L’ancien skieur Primoz Roglic remporte la 4e étape du Tour et confirme sa position de favori 

Doha, QATAR - 12 octobre 2016 : Le Slovène Primoz Roglic lors du contre-la-montre individuel des Championnats du monde de cyclisme sur route 2016.
Doha, QATAR - 12 octobre 2016 : Le Slovène Primoz Roglic lors du contre-la-montre individuel des Championnats du monde de cyclisme sur route 2016.

Le coureur cycliste de 30 ans a remporté sa première étape du Tour 2020 à Orcières Merlette, ce mardi 1er septembre. Après une première carrière sportive en saut à ski, le Slovène confirme sa position de favori sur le Tour de France.

À l’instar des grands coureurs cyclistes, il n’a pas eu besoin de tout donner. Primoz Roglic a simplement fait plus que les autres.

Sur les 200 derniers mètres de la quatrième étape du Tour de France entre Sisteron et Orcières Merlette, Primoz Roglic a accéléré dans le sprint final et personne n’a pu le suivre.

Une vingtaine de coureurs était présente dans le peloton de tête, qui n’a enregistré aucune attaque dans cette première étape de montagne en raison du rythme épuisant imposé par la Jumbo-Visma, l’équipe de Roglic, dans la dernière ascension de la journée.

Roglic n’a eu besoin que de pousser un peu plus que ses concurrents, affichant une facilité impressionnante, pour s’emparer de sa première victoire sur le Tour 2020, la troisième de sa carrière.

Le Français Julian Alaphilippe conserve le maillot jaune de leader, sur lequel Primoz Roglic a les yeux rivés pour l’arrivée à Paris, dans trois semaines.

C’est dans les montagnes alpines que Roglic a une nouvelle fois marqué les esprits sur son vélo, et c’était aussi en montagne qu’il avait démarré sa carrière sportive. Mais sur des skis.

Roglic volait en saut à ski

Personne n’aurait cru qu’un passé de sauteur à ski pourrait mener à une carrière riche en succès en cyclisme sur route. Pas même Roglic qui se décrit d’ailleurs encore comme « ancien sauteur à ski slovène, désormais cycliste professionnel » sur son compte Instagram.

En seulement sept ans, Roglic a connu une ascension fulgurante.

Né en 1989 à Trbovlje, qui faisait alors partie de l’ancienne Yougoslavie avant d’être divisée, Roglic a grandi dans un calme relatif à Kisovec, un ancien village de mineurs.

Le cyclisme n’était pas dans le radar de Roglic, la Slovénie étant plutôt connue pour le ski en général et le saut à ski en particulier avec le célèbre centre nordique de Planica, qui dispose de huit tremplins de tailles distinctes.

C’est donc logiquement qu’il s’est dirigé vers cette discipline, où il a conditionné son physique dont il récolte les bénéfices aujourd’hui. Dans une interview accordée au magazine Vélo News, il déclarait :

« C’était comme voler. J’aimais ce sentiment. Tout le monde rêve de voler, et je voulais être le meilleur sauteur à ski au monde. »

Il a participé à plusieurs compétitions internationales et remporté deux coupes continentales. Roglic faisait également partie de l’équipe slovène qui a décroché l’argent aux Championnats du monde junior de ski 2006 avant de remporter l’or l’année suivante.

Peu après cette consécration, il a été victime d’une chute sévère mais a globalement été épargné de blessures graves. Il a continué le saut à ski jusqu’en 2011, avec une dernière compétition à l’âge de 21 ans.

Le passage au vélo

Incapable de chahuter les meilleurs de la discipline en sénior, il a décidé d’arrêter le saut à ski et de se mettre au vélo.

« J’aimais bien le vélo et je me suis dis ‘pourquoi pas ? Je vais essayer de devenir pro’ ».

Deux ans plus tard, Roglic passait professionnel et gravissait les échelons jusqu’à rejoindre son équipe actuelle, Jumbo-Visma, en 2016.

La transition n’a certes pas été facile, mais des synergies étaient belles et bien présentes entre ces deux sports, comme il l’a expliqué à Vélo News.

« Nous faisions beaucoup de renforcement abdominal, de travail d’équilibre, de flexibilité et d’acrobaties. Tout cela m’a aidé sur le vélo. »

Il a rapidement été considéré comme un bon grimpeur et spécialiste du contre-la-montre. Sa première victoire sur un grand tour remonte au Giro 2016, lors du contre-la-montre comptant pour la neuvième étape. Il a ensuite terminé 10e du contre-la-montre des Jeux Olympiques de Rio 2016 et sera également un favori à la médaille d’or à Tokyo 2020 compte tenu du parcours valloné que réserve l’épreuve de course en ligne l'an prochain.

Sa victoire à Serre-Chevalier sur la 17e étape du Tour de France 2017, après avoir passé le célèbre col du Galibier, scellait ensuite sa position de futur grand coureur cycliste.

Il devenait ainsi le premier coureur slovène à remporter une étape sur la Grande Boucle.

Première victoire au général d’un Grand Tour

Primoz Roglic a officialisé son entrée dans le gotha des meilleurs coureurs cyclistes mondiaux en remportant le classement général du Tour d’Espagne 2019. Sa première victoire sur un Grand Tour, après seulement cinq participations.

Une rapide ascension qui avait forcé l’admiration de Nicolas Portal, l’ancien directeur sportif de l’équipe Ineos, décédé en mars dernier.

« Parmi tous les coureurs qui représentent un danger à notre équipe, je mets Roglic en première position. Ce qu’il a fait sur la Vuelta [Tour d’Espagne, NDLR] était impressionnant. »

Cette même année, il avait été nommé sportif slovène de l’année. Aujourd’hui, il vise la plus grande récompense qu’un coureur cycliste puisse obtenir.

« Notre objectif, c’est le maillot jaune du Tour de France 2020 lorsque l’on arrivera à Paris » a-t-il déclaré au micro de France Télévisions après sa victoire d’étape.

Rendez-vous dimanche 20 septembre sur les Champs Élysées pour le résultat.