Ana Patricia : 500 km pour un rêve

Nanjing, CHINE - 26 août 2014 : Ana Patricia et Eduarda Santos célèbre un point remporté contre la Russie lors de la demi-finale des Jeux Olympiques de la Jeunesse 2014.
Nanjing, CHINE - 26 août 2014 : Ana Patricia et Eduarda Santos célèbre un point remporté contre la Russie lors de la demi-finale des Jeux Olympiques de la Jeunesse 2014.

Être attiré par le beach volley lorsque l’on habite à 500 km de la plage, c’est assez inhabituel. Pourtant, du haut de son mètre 94, Ana Patricia est à 22 ans l’un des plus grands espoirs du Brésil pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, qui auront lieu l’année prochaine.

Avec sa partenaire Rebecca, la native d’Espinosa, dans l’État de Minas Gerais au Brésil, elles ont remporté deux tournois du World Tour 2019 et obtenu une médaille d’argent et trois médailles de bronze.

C’est cette régularité impressionnante qui leur a permis de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, malgré une grande concurrence. Les paires sud-américaines étant celles qui ont obtenu le plus grand nombre de médailles olympiques en beach volley, avec trois médailles d’or, sept en argent et trois en bronze.

Cette Brésilienne est heureuse d'avoir fait un long voyage jusqu'à la plage
01:35

N’habitant pas sur la côte brésilienne, Ana a d’abord essayé d’autres sports comme le futsal ou le handball, mais elle tombée amoureuse du beach volley dès la première fois qu’elle y a joué : « C’était le coup de foudre au premier regard. Il n’y a que comme ça que je peux le définir. Dès que je suis entrée sur le terrain, j’ai su que c’était le genre d’ambiance que je voulais » a-t-elle déclaré à Olympique Channel.

Elle a ensuite appris très vite, malgré une faible connaissance de ce sport, comme elle l’a expliqué au site surtoolimpico.com : « Lorsque j’ai commencé le beach volley, je n’avais aucune idée des bases mais comme j’avais déjà fait beaucoup de sport, ma progression a été rapide. C’était super car des personnes se sont investies pour m’apprendre. Mais c’était difficile également, car j’étais naturellement moins forte que beaucoup de joueuses. J’ai concentré toute mon énergie sur le beach et j’ai beaucoup appris. »

Après son succès lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse 2014, elle devenue championne du monde des U-21. Qualifiée pour les JO 2020, elle a désormais une chance de réaliser son rêve : « J’ai toujours rêvé de devenir une athlète, être championne du Brésil, championne du monde et championne olympique » confiait-elle à Olympic Channel. Elle a déjà réalisé trois de ses rêves. L’année prochaine, ce sera peut-être au tour du quatrième.