je ne savais rien de l’épreuve, mais être si naïve était probablement un avantage pour moi/. Cela signifiait que je n'avais aucune limite dans ma tête quant à ce que je devais ou pouvais faire. L'ignorance s'est avérée être une bénédiction », a expliqué Packer au Guardian.

Cérémonie de remise des médailles du 800 m femmes aux Jeux Olympiques de Tokyo 1964. Maryvonne DUPUREUR (FRA) 2ème, Ann Elizabeth PACKER (GBR) 1ère et Ann Marise CHAMBERLAIN (NZL) 3ème.
Cérémonie de remise des médailles du 800 m femmes aux Jeux Olympiques de Tokyo 1964. Maryvonne DUPUREUR (FRA) 2ème, Ann Elizabeth PACKER (GBR) 1ère et Ann Marise CHAMBERLAIN (NZL) 3ème.
© 1964 / Comité International Olympique (CIO) / United Archives

La victoire historique de Packer a été célébrée, non seulement en raison de sa médaille d'or, mais aussi parce qu'elle l'a obtenue à une époque où les coureuses de fond et demi-fond féminines n'étaient pas encore aussi bien acceptées qu'aujourd'hui.

« La course féminine de demi-fond en était encore à ses débuts et le 800 m n'avait été couru pour la première fois que quatre ans plus tôt, à Rome 1960 », a-t-elle déclaré.

Quant à sa médaille d'or, Packer l'a dédiée à son fiancé, Brightwell, qu'elle a épousé après les Jeux.

« Je n'étais pas nerveuse parce que je pensais à lui pendant la course, pas à moi. »

C'était la première et la seule fois que Packer apparaissait à des Jeux Olympiques. Après avoir épousé Brightwell, elle a décidé d'élever sa famille de trois enfants et de prendre sa retraite en tant qu'icône de l'athlétisme britannique.

La Britannique Ann Packer remporte le 800 m aux Jeux Olympiques de Tokyo en 1964.
La Britannique Ann Packer remporte le 800 m aux Jeux Olympiques de Tokyo en 1964.
Photo de Central Press/Hulton Archive/Getty Images