À la lutte pour le top mondial mais amis dans la vie

Roger Federer of Switzerland congratulates Rafael Nadal of Spain in winning match point and the Championship during the men's singles Final at Wimbledon in 2008  (Photo by Ryan Pierse/Getty Images)
Roger Federer of Switzerland congratulates Rafael Nadal of Spain in winning match point and the Championship during the men's singles Final at Wimbledon in 2008 (Photo by Ryan Pierse/Getty Images)

À l'occasion de la Journée internationale de l'amitié, Tokyo 2020 se penche sur des athlètes amis - mais aussi rivaux.

Renaud Lavillenie et Armand Duplantis (saut à la perche)

C’est une amitié un peu différente. Renaud Lavillenie connaît Armand Duplantis depuis 2013. Le perchiste suédois n’a alors pas 14 ans, le Français de 26 ans est lui déjà champion olympique. « Je connais Mondo depuis 2013. Il avait 13 ans et il sautait déjà 3,80 m. On a toute de suite eu un bon feeling puis on est resté en contact. Je lui ai envoyé un message lorsqu’il a franchi 5,80 m et à partir de ce moment, notre relation s’est intensifiée. Il est ensuite venu chez moi à Clermont-Ferrand pour s’entraîner quelques jours. Cela va au-delà de la simple relation de perchiste, une véritable amitié est née. On échange au quotidien », a expliqué le champion français à Tokyo.org.

Malgré une rivalité sportive évidente, Duplantis ayant dépossédé Lavillenie du record du monde, l’amitié compte plus, beaucoup plus que les records entre les deux hommes.

« Je n’étais pas surpris. Je ne peux pas dire que j’ai sauté au plafond d’avoir perdu le record, ce ne serait pas humain. Mais j’étais content pour lui. Je mesure la dimension de sa performance. J’étais fier de lui », a détaillé le Français. Mieux encore, le Clermontois s’est montré admiratif lorsque son ami a battu le record pour la deuxième fois. « Son deuxième record était plus impressionnant techniquement. Son geste était plus fluide, moins heurté. Son saut était plus harmonieux dans l’exécution. Cela montre qu’il peut aller encore plus haut. »

Reste qu’à Tokyo l’an prochain, les deux amis seront en compétition, et une médaille d’or sera en jeu. Et pas question de l’abandonner, même à son meilleur ami de piste. « Là où je peux être très compétitif, c’est sur le côté tactique. Faire le bon saut au bon moment. Ce qui convient parfaitement aux Championnats. Dans ces compétitions, l’état d’esprit, la pression et les objectifs ne sont pas les mêmes. On est sous tension. Et je compte bien être encore présent sur des concours à rebondissements », a ainsi affirmé le perchiste français.

HAGINO Kosuke et SETO Daiya (Natation)

Amis d'enfance et rivaux acharnés, Hagino et Seto vont s'affronter sur la scène olympique pour la médaille d'or. Pour eux, de telles confrontations ont été la norme dans leur carrière respective.

« Sans Daiya, je ne serai pas ici », a déclaré Hagino immédiatement après avoir remporté l'or dans le 400 m quatre nages individuel masculin lors des Jeux de Rio 2016. Seto, qui a gagné une médaille de bronze dans la même épreuve, a répondu : « J'ai pu gagner le bronze parce que Kosuke était là. »

Ils se considèrent évidemment l'un et l'autre comme rivaux mais aussi une source d'inspiration mutuelle.

Hagino et Seto sont tous deux nés en 1994. Bien qu'ils aient grandi dans des préfectures différentes, Tochigi et Saitama, ils se connaissent depuis l'école primaire. Ensemble, ils ont participé à des événements nationaux et à d'autres compétitions. À l'époque, Seto pensait qu'il ne serait pas au même niveau qu'Hagino, car ce dernier était déjà reconnu comme un prodige de la natation battant les records juniors les uns après les autres. Mais lorsque Seto a battu Hagino pour la première fois (alors qu'il était en deuxième année de collège), ils ont commencé à se considérer comme rivaux potentiels.

Rio de Janeiro, BRÉSIL - 06 août 2016 : (de gauche à droite) Le Japonais Kosuke Hagino, l'Américain Chase Kalisz et le Japonais Daiya Seto lors de la finale du 400 m quatre nages individuel aux Jeux Olympiques de Rio 2016.
Rio de Janeiro, BRÉSIL - 06 août 2016 : (de gauche à droite) Le Japonais Kosuke Hagino, l'Américain Chase Kalisz et le Japonais Daiya Seto lors de la finale du 400 m quatre nages individuel aux Jeux Olympiques de Rio 2016.
Al Bello/Getty Images

Les deux nageurs se concentrent principalement sur le quatre nages individuel, bien que leurs styles préférés soient différents.

Hagino excelle en dos et nage libre, tandis que Seto préfère le papillon et la brasse. Ils ont aussi des personnalités complètement différentes. Hagino est calme et logique, tandis que Seto est décontracté et guidé par son instinct. Malgré, ou peut-être grâce a leurs différences, ils s'entendent très bien. Comme l'admet Seto, il apprécie la compagnie de Hagino car leur tempérament est tout à fait opposé. Ils ont construit une solide amitié et passent parfois leurs jours de repos ensemble.

Hagino est en tête du classement des médailles olympiques, avec une médaille d'or, une d'argent et deux de bronze aux Jeux de Londres 2012 et de Rio 2016. Quant à Seto, il a remporté son deuxième titre consécutif en 400 m quatre nages aux Championnats du monde de natation 2013 et 2015.

Lors de la même épreuve, en 2019, il a remporté deux médailles d'or en 200 et 400 m quatre nages, ce qui lui a valu une place dans l'équipe japonaise de natation pour les Jeux de Tokyo en 2020. Hagino doit attendre les prochains Championnats nationaux de natation en avril pour se qualifier pour les Jeux Olympiques. Tous les yeux seront tournés vers lui pour savoir si les deux rivaux seront à Tokyo l'année prochaine.

ITO Mima et HIRANO Miu (Tennis de table)

Cet autre duo d'athlètes « ami-adversaire » ont le même âge et se livrent une compétition acharnée depuis l'enfance : les pongistes ITO Mima et HIRANO Miu.

Elles jouent en double depuis l'âge de cinq ans, établissant des records jamais enregistrés dans plusieurs tournois internationaux. Toutes deux nées en 2000, elles sont connues sous le nom du duo « Miu-Mima », et constituent aujourd'hui l'une des plus grandes menaces pour la puissance chinoise du tennis de table, même dans les compétitions en simple.

La première à obtenir un résultat majeur a été Ito, qui a fait partie de l'équipe féminine du Japon aux Jeux de Rio 2016 à l'âge de 15 ans, aidant l'équipe à remporter une médaille de bronze. Cela lui a valu l'honneur de devenir la plus jeune médaillée olympique de tous les temps en tennis de table. Hirano, qui était également à Rio avec l'équipe réserve, était présente au moment où la médaille de bronze a été placée autour du cou d'Ito. « J'avais des sentiments mitigés. J'étais frustrée mais aussi fier que l'équipe ait gagné la médaille », raconte Hirano.

Hirano a canalisé sa frustration pour faire des progrès remarquables. Lors de la Coupe du monde de tennis de table, organisée deux mois après les Jeux de Rio 2016, elle a remporté le titre. C'était un exploit incroyable étant donné que seuls des athlètes chinois étaient montés sur le podium depuis le lancement de la compétition en 1996.

L'année suivante, lors des Championnats du Japon de tennis de table en janvier, Hirano a battu ISHIKAWA Kasumi, qui avait alors remporté les Championnats pendant trois années consécutives, devenant ainsi la plus jeune joueuse à remporter le titre à l'âge de 16 ans et neuf mois. Lors des Championnats du monde de tennis de table du mois de juin de la même année, elle a remporté une médaille de bronze en simple, un exploit qu'aucune Japonaise n'avait accompli depuis 48 ans. Elle est rapidement devenue une joueuse de classe mondiale, se battant pour la première place.

Pattaya, THAILANDE - 03 octobre 2015 : Les Japonaises Hirano Miu et Ito Mima contre les Hongkongaises Jiang Huajun et Tie Yana lors de la demi-finale du double féminin des 22e Championnats asiatiques de tennis de table de l'ITTF.
Pattaya, THAILANDE - 03 octobre 2015 : Les Japonaises Hirano Miu et Ito Mima contre les Hongkongaises Jiang Huajun et Tie Yana lors de la demi-finale du double féminin des 22e Championnats asiatiques de tennis de table de l'ITTF.
Robertus Pudyanto/Getty Images

Ito, qui semble avoir été dépassée par Hirano, n'est pas du genre à se laisser faire.

Lors du Championnat japonais de tennis de table en janvier 2018, les deux joueuses se sont affrontées en finale, où Ito a battu Hirano pour remporter le titre pour la première fois. Au cours de la compétition, elle a également remporté des titres en double féminin et en double mixte, remportant trois médailles d'or dans un seul tournoi à seulement 17 ans et trois mois, devenant ainsi la plus jeune joueuse à réaliser cet exploit. L'année suivante, Ito remporte à nouveau 3 titres aux Championnats de tennis de table du Japon, et devient la vedette du ping nippon.

« Miu est une rivale qui me rend plus forte mais aussi ma meilleure amie avec qui je peux vraiment être moi-même », déclare Ito. Hirano reconnaît l'importance de son amitié avec Ito en disant : « Nous nous entendons très bien, mais quand je perds contre Mima, je suis très déçue, et Mima est aussi déçue quand elle perd contre moi. Nous avons toujours été comme ça, à nous motiver l'une et l'autre. »

En janvier 2020, Ito et Hirano ont toutes deux été sélectionnées pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Ito participera à trois épreuves, en simple féminin, en équipe et en double mixte, tandis qu'Hirano participera à l'épreuve par équipe. Les deux femmes, qui se livrent une compétition sans relâche depuis leur enfance, vont enfin se retrouver ensemble sur la plus grande scène sportive de tous les temps.

Bangkok, THAÏLANDE - 13 décembre 2014 : Les Japonaises Miu Hirano (gauche) et Mima Ito (droite) après leur victoire contre les Singapouriennes Feng Tian Wei et Yu Meng Yu en demi-finale du double féminin de l'ITTF World Tour Grand Finals.
Bangkok, THAÏLANDE - 13 décembre 2014 : Les Japonaises Miu Hirano (gauche) et Mima Ito (droite) après leur victoire contre les Singapouriennes Feng Tian Wei et Yu Meng Yu en demi-finale du double féminin de l'ITTF World Tour Grand Finals.
Robertus Pudyanto/Getty Images

Roger Federer et Rafael Nadal (Tennis)

Le Suisse Roger Federer, 38 ans, et l'Espagnol Rafael Nadal, 34 ans, ont été les principaux acteurs du monde du tennis pendant les deux dernières décennies. Ils ont tous les deux remporté chacun des titres du Grand Chelem (Open d'Australie, Roland-Garros, Wimbledon et US Open) et leur relation est basée sur le respect mutuel.

Ils se sont affrontés à 40 reprises. Nadal mène avec 24 victoires contre 16 défaites. Federer a remporté 20 titres du Grand Chelem - record absolu dans le tennis masculin - et Nadal en a remporté 19, soit un de moins. À eux seuls, ces succès témoignent du fait que les deux hommes font partis des plus grands noms de l'histoire du tennis.

Federer et Nadal se sont affrontés pour la première fois en mars 2004. Nadal, alors âgé de 17 ans et classé 34e mondial à l'époque, surprend tout le monde en battant le numéro un mondial de l'époque, Federer. Ils se sont ensuite affrontés à 39 reprises, dont 9 fois en finale de Grand Chelem (Nadal menant 6 victoires a 3). Parmi ces matchs, la finale de Wimbledon de 2008, considérée comme l'un des plus grand match de tous les temps. Nadal a battu Federer après cinq longs sets et 4 heures et 48 minutes de jeu - la plus longue finale de Wimbledon en termes de temps de jeu - mettant fin à la série de cinq victoires consécutives de Federer.

Federer domine sur herbe mais Nadal est pratiquement imbattable sur terre battue. Federer détient un record de huit titres en simple masculin à Wimbledon, tandis que Nadal possède 12 titres à Roland Garros, record historique hommes ou femmes confondus.

Londres, ANGLETERRE - 03 août 2012 : Le Suisse Roger Federer lors de la demi-finale en simple aux Jeux Olympiques de Londres 2012 à Wimbledon.
Londres, ANGLETERRE - 03 août 2012 : Le Suisse Roger Federer lors de la demi-finale en simple aux Jeux Olympiques de Londres 2012 à Wimbledon.
Clive Brunskill/Getty Images

« Rafa a fait de moi un meilleur joueur. Il me rend déterminé à m'entraîner plus dur et à faire des entraînements supplémentaires », confie Federer. Quand on pense que 15 ans se sont écoulés depuis qu'ils se sont affrontés pour la première fois sur un terrain, il est étonnant que les deux hommes soient au sommet de l'échelle depuis tant d'années et que leur rivalité dure depuis si longtemps. Il est évident qu'ils ont un grand respect l'un pour l'autre, ce qui témoigne encore de leur grandeur.

« Je suis moi-même surpris de notre si bonne relation, car notre rivalité est très intense. Mais nous nous sommes en fait aidés à devenir les joueurs que nous sommes aujourd'hui, et notre rivalité a aidé le tennis », déclare Federer. « C’est très agréable d’appeler également un de vos plus grands rivaux un ami », a déclaré Nadal. C'est peut-être l'essence même du lien étroit et du respect mutuel qui existent entre les deux rivaux.

Tous deux ont confirmé leur intention de participer aux Jeux de Tokyo 2020. Federer n'a jamais remporté de médaille d'or olympique en simple masculin, mais il espère compléter sa collection à Tokyo, tandis que Nadal a remporté le titre en simple masculin aux Jeux de Pékin en 2008. Mais Ils ne se sont jamais affrontés sur un terrain olympique jusqu'à présent.

Si cela devait arriver, un nouveau chapitre s'ajoutera à l'histoire du tennis.

Rio de Janeiro, BRÉSIL - 11 août 2016 : L'Espagnol Rafael Nadal lors du match du troisième tour en simple masculin contre le Français Gilles Simon aux Jeux Olympiques de Rio 2016.
Rio de Janeiro, BRÉSIL - 11 août 2016 : L'Espagnol Rafael Nadal lors du match du troisième tour en simple masculin contre le Français Gilles Simon aux Jeux Olympiques de Rio 2016.
Clive Brunskill/Getty Images